Ramadan


Ramadan
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ramadan (homonymie).
Ramadan
Welcome Ramadhan.jpg
Le début du mois est basé sur l'observation du premier croissant visible après la nouvelle lune.

Observé par Les musulmans
Type Islamique, culturel
Lié à Aïd el-Fitr, Laylat al-Qadr

Ramadan également orthographié ramadhan ou ramazan, (arabe : رَمَضَان ou Ramaḍān) est le neuvième mois du calendrier musulman. Au cours de ce mois, les musulmans adultes ne mangent pas, ne boivent pas, et n'entretiennent pas de relations sexuelles de l'aube au coucher du soleil[1]. Les malades, les femmes enceintes ou qui allaitent, les femmes ou jeunes filles qui sont dans leur période menstruelle et les voyageurs, ainsi que tout individu dont ce jeûne pourrait mettre la santé en péril en sont exemptés. Le jeûne a pour but d'enseigner aux musulmans la patience, la modestie et la spiritualité.

La langue française emploie indifféremment le mot « ramadan » pour désigner le mois saint pour les musulmans et, par métonymie, le jeûne ou saoum, qui constitue l'un des cinq piliers de l'islam.

Le premier jour du mois suivant est l'occasion de célébrations observées durant l'Aïd al-Fitr, la fête de la rupture du jeûne.

Sommaire

Origine

Le nom Ramadama a été le nom du neuvième mois dans le monde arabe bien avant l'arrivée de l'islam ; le mot lui-même est dérivé de la racine rmd, comme dans les mots ramida ou ar-ramad, dénotant une chaleur intense, un sol brûlant et le manque de rations. Dans le Coran, Allah proclame que le jeûne a été rendu obligatoire aux musulmans, comme il le fut auparavant aux Juifs, se référant ainsi à la pratique du jeûne durant Yom Kippour[2],[3].

Calendrier

Le calendrier musulman est un calendrier lunaire. Chaque mois commence après la nouvelle lune lorsque le premier fin croissant « hilal » est visible. Il doit être aperçu avant qu'il ne disparaisse à l'horizon dans les lueurs crépusculaires du coucher du soleil. Comme le calendrier musulman compte onze à douze jours de moins que le calendrier solaire et aucune intercalation, ramadan se décale chaque année et passe progressivement d'une saison à l'autre. Les dates de début et de fin du ramadan, pour la période 2009-2015, sont les suivantes :

Ère commune Hégire Début Fin
2009 1430[4] 22 août 19 septembre
2010 1431[4] 11 août 9 septembre
2011 1432[4] 1er août 29 août
2012 1433[4] 20 juillet 18 août
2013 1434[4] 9 juillet 7 août
2014 1435[4] 28 juin 27 juillet
2015 1436[4] 18 juin 16 juillet
Dates estimées du ramadan entre 2009 et 2015

La majorité des musulmans insiste sur l'observation locale du croissant de lune pour marquer le début du ramadan, mais d'autres insistent sur le calcul de la nouvelle Lune ou sur la déclaration saoudienne pour déterminer le début du mois. Puisque le premier croissant après la nouvelle Lune n'est pas visible partout en même temps, les dates de début et de fin du mois dépendent de ce qui est visible dans chaque lieu. Par conséquent, les dates varient d'un pays à l'autre, mais généralement d'un jour seulement; ceci est le résultat du cycle lunaire.

Chaque année légale, ramadan commence donc dix à douze jours avant celui de l'année précédente[5]. Des projections astronomiques qui donnent une approximation du début du ramadan sont disponibles[6].

Pratiques

Jeûne

Article détaillé : Saoum.
Exemple de sahur avant le lever du soleil

L'événement le plus important de ce mois est le jeûne. Durant le mois de ramadan, les musulmans se lèvent avant l'aube pour sahur, le repas précédant l'aube, avant d'effectuer la prière de as-soubh. Ils doivent arrêter de manger et de boire avant l'appel à la prière et ce jusqu'à ce que commence la quatrième prière de la journée, al-maghrib. Les musulmans peuvent continuer à manger et à boire après le coucher du soleil et ce jusqu'à l'appel à la prière de as-soubh le lendemain. Ensuite, le processus recommence pour une nouvelle journée.

