Lobby sioniste


Lobby sioniste

Lobby pro-israélien

L'expression lobby pro-israélien désigne les groupes de pression et d'influence pro-israéliens.

Sommaire

Aux États-Unis

Plusieurs groupes de pression pro-israéliens existent aux États-Unis. Certains sont issues de la communauté juive organisée, mais le rôle joué par les mouvements évangéliques dans le soutien au sionisme et à Israël est également souvent mis en avant.

Une controverse est née en 2006 sur le poids de ces lobbys sur la politique des États-Unis au Moyen-Orient[1],[2],[3]. Cette citation illustre bien la polémique, qui n'est pas nouvelle[4] :

« Mon expérience vécue me permet de vous dire que le soutien dont Israël jouit, au Congrès, est entièrement dû à une peur politique - la peur de perdre les élections, qui habite quiconque ne voudrait pas que la volonté d'Israël soit faite. Je peux aussi vous dire que les membres du Congrès qui en pincent sincèrement pour Israël ou pour son lobby se comptent sur les doigts d'une seule main… Ce que les parlementaires ressentent, au plus profond d'eux-mêmes, vis-à-vis d'Israël et de son lobby, c'est un insondable mépris. Mais ce mépris est étouffé par leur peur que leurs véritables sentiments ne soient percés au jour. Si vous saviez… » - James Abourezk, ancien sénateur démocrate du Dakota du Sud[5].

La thèse que Chomsky privilégie est que les intérêts stratégico-économiques de l'État et du monde des affaires dirigent davantage la politique des USA que les intérêts lobbyistes[6].

L'AIPAC

Pour l'article détaillé sur l'AIPAC, voir : American Israel Public Affairs Committee.

Né en 1951 aux États-Unis, l'AIPAC ou « American Israel Public Affairs Committee » est un groupe de pression visant à soutenir Israël.

Le JINSA

Pour l'article détaillé sur le Jewish Institute for National Security Affairs, voir : JINSA.

Né en 1976 aux États-Unis, le JINSA ou « Jewish Institute for National Security Affairs » est un groupe formé d'hommes politiques et de généraux américains favorable au rapprochement d'Israël et des États-Unis et proche du néoconservatisme. On trouve parmi ses membres et sympathisants l'ancien administrateur américain de l'Irak Jay Garner et des proches du président George W. Bush comme Richard Perle et Dick Cheney.

Autres

B'nai B'rith | Ligue anti-diffamation | J Street, lobby pacifiste né en 2008 concurrent de l'AIPAC.

En France

Le CRIF

Le CRIF dit s'être donné parmi ses axes de mission « l'affirmation de sa solidarité envers Israël et son soutien à une solution pacifique au conflit du Proche-Orient ». Son soutien répété à Israël, en particulier au cours des guerres de cet État[7], lui valent des accusation de « soutien inconditionnel » de la part de plusieurs observateurs politiques et associations[Qui ?], certains lui reprochant aussi de pratiquer un communautarisme juif.

La LICRA

Cette organisation opposée au racisme est parfois désignée comme un lobby pro-israélien, notamment pour son attitude lors de la conférence de Durban[8] ou pour sa tribune[9] publié par le Monde[10].

Articles connexes

Notes et références

  1. « Les mouvements anti-guerre ont totalement échoué », entretien avec Silvia Cattori, 11 février 2006.
  2. Livre polémique, mars 2006
  3. Jeffrey/Chomsky, juillet 2006
  4. Le poids du lobby pro-israélien aux États-Unis, Le Monde diplomatique, Serge Halimi, août 1989.
  5. À propos de votre étude sur Noam Chomsky, James Abourezk, Voltairenet, 2006
  6. Chomsky sur Mearsheimer&Walt, mars 2006
  7. Lors de la guerre de Gaza 2008-2009, le président du CRIF n'a ainsi pas hésité à au Figaro que 95 % des Juifs de France était en accord avec les opérations armées israéliennes. Il a depuis lors nuancé cette affirmation.
  8. La LICRA contre l'ONU - [1]
  9. Tribune, 28 février 2008
  10. Quand le lobby pro-israélien se déchaîne contre l’ONU, Bruno Guigue, mars 2008.

Sources

Ce document provient de « Lobby pro-isra%C3%A9lien ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lobby sioniste de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lobby homosexuel — Lobby Lobby est un mot anglais qui signifie en français « groupe de pression » ou « groupe d’intérêts ». Au pluriel, il s écrit lobbys ou lobbies. Le lobby évoque l action de groupes organisés, non gouvernementaux… …   Wikipédia en Français

  • Lobby islamiste — Lobby Lobby est un mot anglais qui signifie en français « groupe de pression » ou « groupe d’intérêts ». Au pluriel, il s écrit lobbys ou lobbies. Le lobby évoque l action de groupes organisés, non gouvernementaux… …   Wikipédia en Français

  • Sioniste — Sionisme Cet article se consacre surtout à l analyse des courants idéologiques sionistes ainsi qu aux réactions qu ils ont suscitées. Pour l histoire du sionisme, voir l article détaillé. Le sionisme est une idéologie politique nationaliste… …   Wikipédia en Français

  • Sioniste religieux — Sionisme religieux  Sionisme  …   Wikipédia en Français

  • Lobby Juif —  Pour le lobby pro israélien, voir lobby pro israélien. Antisémitisme Fondamentaux Définitions : Antijudaïsme · Antisémitisme · Judéophobie Allégations : « Peuple déicide …   Wikipédia en Français

  • Lobby juif — Pour le lobby pro israélien, voir lobby pro israélien. L expression « Lobby juif » (Jewish lobby) est utilisée dans le monde anglo saxon et en particulier aux États Unis pour qualifier l influence de la communauté juive dans des… …   Wikipédia en Français

  • Lobby pro-israélien — L expression lobby pro israélien désigne les groupes de pression et d influence pro israéliens. Sommaire 1 Aux États Unis 1.1 L AIPAC 1.2 Le JINSA 1.3 Autres …   Wikipédia en Français

  • Théorie du complot sioniste — La théorie du complot sioniste est une théorie du complot qui interprètent le mouvement sioniste et l État d Israël comme une conspiration visant à dominer le monde. Cette interprétation complotiste des événements concernant l histoire du… …   Wikipédia en Français

  • Congres sioniste — Congrès sioniste  Sionisme  …   Wikipédia en Français

  • Congrès Sioniste —  Sionisme  …   Wikipédia en Français