Lombok


Lombok
Lombok
Image satellite de Lombok.
Image satellite de Lombok.
Géographie
Pays Drapeau d'Indonésie Indonésie
Archipel Petites îles de la Sonde
Localisation Océan Indien
Coordonnées 8° 33′ 54″ S 116° 21′ 04″ E / -8.565, 116.3518° 33′ 54″ S 116° 21′ 04″ E / -8.565, 116.351
Superficie 4 725 km2
Point culminant Rinjani (3 726 m)
Administration
Drapeau d'Indonésie Indonésie
Province Petites îles de la Sonde occidentales
Démographie
Population 2 700 000 hab. (2000)
Densité 571,43 hab./km2
Plus grande ville Mataram
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+8

Géolocalisation sur la carte : Indonésie

(Voir situation sur carte : Indonésie)
Lombok
Lombok
Îles d'Indonésie

Lombok est une île volcanique d'Indonésie, située entre les îles de Bali et de Sumbawa. Elle fait partie des Petites îles de la Sonde. Sa superficie est de 5 435 km².

Sa ville principale est Mataram, qui est aussi la capitale de la province des petites îles de la Sonde occidentales.

Sommaire

Géographie

Le volcan Rinjani

L'île de Lombok fait partie de l'archipel de la Sonde, en Indonésie. Une profonde faille océanique la sépare de Bali.

Dans le nord, le paysage de l'île est dominé par le volcan Rinjani (avec 3 726 m, le 3e sommet d'Indonésie après le Puncak Jaya en Papouasie et le Kerinci à Sumatra). La dernière éruption du Rinjani remonte à 1994. Celui-ci abrite une caldeira, en partie occupée par le lac Segara, en forme de croissant, d'où émerge le cratère récent du Baru. Le volcan et le lac font partie d'un parc national établi en 1997.

Le sud de Lombok est une plaine fertile où l'on cultive, outre le riz, le maïs, le café, le tabac et le coton.

Le détroit de Lombok marque le passage de la division biogéographique entre la faune de les écorégions indomalaise et australasienne. Elle porte le nom de ligne Wallace, nommée d'après Alfred Russel Wallace, qui le premier remarqua les différences entre les deux zones.

Géologie

Histoire

Le Nagarakertagama, poème épique écrit en 1365 sous le règne (1350-1389) du roi Hayam Wuruk de Majapahit dans l'est de Java, cite Lombok parmi les « contrées tributaires » de ce royaume. Selon des légendes locales, deux des plus vieux villages de Lombok, Bayan et Sembalun, auraient été fondés par un prince de Majapahit. Les références à une origine Majapahit sont courantes à Lombok et dans l'île voisine de Bali. On trouve des éléments javanais dans la langue sasak de Lombok.

L'islam ne semble pas apparaître à Lombok avant la première moitié du XVIe siècle. La tradition dit qu'un certain Sunan Prapen, fils du Susuhunan Ratu de Giri, est le premier à propager la nouvelle foi. Un manuscrit sur feuille de palmier lontar, le Babad Lombok (Chronique de Lombok), raconte que Sunan Prapen est envoyé par son père pour une expédition militaire à Lombok et Sumbawa pour y convertir la population. Un autre manuscrit sur lontar, le Petung Bayan, raconte que le premier à se convertir est le roi de Bayan. On ne peut toutefois considérer ces deux manuscrits comme des sources historiques fiables. Il semble en tout cas que dès le début, la nouvelle religion acquiert un caractère syncrétique, mêlant les éléments animistes, hindou-bouddhiques et islamiques.

Dans les années 1630, le Dewa Agung (roi) de Gelgel de Bali mène des campagnes de conquête à Lombok et Sumbawa, où il se heurte à l'expansion du sultanat de Gowa du sud de Sulawesi. À la fin du XVIIe siècle, des soldats Bugis et Makassar, fuyant l'autoritarisme de leur souverain, écument les mers de l'archipel et sévissent notamment à Lombok.

Les Hollandais débarquent à Lombok en 1674. Ils s'installent dans la partie orientale de l'île, les rois balinais de Karangasem revendiquant la souveraineté sur la partie occidentale.

En 1740, Lombok est fermement sous le contrôle de Karangasem. Au début du XIXe siècle, le rapport s'est inversé et c'est le roi balinais de Lombok qui est souverain de Karangasem. Lombok soutient la campagne hollandaise contre Karangasem.