Repas de rupture du jeûne

Ramadan est un moment de réflexion et d'adoration d'Allah. Les musulmans se doivent de faire plus d'efforts pour suivre les enseignements de l'Islam et éviter les images et sons obscènes ou contraires à la religion. Les pensées et activités sexuelles durant les heures de jeûne sont également proscrites ; la pureté des pensées et des actions est en effet importante. Le jeûne est destiné à être un acte exigeant une foi personnelle et profonde, dans lequel les musulmans recherchent une prise de conscience accrue de leur proximité avec Allah.

L'acte de jeûne est censé éloigner le croyant des activités quotidiennes, son but étant de nettoyer son âme intérieure et de la libérer de tout mal. Il permet aussi aux musulmans de pratiquer l'autodiscipline, le contrôle de soi[7], le sacrifice et l'empathie pour ceux qui sont moins fortunés, encourageant ainsi des actions de générosité et de charité. Toutefois, un certain niveau de maîtrise de soi peut être perdu par ceux qui souffrent de troubles de l'alimentation[8].

Les personnes âgées, les malades chroniques ainsi que les malades mentaux sont exemptés de jeûne, bien que les deux premiers groupes doivent chercher à nourrir les pauvres en remplacement de leur jeûne manqué. Sont également exemptées les femmes enceintes, les femmes en période de menstruation et les femmes allaitant leurs nouveau-nés. Une différence d'opinion existe cependant parmi les érudits quant à savoir si ce dernier groupe doit rattraper les jours manqués à une date ultérieure, ou nourrir les populations pauvres en guise de remplacement. Alors que le jeûne n'est pas considéré comme obligatoire dans l'enfance, de nombreux jeunes s'efforcent de jeûner le plus grand nombre possible de journées en guise de préparation pour leur pratique future. Enfin, les voyageurs sont exemptés mais doivent rattraper les jours qui leur manquent. Les personnes âgées, celles qui souffrent d'un handicap ou d'une maladie, et qui n'ont aucune chance de voir leur état s'améliorer, peuvent payer l'iftar à la place de personnes qui ne peuvent se le permettre ; elles peuvent aussi les accueillir dans leur maison et les nourrir après le coucher du soleil comme moyen de remplacer les jours non jeûnés.

Une personne peut rompre le jeûne par inadvertance, en raison d'un oubli. Dans un tel cas, le jeûne reste valable, à condition de ne pas persister dans cette rupture involontaire. En Islam, il est dit que si une personne rompt son jeûne par inadvertance, c'est Dieu qui l'a nourri.

Lorsque ramadan a éclipsé la fête d'Achoura, en termes d'importance, il a pris certaines caractéristiques de cette dernière. Selon un hadith bien connu, la personne qui observe ramadan correctement verra tous ses péchés pardonnés. Selon un autre, « lorsque ramadan arrive, les portes du ciel sont ouvertes, les portes de l'enfer sont fermées et les démons sont enchaînés », et quiconque passe entrera au paradis[9].

Prière et lecture du Coran

En plus du jeûne, les musulmans sont encouragés à lire la totalité du Coran. Certains procèdent à la récitation, par le biais de prières spéciales appelées tarawih, qui sont effectuées dans les mosquées chaque soir, au cours duquel toute une partie du texte (juz soit un trentième du Coran) est récité. Par conséquent, la récitation de la totalité du livre est généralement achevée à la fin du mois.

Ramadan est aussi une période où les musulmans ralentissent le rythme des affaires du quotidien et se concentrent sur l'autocritique, la purification spirituelle et l'illumination, établissant un lien entre eux et Allah par la prière, la supplication, la charité, les bonnes actions, la gentillesse et l'entraide. Comme il s'agit d'un mois de don et de partage, les musulmans préparent des aliments particuliers et achètent des cadeaux pour leur famille et leurs amis, pour les pauvres et les nécessiteux qui ne peuvent pas se le permettre ; cela peut inclure l'achat de nouveaux vêtements, de chaussures ou d'autres articles. Il existe aussi un aspect social impliquant l'invitation faite pour le repas de l'iftar (repas clôturant le jeûne journalier).

