Jean-Jacques Avril

Jean-Jacques Avril, né à Loudun le 11 novembre 1752, mort le 19 juin 1839 à Bordeaux, est un général français.

Entré de bonne heure au service il devint sous-lieutenant des milices coloniales de l'île de France le 18 janvier 1778. En janvier 1789 il devint capitaine d'une compagnie d'hommes de couleur dans cette colonie (actuelle île Maurice).

Après le licenciement de ce corps, il revint en France en 1792, et passa dans son grade au régiment des chasseurs à cheval en 1793, sous les ordres du général révolutionnaire Ronsin. Après l'exécution de ce général et la dissolution de son armée, Avril passa sous les ordres de Hoche, se distingua dans la guerre de Vendée, fut nommé adjudant-général colonel, le 1er octobre, soutint avec succès de nombreux combats contre les Vendéens, fut promu général de brigade le 21 ventôse an III, et envoyé à la suite de l'affaire de Quiberon pour couvrir Lorient menacé par les Anglais et les royalistes ; il remporta à Locresto un avantage décisif, et eut pendant quinze mois le commandement de Belle-Île-en-Mer.

En l'an X, il fut envoyé en Normandie contre les Chouans, servit trois ans dans ce pays, sortit vainqueur de plusieurs affaires, passa, en l'an VIII, à l'armée d'Italie, sous les ordres de Masséna et de Brune, fit mettre bas les armes aux insurgés de l'État de Gênes et pacifia le pays.

De retour en France, il commanda successivement les départements des Bouches-du-Rhône et des Basses-Pyrénées. Il alla ensuite commander en chef, pendant les années 1800 à 1807, la 11e division militaire. En février 1807 il fut chargé de couvrir Brest avec un corps de 4 000 hommes ; il conduisit cette troupe au deuxième corps d'observation de la Gironde et entra en Espagne. En juin 1808 il occupait Estremos et Evora dans l'Alentejo dont il eut peine à contenir les habitants. Forcé d'évacuer Estremos, il fut grièvement blessé par l'explosion d'une mine. Il marcha cependant pour châtier Villa-Viciosa également insurgée; en août 1808, il fut fait commandant du château de Lisbonne.

Rentré en France, après la convention de Cintra, il fut renvoyé en Espagne en novembre suivant et nommé gouverneur de la province de Bilbao. Il se fit remarquer dans ce poste autant par sa prudence et sa modération que par ses succès contre les guérillas; une fausse dénonciation le fit appeler en septembre 1810 par Napoléon Ier qui, ayant reconnu son erreur, lui confia le commandement du Pas-de-Calais. Dans la "sierra de Ganguren", près de Bilbao, il y a un mont en honneur à Jean-Jacques, c'est le mont Avril aussi appelé en basque Iturritxualde.

À la fin de 1812, Avril demanda à partager les périls de la Grande armée et entra en février 1813 dans le corps d'observation de l'Elbe, commandé par Lauriston. À la tête de sa brigade, il força le pont de Kœnigsberg, près de Magdebourg, combattit les Russes à Asleben, se trouva à la prise de Hall, où, pendant près de huit heures, il couvrit l'artillerie française avec sa troupe. Il prit part à la bataille de Lützen et entra des premiers dans Leipzig, marchant à l'ayant-garde de la 1e division du 51e corps, il se trouva aux combats de Waldan, de Norsdorff et de Buntzlaw, et se signala particulièrement au passage de la Reuss.

Pendant l'armistice conclu en juin, il fut envoyé à Hambourg, sous les ordres du maréchal Davout. Il rentra en France en juillet 1814, fut créé par Louis XVIII baron, chevalier de Saint-Louis puis lieutenant-général en octobre. Il refusa de servir pendant les Cent-Jours, fut mis sous la surveillance du ministre de la guerre et destitué de son grade ; mais il fut réintégré en 1815.

Mis à la retraite le 1er janvier 1817, après plus de quarante ans de service, il est mort dans sa campagne près de Bordeaux le 19 juin 1839, âgé de 87 ans.

Source

« Jean-Jacques Avril », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition]


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Jacques Avril de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-jacques avril — Jean Jacques Avril, né à Loudun le 11 novembre 1752, mort le 19 juin 1839 à Bordeaux, est un général français. Entré de bonne heure au service il devint sous lieutenant des milices coloniales de l île de France le 18 janvier… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Marcel — Pas d image ? Cliquez ici. Biographie Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Jean-jacques rousseau — Pour les articles homonymes, voir Rousseau (homonymie) et Jean Jacques Rousseau (homonymie). Jean Jacques Rousseau Philosophe occidental Époque moderne …   Wikipédia en Français

  • Jean Jacques Rousseau — Pour les articles homonymes, voir Rousseau (homonymie) et Jean Jacques Rousseau (homonymie). Jean Jacques Rousseau Philosophe occidental Époque moderne …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Duval D'Eprémesnil — Jean Jacques Duval d’Eprémesnil Naissance 5 décembre 1745 Pondichéry Décès …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Duval d'Epremesnil — Jean Jacques Duval d Eprémesnil Jean Jacques Duval d’Eprémesnil Naissance 5 décembre 1745 Pondichéry Décès …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Duval d'Eprémesnil — Jean Jacques Duval d’Eprémesnil Naissance 5 décembre 1745 Pondichéry Décès …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Duval d’Eprémesnil — Jean Jacques Duval d Eprémesnil Jean Jacques Duval d’Eprémesnil Naissance 5 décembre 1745 Pondichéry Décès …   Wikipédia en Français

  • Jean-jacques duval d'eprémesnil — Jean Jacques Duval d’Eprémesnil Naissance 5 décembre 1745 Pondichéry Décès …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Chaban-Delmas — Jacques Chaban Delmas Pour les articles homonymes, voir Delmas. Jacques Chaban Delmas …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”