Mais les Hollandais voulaient contrôler Lombok. En 1891, le roi balinais de Lombok lève des troupes parmi ses sujets Sasak musulmans pour mener campagne à Bali. L'événement déclenche un soulèvement, dirigé par un maître religieux. Les Hollandais en font un prétexte d'intervention, et débarquent à Lombok en 1894. Une première expédition est mise en déroute par les troupes balinaises. Mais les Hollandais finissent par conquérir la capitale. La prise d'assaut du dernier bastion des Balinais poussent ceux-ci à commettre le puputan, une bataille jusqu'à la mort. La guerre de Lombok était terminée. Les Hollandais ont occupé l'île de 1894 à 1942.

Divisions administratives

Lombok fait partie de la province des petites îles de la Sonde occidentales.

Elle est divisée en 5 kabupaten :

  • Lombok Barat (occidental), chef-lieu Senggigi,
  • Lombok Tengah (central), chef-lieu Praya,
  • Lombok Timur (oriental) , chef-lieu Labuan Lombok
  • le nouveau kabupaten de Lombok Utara (nord), chef-lieu Tanjung, qui maintenant inclut les 3 îles Gili : Gili Trawangan, Gili Meno et Gili air

et une kota, Mataram, qui est également la capitale de la province.

Flore et faune

Économie

La principale culture de rapport est celle du tabac. Les rizières en terrasse bénéficient d'un réseau d'irrigation très fin modernisé au XIXe siècle.

Culture et religion

Figurine de wayang kulit de Lombok

80% des habitants de Lombok appartiennent au groupe ethnique des Sasak. La langue sasak appartient au groupe dit « bali-sasak » de la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes. Le reste de la population est formée de Balinais, Javanais, Chinois et Arabes.

En Indonésie, les 2 millions de personnes qui se considèrent Sasak ont l'image de musulmans dévots. Toutefois, dans la région de Bayan, une minorité de Sasak pratiquent encore une forme hétérodoxe d'islam appelée Wetu Telu. Cette expression signifie « trois temps », sous-entendu de prière, c'est-à-dire l'observance de seulement trois des cinq prières quotidiennes de l'islam. Le wetu telu est un syncrétisme dans lequel se mêlent à l'islam des croyances et rites antérieurs à l'islam, panthéistes aussi bien qu'hindouistes. Enfin, on compte plusieurs milliers de Sasak Boda païens.

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, le syncrétisme religieux domine à Lombok. À cette époque, une version plus stricte de l'islam se diffuse, d'abord au sein de la noblesse, puis vers d'autres classes sociales. L'islam devient rapidement pour les Sasak un marqueur d'identité, d'abord vis-à-vis des Balinais qui les dominent, puis par rapport aux Hollandais qui ont conquis Lombok. Néanmoins, au milieu des années 1960, le syncrétisme est toujours vivant. Le changement viendra à la suite des massacres de 1965-66 qui marquent la prise de pouvoir par le général Soeharto.

Enfants dans un village sasak
La cérémonie du Bau Nyale

En fait, de nombreux aspects de la culture sasak n'ont rien de musulman mais appartiennent à un fonds commun aux différents groupes ethniques indonésiens. Par exemple, les Sasak tiennent une cérémonie, le Lebaran Topat, pendant la semaine qui suit la fête de fin du mois de ramadan, l'Idul Fitri (Aïd el-Fitr), dont le nom traditionnel indonésien est Lebaran. Ce rituel consiste à se rendre sur les tombes des proches, verser de l'eau, jeter des fleurs et déposer des feuilles de bétel et de la chaux en poudre. Il est censé apporter santé et chance.

Les tambours du gendang beleq

L'autonomie régionale en Indonésie se traduit, à Lombok, par une volonté des autorités locales de promouvoir la culture sasak. Les autorités s'efforcent ainsi de promouvoir des traditions comme la musique de gendang beleq (« grand tambour »), les combats de canne ou la poésie traditionnelle.

Des siècles de domination balinaise à Lombok ont laissé leur marque, ne serait-ce que par la présence d'une forte minorité balinaise mais aussi des temples et autres lieux de culte balinais.

Tourisme et transport

Article détaillé : Tourisme en Indonésie.

Comme de nombreuses régions d'Indonésie, Lombok se caractérise par la beauté de ses paysages, l'agrément de son climat, l'originalité de ses cultures.

