Les Enfants Du Paradis


Les Enfants Du Paradis

Les Enfants du paradis

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Enfants du paradis (homonymie).
Les Enfants du paradis
Réalisation Marcel Carné
Acteurs principaux Pierre Brasseur
Arletty
Jean-Louis Barrault
Maria Casarès
Marcel Herrand
Pierre Renoir
Scénario Jacques Prevert
Musique Maurice Thiriet
Joseph Kosma
Charles Münch
Photographie Roger Hubert
Marc Fossard
Production Raymond Borderie
Fred Orain
Durée 1re époque : 95 min.
2e époque : 87 min.
Sortie France 9 mars 1945
Langue(s) originale(s) français
Pays d’origine France France

Les Enfants du paradis est un film français réalisé par Marcel Carné, sorti en 1945.

Sommaire

Synopsis

Paris, 1828. Dans la foule présente sur le boulevard du Crime, le mime Baptiste Deburau, par son témoignage muet, sauve Garance d'une erreur judiciaire. Celle-ci, femme libre et audacieuse, en avance sur son temps, intimide Deburau qui n'ose pas lui déclarer franchement son amour. Il épouse Nathalie, la fille du directeur, qu'il estime sans l'aimer. Garance entame une liaison avec un jeune acteur prometteur, Frédérick Lemaître, mais aime en secret Baptiste. Après que Baptiste les a invités à venir travailler au Théâtre des Funambules, Garance se trouve injustement accusée d'un vol commis par son trouble ami Lacenaire et est obligée d'accepter la protection du comte de Montray.

Quelques années plus tard, Baptiste, marié à Nathalie, obtient un grand succès sur les boulevards où il a fait de la pantomime un art reconnu et populaire. Frédérick a accédé lui aussi à la célébrité, et rêve de pouvoir monter Shakespeare. Garance, devenue depuis compagne du comte, est revenue à Paris et assiste incognito à toutes les représentations de Baptiste. Un jour alors qu'il se présente à la demeure du comte de Montray, Lacenaire en est chassé avec mépris. Il jure de se venger de cette humiliation, ce qu'il fait en découvrant aux yeux de tous Baptiste et Garance en train de s'embrasser - il tire le rideau qui cachait les amoureux isolés sur un balcon, opérant une fois de plus un effet de théâtre. Mais cette vengeance ne lui suffit pas : il assassine quelques jours après le comte de Montray. Après leur première et unique nuit d'amour, Garance, qui ne veut pas détruire le bonheur du petit garçon que Baptiste a eu avec Nathalie, s'en va, au désespoir de Baptiste.

Fiche technique

Distribution

Autour du film

  • Tourné pendant la Seconde Guerre mondiale, plusieurs participants ont apporté leur contribution au film dans la clandestinité comme Alexandre Trauner et Joseph Kosma (qui est mentionné au générique sous couvert d'un pseudonyme).
  • Le tournage fut brièvement interrompu par les évènements de la Libération. Robert Le Vigan, qui devait tenir le rôle de Jéricho, dut prendre la fuite du fait de ses compromissions avec l'occupant allemand. L'acteur, qui selon Marcel Carné n'avait tourné qu'une seule scène, fut remplacé par Pierre Renoir.
  • On peut entendre, à plusieurs reprises, la célèbre réplique « C'est tellement simple, l'amour » dite par Arletty qu'a insérée dans le montage musical Home Movies (2e partie) du compositeur Carlos d’Alessio dédié au cinéma (album Home Movies précédé des thèmes du film India Song, 1 CD Le Chant du Monde LDX 274864, 1987).
  • L'histoire s'appuie sur une galerie de personnages soit ayant existé (Deburau, Frédérick Lemaître, Lacenaire), soit inspirés par des personnages réels (une riche aristocrate assistant selon des chroniques de l'époque à toutes les représentations de Deburau ; un ministre des affaires étrangères de Louis-Philippe et le duc de Morny, le demi-frère de Napoléon III, ministre de l'intérieur quelques décennies plus tard, modèles possibles du personnage du comte de Montray), soit totalement imaginaires. Certains personnages sont aussi inspirés des canevas de pantomime créés par Baptiste Debureau (Jean-Gaspard Debureau de son vrai nom ), Jéricho, serait tiré de la pantomime le marchant d'habits.
  • Le film, ouvert et clos par des rideaux, est également une mise en abyme de la représentation, déclinant le monde du spectacle d'alors, traitant de la kermesse, de la pantomime, du mime, de la comédie, du mélodrame, de la tragédie, du carnaval... Le sommet est atteint avec la représentation dans le film de « L'auberge des Adrets », mélodrame authentique, relatant les aventures d'un bandit Robert Macaire.
  • On y trouve l'amorce d'un poème de Jacques Prévert qui figurera dans Paroles: « je suis comme je suis », chanté par Garance.
  • Le film donne à voir les coulisses du théâtre, lui rendant ainsi hommage, et est également dédié au peuple modeste qui va se percher tout en haut, aux places les moins chères, dans le poulailler… le paradis ! C’est le public préféré de Prévert, le vrai public, celui qui réagit, celui qui participe" écrit Carole Aurouet dans Jacques Prévert, portrait d'une vie.

