Jean Goujon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goujon.
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne un sculpteur et architecte français. Pour le cycliste français, voir Jean Goujon (cycliste).
Les quatre saisons (~1547) (Musée Carnavalet, Paris)

Jean Goujon, né vers 1510, probablement en Normandie, est un sculpteur et architecte français.

Surnommé le « Phidias français » ou « le Corrège de la sculpture », Jean Goujon est une des figures majeures de la Renaissance française.

Sommaire

Biographie

Le début de sa vie est peu connu, il se peut qu’il ait voyagé en Italie. Ses premières œuvres connues datent de 1541 lorsqu’il réalise les bas-reliefs du château d'Écouen pour la famille de Montmorency, les portes de Saint-Maclou et le tombeau de Louis de Brézé à Rouen. Arrivé à Paris vers 1542, il participe avec cinq autres sculpteurs aux réalisations des œuvres de l’architecte Pierre Lescot selon les dessins et modèles qui leur sont fournis. Dans les actes notariés, il est dit "imagier - façonnier" (jubé de Saint Germain l'Auxerrois) puis pour le Louvre "maître sculpteur". (CARAN étude CXXII)

Ses œuvres les plus connues exécutées selon " les dessins de Pierre Lescot seigneur de Clagny" (les actes notariés de ces marchés de sculpture le précisent bien - CARAN étude CXXII de nombreuses minutes) sont :

On lui attribue généralement les gravures de la version française du Songe de Poliphile de Francesco Colonna (1546), d’après les gravures de l’édition originale (peut-être dues au studio d’Andrea Mantegna). On lui devrait également des gravures pour la traduction de Vitruve par Jean Martin en 1547. Il aurait fabriqué aussi des médailles précieuses pour Catherine de Médicis. Son atelier est responsable de Diane appuyée sur un cerf (~1549) réalisé pour Diane de Poitiers au château d'Anet.

Représentatives du maniérisme français, les figures de Goujon sont ovales, sensuelles et fluides. Ses drapés révèlent une connaissance de la sculpture grecque. Répandues dans l’ensemble de la France par des gravures réalisées par des artistes de l’école de Fontainebleau, la pureté et la grâce de son modèle ont influencé les arts décoratifs. Sa réputation connaît, à la fin du XVIe siècle, une légère éclipse au profit de tendances plus maniérées, avant d’être de nouveau appréciée par le baroque et le classicisme français.

Diane appuyée sur un cerf, Parc Nobel, Stockholm, Suède. Photographie: Bengt Oberger

On ignore la date précise du décès de Goujon. Les historiens sérieux perdent sa trace vers 1567 à Bologne en Italie où il se serait réfugié étant protestant. Pierre Lescot réussit une première fois à lui éviter l'exil mais devant l'acharnement de certains seigneurs catholiques de la Cour il dut s'incliner à le voir partir.[réf. nécessaire] Une tradition tenace, plutôt romancée, veut qu'il ait pu être assassiné lors de la Saint-Barthélemy[1]. Si telle avait été la vérité, il aurait toutefois été cité, a posteriori, comme faisant partie des martyres célèbres du drame, ce qui ne fut pas le cas. Le plus probable est donc plutôt qu'il soit mort dès 1562 ou qu'il se soit exilé en Italie, à Bologne, pour s'épargner le climat délétère des troubles religieux du moment.

Notes et références

  1. Il travaillait sur son échafaud au vieux Louvre lorsqu’un coup d’arquebuse vint lui fracasser les reins : « ses amis chéris, ses élèves, Germain Pilon, Pierre Lescot, Bullant, passant par là, versèrent quelques larmes sur le cadavre de leur maître ; mais le courage leur manqua pour lui creuser un marbre. Le restaurateur de la sculpture de France ne trouva pas un ciseau ami pour graver son nom sur une pierre, et son épitaphe ne fut tracée que sur le registre des dépenses de la ville, avec celle des douze cents victimes qu’on tira de la rivière, et pour lesquelles on inscrivit dans ce livre une quittance de vingt écus aux fossoyeurs qui les ensevelirent. » Paris ou le Livre des Cent-et-Un, Paris, Ladvocat, 1831-1834, p. 91.

Œuvres en ligne

Bas-relief de Jean Goujon, Louvre
Nymphe et un petit génie sur un cheval marin - Bas-relief de Jean Goujon, Louvre

Bibliographie

  • Henri Auguste Jouin, Jean Goujon, Librairie de l'Art, Paris, 1906
  • Édouard Mennechet, Le Plutarque français, vies des hommes et femmes illustres de la France, Paris, Crapelet, 1835-1841

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  1. Éléments biographiques

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Goujon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Goujon — (Normandy? c.1510 ndash;Bologna after 1572 [A. de Montaiglon, documentary articles in Gazette des Beaux Arts , 30 (1884), pp. 377 394, and 31 (1885), pp. 5 21, noted by Stein 1890:6.] ), French sculptor and architect, is one of the major figures… …   Wikipedia

  • Jean Goujon — (* vor 1510; † um 1572) war ein französischer Bildhauer des 16. Jahrhunderts und wurde der „französische Phidias“ genannt. Die vier Jahreszeiten, um 1547, Musée Carnavalet, Paris …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Goujon — Ninfa y Tritón, por Jean Goujon, Museo del Louvre, París. Jean Goujon (Normandía?, c. 1510 Bolonia, c. 1564 1569) fue un escultor y arquitecto francés, uno de los más importantes del Renacimiento en este país. Durante su época de formación… …   Wikipedia Español

  • Jean Goujon (cycliste) — Cet article concerne un cycliste français. Pour le sculpteur français, voir Jean Goujon. Jean Goujon …   Wikipédia en Français

  • Rue Jean-Goujon —  Ne doit pas être confondu avec Rue du Docteur Goujon. Pour les articles homonymes, voir Goujon …   Wikipédia en Français

  • Rue Jean Goujon — 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • GOUJON (J.) — Jean Goujon est avec Germain Pilon le sculpteur le plus important de la Renaissance française. Rompant avec la tradition des imagiers français, il est l’un des premiers artistes dont l’œuvre s’inspire directement de l’art antique et de la… …   Encyclopédie Universelle

  • Goujon — ist der Name folgender Personen: Jean Goujon (1510–1567), französischer Bildhauer des 16. Jahrhunderts Jean Marie Claude Alexandre Goujon (1766 1795), Journalist und Politiker während der französischen Revolution Lazare Goujon (1869 1960),… …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Cousin l'Ancien — Nom de naissance Jean Cousin Naissance vers 1490 Soucy (Yonne), France Décès vers 1560 1561 Paris, Île de France, France Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Goujon (disambiguation) — Goujon(s) may refer to:*Jean Goujon, a French Renaissance sculptor * a French automobile * an originally French word which means small, fried strips of fish * a French word which describes a threaded stud …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”