Dans de nombreux pays musulmans et non musulmans à forte population musulmane, les commerces ferment dans la soirée pour permettre aux travailleurs d'accomplir la prière et de consommer le repas de l'iftar ; ils rouvrent et restent ouverts pendant une bonne partie de la nuit. Les musulmans peuvent ainsi faire du shopping, manger, passer du temps avec leurs amis et leur famille. Dans certains pays musulmans, ne pas jeûner ou afficher un tel comportement en public est considéré comme un crime et peut être poursuivi en tant que tel. Ainsi, en octobre 2008, une cour de Biskra en Algérie a condamné six personnes à quatre ans de prison et de lourdes amendes[10].

Laylat al-Qadr

Article détaillé : Laylat al-Qadr.

Laylat al-Qadr (Nuit du destin), considérée comme la nuit la plus sainte de l'année, est une commémoration observée au cours de l'un des dix derniers jours impairs du mois. C'est au cours de cette nuit que le Coran aurait été révélé au prophète Mahomet par l'archange Gabriel[9]. Sur la base du Coran, pour les musulmans cette nuit est « meilleure que mille mois » de prières, de bonnes actions et d'invocation : prier tout au long de cette nuit est ainsi autant récompensé que prier durant mille mois ; de nombreux musulmans passent donc une partie (ou toute la nuit pour certains) à prier et/ou lire le Coran. Selon le sunnisme, cette nuit est la 21e, la 23e, la 25e, la 27e ou la 29e du mois alors que, selon le chiisme, cette nuit est la 19e, la 21e ou la 23e du mois. Toutefois, la véritable date reste impossible à déterminer.

Aïd al-Fitr

Article détaillé : Aïd al-Fitr.

La fête islamique de l'Aïd el-Fitr, le 1er chawwal, marque la fin de la période de jeûne et le premier jour du mois suivant, après qu'une autre nouvelle Lune a été repérée ; l'Aïd arrive donc après 29 ou 30 jours de jeûne. Aïd el-Fitr désigne la fête de la rupture du jeûne, l'occasion de célébrations et de fêtes. Lorsque le jeûne est terminé, les musulmans se rendent dans les mosquées en début de matinée, vêtus de leurs plus beaux vêtements (souvent nouveaux), pour la première prière de l'Aïd. Des présents sont ensuite remis aux enfants, des festins sont organisés et des visites aux parents et amis effectuées ; des aliments sont aussi donnés aux pauvres (zakat al-fitr). Les musulmans profitent de ce jour de fête pour rendre visite à leurs amis proches et leur famille. Certains musulmans considèrent qu'une fête doit durer 3 jours, donc ils célèbrent L'Aid pendant 3 jours. La prière est de deux rak'aahs seulement et elle est optionnelle (sunat) par opposition aux cinq prières quotidiennes obligatoires.

Durant le mois suivant, appelé chawwal, les musulmans sont encouragés à jeûner pendant encore six jours connus sous le nom as-sitta al-bid.

Commémorations

En Iran, la Journée mondiale d'Al-Ghadir est célébrée durant le dernier vendredi du mois, et ce depuis la révolution iranienne. Dans l'Empire ottoman, le sultan présentait des plateaux de baklavas aux janissaires dans une procession appelée Baklava Alayı.

Ramadan et langue française

C'est par altération du terme ramadan qu'a été forgé, à la fin du XIXe siècle, le mot familier ramdam qui signifie « tapage, vacarme »[12].

Références

  1. (en) An Idiot's Guide to Ramadan (BBC)
  2. At-Tirmidhi, I, 145
  3. Šelomo D. Goyṭayn, Studies in Islamic history and institutions, éd. E. J. Brill, Leyde, 1966, pp. 95-96
  4. a, b, c, d, e, f et g (en) Dates selon le calendrier d'Umm al-Qura saoudien
  5. (en) Questions sur le ramadan (Ramadan Awareness Campaign)
  6. (en) Observation du croissant de lune (Comité pour l'observation du croissant)
  7. (en) Why Ramadan brings us together (BBC)
  8. (en) Thomas Erdbrink, « Help for the Heavy at Ramadan », Washington Post, 1er septembre 2008
  9. a et b Neal Robinson, Islam: A Concise Introduction, éd. Curzon Press, Londres, 1996
  10. (en) « Algerians jailed for breaking Ramadan fast », Agence France-Presse, 7 octobre 2006
  11. Selon le sunnisme, la date est inconnue mais l'événement a lieu durant les dix derniers jours du mois.
  12. Voir article sur Wiktionary

