Lod (Israël)


Lod (Israël)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lod.
Lod
(he) לוד (ar) اللد
Blason de Lod
Données générales
Pays Drapeau d'Israël Israël
District District centre
Date de création Chalcolithique
Situation géographique et statistique
Localisation de Lod en Israël
Lod
Superficie
12,226 km2
Altitude
65 m
Population
67 400 hab.
(2008)
Densité
5 513 hab./km²
Coordonnées 31° 56′ 55″ N 34° 53′ 20″ E / 31.948497, 34.88931° 56′ 55″ Nord
       34° 53′ 20″ Est
/ 31.948497, 34.889
  
Politique
Maire Ilan Harari
http://www.lod.muni.il
Le pont "Baibars" à Lod

Lod (en hébreu : לוֹד; en arabe: اَلْلُدّْ - al-Ludd ; en greco-latin Lydda) est une ville du district centre d'Israël. C'est une des plus anciennes villes du pays.

Sommaire

Histoire

Âge du Bronze

La première trace écrite sur la ville de Lod apparaît à l'époque du bronze (-2400--1400) dans une liste de cités cananéennes conquisent par Thoutmôsis III à Karnak au XVe siècle siècle[1]. Cette mention atteste de son importance dans la région, même s'il semble que Lod était alors soumise à Gezer.

Âge du Fer

Jusqu'à l'époque du Premier Temple, on ne trouve plus de mention de la ville de Lod. Des restes archéologiques de l'Age du Fer montrent cependant que la ville était toujours habitée. Ce fait explique aussi que le nom de la ville se soit conservé pendant une si longue période.

Selon la tradition juive, la ville de Lod était fortifiée depuis l'époque de Josué fils de Noun (Talmud de Babylone, Meguila 4a). Le livre des Chroniques attribue sa fondation à la tribu de Benjamin :

Les fils d’Elpaal furent Ever, Micheam et Chemer. Celui-ci fut le fondateur de Ono[2]et de Lod, avec ses dépendances.[3]

Période du Second Temple

Selon le livre d'Ezra (2:33), ses habitants sont déportés à Babylone après la destruction du Temple en -586. A l'époque perse, la ville de Lod est rattaché à la Samarie. Même après la conquête de la région par Alexandre le Grand en -333, Lod reste en Samarie.

Lors de la révolte de Révolte des Maccabées, qui s'est déclenchée à proximité, dans la ville de Modiin, la ville est reprise aux Grecs par Jonathan. Elle est alors rattachée à la Judée. Cette annexion est ensuite confirmée par les souverains séleucides Alexandre Ier Balas, puis Démétrios II Nicator. Lod est mentionnée dans les messages envoyés par Démétrios Ier Sôter et Démétrios II à Jonathan. Pendant toute la période hasmonéenne, Lod est une ville prospère et garde sa place en tant que localité centrale dans la plaine.

La domination romaine sur Lod commence en -66 lors de l'invasion de la Judée par les troupes de Pompée. En -48, Lod est placée à la tête d'un district. En -43, Cassius impose de lourds impôts sur la Syrie et les provinces voisines pour financer sa guerre contre les héritiers de César. Hyrcan II et Antipater ne parvenant pas à réunir la somme exigée par Cassius, celui-ci réduit en esclavage les habitants de 4 villes de Judée, dont Lod[4]. Deux ans plus tard, Marc-Antoine, à la tête de partie orientale de l'Empire Romain, libère les esclaves, et il semble que les habitants de Lod retournent dans leur ville.

Sous Hérode, Lod reste un centre important, et cela semble-t-il jusqu'à la destruction du Temple. Flavius Josèphe la décrit comme

un bourg qui [...] ne le cédait pas en grandeur à une ville[5]

Au début de la Grande révolte juive (66-73), Cestius Gallus marche vers Jérusalem après avoir réprimé la révolte en Galilée. Il passe par Lod, qu'il trouve vide parce que ses habitants se sont rendus en pèlerinage à Jérusalem pour la fête de Souccot[6], et incendie la ville.

Lod est prise par Vespasien pendant sa campagne militaire en Judée, bien que la date de sa conquête ne soit pas clairement établie et qu'il semble qu'elle se soit rendu sans combat. Dans tous les cas, au printemps 68, Lod est hors de la zone des combats et il semble que de nombreux réfugiés affluent vers elle.