Distinctions

  • 1947 : Nomination pour l'Oscar du cinéma du meilleur scénario original.
  • 1995 : Les Enfants du paradis a été élu meilleur film de tous les temps par les critiques à l'occasion du centenaire du cinéma.

Voir aussi

(fr+en) Les Enfants du paradis sur l’Internet Movie Database



  • Portail du cinéma Portail du cinéma
Ce document provient de « Les Enfants du paradis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Enfants Du Paradis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les Enfants du Paradis — Pour les articles homonymes, voir Les Enfants du paradis (homonymie). Les Enfants du paradis Réalisation Marcel Carné Acteurs principaux Pierre Brasseur Arletty Jean Louis Barrault …   Wikipédia en Français

  • Les enfants du paradis — Pour les articles homonymes, voir Les Enfants du paradis (homonymie). Les Enfants du paradis Réalisation Marcel Carné Acteurs principaux Pierre Brasseur Arletty Jean Louis Barrault …   Wikipédia en Français

  • Les Enfants du paradis — ( Los niños del paraíso ) es una película francesa estrenada el 9 de marzo de 1945 dirigida por Marcel Carné sobre dialogos y escenarios del poeta Jacques Prévert. En ocasión del centenario del nacimiento del cine la crítica francesa en 1995 lo… …   Wikipedia Español

  • Les Enfants du paradis — Pour les articles homonymes, voir Les Enfants du paradis (homonymie). Les Enfants du paradis Données clés Réalisation Marcel Carné Scénario Jacques Prevert Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • Les Enfants du paradis — (1945)    Film. Directed by Marcel Carné near the end of the German Occupation of France, Les Enfants du paradis is often considered the last film, or one of the last films, of Le Réalisme poétique or poetic realism. The film tells the story of… …   Guide to cinema

  • Les Enfants du paradis — (1945)    Film. Directed by Marcel Carné near the end of the German Occupation of France, Les Enfants du paradis is often considered the last film, or one of the last films, of Le Réalisme poétique or poetic realism. The film tells the story of… …   Historical Dictionary of French Cinema

  • Les Enfants du paradis —    Drame romantique en deux époques de Marcel Carné, avec Arletty (Garance), Jean Louis Barrault (Baptiste Deburau), Pierre Brasseur (Frédérick Lemaître), Marcel Herrand (Lacenaire), Maria Casarès (Nathalie), Louis Salou (le comte Édouard de… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Les Enfants du paradis (ballet) — Pour les articles homonymes, voir Les Enfants du paradis (homonymie). Les Enfants du paradis est un ballet en deux actes, sur un scénario de Jacques Prévert et une chorégraphie de José Martinez, dont la première a eu lieu le 21 octobre 2008 au… …   Wikipédia en Français

  • Les Enfants du paradis (homonymie) —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes œuvres portant le même titre. Les Enfants du paradis peut désigner : Les Enfants du paradis, un film de Marcel Carné réalisé en 1943 Les Enfants du paradis, un ballet de José Martinez… …   Wikipédia en Français

  • Les Routes du paradis — Titre original Highway to Heaven Genre Série fantastique Créateur(s) Michael Landon Pays d’origine   …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.