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article en anglais intitulé « Ramadan » (voir la liste des auteurs)

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article en anglais intitulé « Ramadan (calendar month) » (voir la liste des auteurs)

Lien externe

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ramadan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ramadan — or Ramazan (Arabic: رمضان, IPA|Ramaḍān ) is a Muslim religious observance that takes place during the ninth month of the Islamic calendar; the month in which the Qur an was revealed to the Prophet Muhammad. It is the Islamic month of fasting (… …   Wikipedia

  • Ramadán — Saltar a navegación, búsqueda Este artículo es sobre el mes de ramadán. Sobre la práctica del ayuno realizada en dicho mes, véase el artículo Pilares del islam Ramadán (en árabe رَمَضَان ramaḍān) es el noveno mes del calendario musulmán, conocido …   Wikipedia Español

  • RAMADAN — RAMA ド Le neuvième mois lunaire du calendrier hégirien est rama ボ n . Mois sacré par excellence. «Le Coran a été révélé [m. à m. «est descendu»] durant le mois de rama ボ n» dit le Livre (Coran, II, 185). Chaque jour du mois, depuis la venue de la …   Encyclopédie Universelle

  • ramadan — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. nmż I, D. u, Mc. ramadannie, blm {{/stl 8}}{{stl 20}} {{/stl 20}}{{stl 12}}1. {{/stl 12}}{{stl 7}} dziewiąty miesiąc kalendarza muzułmańskiego, uważany za święty, w którym wiernych obowiązuje ścisły post w ciągu całego… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • ramadán — (Del ár. hisp. ramaḍán, y este del ár. clás. ramaḍān). m. Noveno mes del año lunar de los mahometanos, quienes durante sus 30 días observan riguroso ayuno …   Diccionario de la lengua española

  • ramadan — ou ramazan (ra ma dan ou ra mazan) s. m. Neuvième mois de l année arabe, que les musulmans consacrent au jeûne. •   A t il du ramazan rompu le jeûne austère ?, V. HUGO Orientales, 7. ÉTYMOLOGIE    Arabe, ramadan, mois de la grande chaleur, de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Ramadan — ninth month of the Muslim year, 1590s, from Arabic Ramadan (Turk. and Pers. ramazan), originally the hot month, from ramida be burnt, scorched (Cf. Heb. remetz hot ashes, embers ). Due to the Islamic lunar calendar, it passes through all seasons… …   Etymology dictionary

  • Ramadan — [ram΄ə dän′, räm΄ə dän′] n. [Ar ramaḍān, lit., the hot month < ramaḍ, state of being parched] 1. the ninth month of the Muslim year, a period of daily fasting from sunrise to sunset 2. the fasting in this period …   English World dictionary

  • Ramadan — Ram a*dan (r[a^]m [.a]*d[a^]n ), n. [Ar. rama[dsdot][=a]n, or ramaz[=a]n, properly, the hot month.] [Written also {Ramadhan}, {Ramadzan}, and {Rhamadan}.] 1. The ninth Mohammedan month. [1913 Webster] 2. The great annual fast of the Mohammedans,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Ramadan — (Ramasan), bei den Muhammedanern der nennte Monat des Jahres; in demselben soll der Prophet seine ersten göttlichen Offenbarungen erhalten haben u. während dessen muß jeder Moslim von Tagesanbruch bis zum Sonnenuntergang fasten, darf auch nicht… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ramadân — (arab., im Türkischen Ramasan gesprochen), der neunte Monat des islamischen Mondjahres, in dem jeder Muslim fasten, d. h. von dem Augenblick, in dem man einen weißen von einem schwarzen Faden zu unterscheiden vermag, bis zum Untergang der Sonne… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.