Après la destruction du Temple, plusieurs dirigeants spirituels juifs sont établis à Lod. Parmi ces sages, on compte

Le Talmud (T.B. traité Kiddoushin 40b) raconte les décisions importantes prises à Lod lorsque « Rabbi Tarfon et les anciens dînaient dans le grenier de la maison de Nitzah à Lod ».

Dans le Nouveau Testament, Lydda est mentionné en rapport avec Pierre, qui y guérit un paralytique (Ac. 9, 32-38).

D'après un hadith, c'est à la porte de Lod lors du retour de Jésus que celui-ci tuera l'Antéchrist.

Epoque romano-byzantine

Aux époques romano-byzantines, son nom grec est Diospolis.

La conquête par Israël

La ville s'appelait Lydda avant de tomber entre les mains des forces israéliennes lors de l'opération Dani pendant la Guerre israélo-arabe de 1948-1949. La prise de Lydda (et de Ramla, tombée au même moment) s'accompagne de l'un des plus grands massacres de la guerre. Plus de 250 habitants y sont exécutés après les combats[7]. De plus, à partir du 14 juillet, les forces armées israéliennes expulsent de nombreux habitants de Lydda, Ramla et des zones avoisinantes, et les poussent sur la route de Ramallah. Ces expulsions concernent près de 50 000 à 60 000 personnes[8].

Situation actuelle

Lod Train Sign.jpg
Evolution démographique
année population
1922 8 103
1946 18 250
1948 22 000
1960 19 000
1980 40 000
1990 43 000
2000 65 000
2005 66 599

D'après CBS la répartition ethnique de la ville en 2007 était la suivante :

  • Juifs : 68.3 %
  • Arabes : 24.3 % (répartis en 23.2% de musulmans et 1,1% de chrétiens).

Lod est le plus grand nœud ferroviaire du pays et est situé à proximité de l'aéroport international David-Ben-Gourion de Tel Aviv, anciennement appelé Aéroport de Lod.

C'est à Lod que se trouve le tombeau de Georges de Lydda, dans l'Église Saint Georges.

Le centre d'intégration de l'Agence juive, le principal organisme pour la gestion des immigrants juifs arrivant en Israël,se trouve à Lod.

Notes et références

  1. Excursions in Terra Santa, consulté le 22/02/2007.
  2. Aujourd'hui Or Yehuda
  3. I Chroniques (8:12)
  4. Antiquités juives, livre XIV
  5. rAntiquités juives, livre XX
  6. Guerre des Juifs, livre II
  7. Yoav Gelber, Palestine 1948, p.318.
  8. Benny Morris, The Birht of the Palestinian Refugee Problem revisited, 2003, pages 423-438.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lod (Israël) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lod — Basisdaten …   Deutsch Wikipedia

  • Lod — Ciudad de Israel Centro de Lod …   Wikipedia Español

  • Lod Railway Station — is a railway station in Lod, Israel, served by all the main railway lines of Israel Railways. The station is located in the HaRakevet district of south Lod. Bus routes 11, 461, 248, 249 and 460 stop at the station. In December 2006, Lod Station… …   Wikipedia

  • Lod Airport massacre — Lod Airport massacre …   Wikipedia

  • Lod — [lōd] city in central Israel: pop. 41,000 * * * ▪ Israel also called  Lydda,         city, central Israel, on the Plain of Sharon southeast of Tel Aviv–Yafo. Of ancient origin, it is mentioned several times in the Bible: in a New Testament… …   Universalium

  • Lod (disambiguation) — Lod is a city in Israel. Lod, LOD and LoD may also refer to:* , an official expansion to the computer game Diablo II . *Law of Demeter, a design guideline for developing software. *Legacy of Darkness *Length on deck, a measurement of a ship over… …   Wikipedia

  • Lod Valley Regional Council — ( he. מועצה אזורית עמק לוד, Mo etza Ezurit Emek Lod ) is a regional council in the Center District of Israel. Founded in 1952, it borders Ben Gurion International Airport and Or Yehuda to the north, Hevel Modi in Regional Council and Lod to the… …   Wikipedia

  • Lod — [lōd] city in central Israel: pop. 41,000 …   English World dictionary

  • Lod Airport — Israel s main international airport (located between Tel Aviv and Jerusalem) …   English contemporary dictionary

  • Israel Railways — Logo der Israelischen Eisenbahn Historisches Logo der Israelischen Eisenbahn …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.