Plage sur l'île de Gili Meno, avec Lombok en arrière-plan

Se trouvent sur la côte sud : Kuta, Mawun, Selong Blanak, Tambah.

Pour les plongeurs, il y a également les îles Gili Air, Gili Meno et Gili Trawangan (gili veut dire « île »).

La plongée est l'activité première à Lombok qui vous permettra de découvrir près de 30 sites entre le Sud-Ouest Lombok et les iles Gili.

Attention aux centres qui proposent les plongées dans le sud de Lombok comme Magnet Point. Ces sites sont extrêmement dangereux et ne sont praticables que par les gens très confirmés. Les sites ne sont accessibles que 20 jours dans l'année.

Au total 4 centres de plongée certifiés sont présents sur Lombok.

  • SUD OUEST LOMBOK

Si vous souhaitez découvrir les sites du Sud-Ouest de Lombok, comptez la journée pleine au départ de Senggigi avec 3 plongées dans la journée.

  • ILE GILI

Pour les iles Gili depuis Lombok et Senggigi, le pick-up est organisé par la plupart des clubs de plongée soit gratuitement soit en extra et vous ramèneront à votre hôtel après avoir effectué 2 plongées.

Sur la côte occidentale : Senggigi

L'aéroport de Mataram est dorénavant international (ouvert le 1 octobre 2012) ( 1h00 de Senggigi) et est desservi par les compagnies suivantes :

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Cederroth, Sven, From Ancestor Worship to Monotheism - Politics of Religion in Lombok, 1996
  • Lombard, Denys, Le carrefour javanais (3 vol.), Editions de l'EHESS, 1990
  • Ricklefs, M. C., A History of Modern Indonesia since c. 1300 (2de édition), 1993

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lombok de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lombok — Satellitenaufnahme Gewässer Javasee Inselgruppe …   Deutsch Wikipedia

  • LOMBOK — Faisant partie de l’archipel des îles de la Sonde, l’île indonésienne de Lombok est séparée de Bali, à l’ouest, par le détroit de Lombok et de Sumbawa, à l’est, par le détroit d’Alas. Elle est divisée sur presque toute sa longueur (110 kilomètres …   Encyclopédie Universelle

  • Lombok — (auch Selaparang), niederländisch ind. Insel, zu den Kleinen Sundainseln gehörig (s. Karte »Hinterindien«), unter 81/2° südl. Br. und 116° östl. L., von dem westlichen Bali durch die Lombokstraße, von dem östlichen Sumbawa durch die Alasstraße… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Lombok — Lombok, eine der Kleinen Sundainseln, östlich von Java; 71 QM.; ist durch die Straße L. von Bali u. durch die Allasstraße von Sumbava getrennt, vulkanisch; 20,000 Ew., theils Buddhisten, theils Muhammedaner; steht unter einem Radscha; wegen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Lombok — Lombok, eine der Kleinen Sundainseln, durch die Lombokstraße (floristisch faunistische Scheidelinie) von Bali getrennt, vulkanisch, mit dem 3760 m hohen Vulkan Rindschani, 4692 qkm, 327.200 mohammed. E.; Hauptstadt Mataram, Haupthandelsplatz… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Lombok — [läm bäk′] island of Indonesia, between Bali & Sumbawa: 2,098 sq mi (5,434 sq km) …   English World dictionary

  • Lombok — Infobox Islands name = Lombok image caption = Topography of the island native name = native name link = location = South East Asia coordinates= coord|8.565|S|116.351|E|type:isle archipelago = Lesser Sunda Islands total islands = major islands =… …   Wikipedia

  • Lombok — Isla de Lombok Pulau Lombok Lombok y el monte Rinjani (mayo de 1992) Localización País …   Wikipedia Español

  • Lombok — /lom bok /, n. an island in Indonesia, E of Bali. 1,300,234; 1826 sq. mi. (4729 sq. km). * * * Island, Indonesia. It is one of the Lesser Sunda Islands, separated from Bali by the Lombok Strait and from Sumbawa by the Alas Strait. It is 70 mi… …   Universalium

  • Lombok — Lọmbok,   eine der Kleinen Sundainseln, Indonesien, östlich der durch die Lombokstraße (tier und pflanzengeographische Grenze zwischen malaioasiatischen und malaioaustralischen Formen) von ihr getrennten Insel Bali; 4 692 km2, über 2 Mio.… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.