Kislev

Kislev (hébreu : כִּסְלֵו ; grec : Xασελεû Kaseleu) est le 3e mois du calendrier hébreu selon le décompte civil (qui commence avec tishrei) et le 9e selon le décompte biblique (qui commence à l’Aviv, c'est-à-dire avec nissan).

C'est un mois d'automne, qui dure 29 jours lors des années « déficientes » et 30 jours dans les années pleines et embolismiques. Il correspond selon les années aux mois de novembre et décembre du calendrier grégorien.

Sommaire

Étymologie

Le nom de kislev n'apparaît qu'assez tardivement dans la Bible hébraïque : c'est au mois de kislev que Néhémie, dans sa vingtième année de service à Suse, est informé par son frère Hanani de la situation désastreuse de sa Jérusalem natale[1] et c'est au quatrième jour du neuvième mois, en kislev, que la parole de Dieu est adressée à Zacharie[2]. Comme il apparaît également sur des inscriptions assyrio-babyloniennes sous le nom de kislivu, il est généralement admis que ce nom provient de l'akkadien kislimu (« épais ») et ferait allusion à l'épaisseur des pluies dans le croissant fertile. Toutefois, d'autres hypothèses moins consensuelles ont été proposées : kislev dériverait de la racine K-S-L signifiant « espoir », et exprimerait l'espoir de pluies abondantes en hiver[3].

Éphémérides de kislev

C'est au septième jour du neuvième mois que le roi Joachim brule un rouleau dicté à Baruch ben Neria par le prophète Jérémie sans s'émouvoir de son contenu[4] et c'est au vingt-quatrième jour de ce mois qu'Aggée assiste aux travaux de fondation du sanctuaire du Second Temple de Jérusalem[5].

Kislev est cependant principalement associé à la fête de Hanoucca depuis le temps des Maccabées. C'est en kislev que commencent les persécutions séleucides contre le judaïsme et c'est surtout un 25 kislev que les révoltés hasmonéens reprennent possession du Temple de Jérusalem qu'ils purifient et font revenir au culte judaïque, trois ans exactement après sa profanation. Depuis, Hanoucca est fêtée huit jours à dater du 25 kislev[6].

Kislev dans la Loi juive

Du fait de Hanoucca, des émissaires étaient dépêchés de Jérusalem aux communautés de la Diaspora pour leur annoncer la néoménie de kislev[7], au temps où celle-ci était déterminée par observation de la conjonction lunaire.

Dans le calendrier hébreu actuel, déterminé par calcul, la néoménie de kislev ne peut jamais avoir lieu à chabbat car une année pleine ne peut jamais commencer un mardi[8].

Notes et références

  1. Néhémie 1:1-2
  2. Zacharie 7:1
  3. (he) Le mois de kislev, consulté le 4 janvier 2010
  4. Jérémie 26:9 & suiv.
  5. Aggée 2:18
  6. I Macc. 1: 59-60 & 4:36-59 ; voir aussi Flavius Josèphe, Antiquités judaïques livre xii. chap. 7, §§ 6-7
  7. Mishna Roch Hachana 1:3
  8. Choulhan Aroukh Orah Hayim 428:2

Source

Cet article comprend du texte provenant de la Jewish Encyclopedia de 1901–1906, article « KISLEW » par Emil G. Hirsch & Bernhard Pick, une publication tombée dans le domaine public.

Annexes

Bibliographie

  • Félix Goldschmidt, Les mois de l'année juive: Kislev, Coll. Carnets de l'Educateur Juif Jérusalem, VIII, Organisation Sioniste Mondiale, 1957, 162p.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kislev de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • KISLEV — (Heb. כִּסלֵו), the post Exilic name of the ninth month of the Jewish year. The name occurs in Assyrian inscriptions,   in biblical records (Zech. 7:1; Neh. 1:1), and frequently in the Apocrypha and in rabbinic literature (e.g., Megillat Ta anit) …   Encyclopedia of Judaism

  • Kislev — (k[i^]s l[u^]f; k[i^]s l[u^]v; k[=e]s*l[e^]v ), n. [Heb.] the third month of the Jewish civil year; the ninth month of the ecclesiastical year in the Jewish calendar, occupying a part of November and a part of December. [Also spelled {Chislev}.]… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • kislev — kȉslev (kislȅv) m DEFINICIJA 1. jud. a. treći mjesec prema aktualnom židovskom kalendaru b. treći mjesec židovske godine prema računanju od postanka svijeta c. rel. zast. deveti mjesec prema računanju od izlaska židovskoga naroda iz Egipta 2.… …   Hrvatski jezični portal

  • Kislev — Kislev, der 9. Monat im Jüdischen Kalender …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Kislev — (hebr.), der dritte Monat im bürgerlichen Jahr der Juden, entspricht meistens dem Dezember. Am 25. K. wird das jüdische Halbfest Chanukka (Tempelweihe) gefeiert; s. Feste, S. 463 …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Kislev — (כִּסְלֵו; del acadio kislimu pleno, gordo, abundante , al ser un mes pródigo en lluvias que garantizan la prosperidad), es el tercer mes del calendario hebreo moderno, que comienza con la Creación del mundo, y el noveno mes según el ordenamiento …   Enciclopedia Universal

  • Kislev — [kis′lef] n. [Heb] the third month of the Jewish year: see the Jewish calendar in the Reference Supplement …   English World dictionary

  • Kislev — Chislev redirects here. For Dragonlance deity, see List of Dragonlance deities#Chislev. For the Warhammer Fantasy location, see Kislev (Warhammer). ← Marcheshvan       Kislev… …   Wikipedia

  • Kislev — ← Jeshvan       Kislev (כִּסְלֵו)       Tevet → Jánuca, La fiesta de las luminarias del 25 de Kislev al 2 de …   Wikipedia Español

  • Kislev — noun Etymology: Hebrew Kislēw Date: 14th century the third month of the civil year or the ninth month of the ecclesiastical year in the Jewish calendar see month table …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”