Al-muqaddima

Muqaddima

La Muqaddima d'Ibn Khaldoun(arabe: المقدمة), ou Al-Muqaddima (Introduction à l'histoire universelle), ou en français les Prolégomènes, ou en grec la Prolegomena, est un livre écrit par l'historien Ibn Khaldoun, d'Afrique du Nord, en 1377 qui enregistre un début de conception musulmane de l'histoire universelle. Beaucoup de penseurs modernes le considèrent comme le premier ouvrage traitant de la philosophie de l'histoire, des sciences sociales, de la sociologie, de la Démographie , de l'historiographie, de l'histoire culturelle et comme l'un des précurseurs de l'économie moderne dans les temps anciens[réf. nécessaire]. Le travail traite également de la [[théologie islamique], des sciences naturelles, de la biologie et de la chimie. Ibn Khaldoun a écrit son ouvrage en 1377 comme préface à son premier livre sur l'histoire universelle, Kitab al-Ibar (arabe: كتاب العبر ) (recueil des préceptes), mais déjà de son vivant, la Muqaddima fut considérée comme une œuvre indépendante.

Sommaire

Sommaire de l'Ouvrage

Le Sommaire analytique des divisions de laMuqaddima (les prolégomènes) se structure de la façon suivante :

la préface de l'auteur

Ibn Khaldoun définit l’histoire comme étant une branche de la philosophie et doit compter au nombre des sciences, il présente quelques historiens et des divers plans qu’ils ont suivis pour développer leurs ouvrages, présente son plan personnel adopté pour le développement de son ouvrage et enfin donne un sommaire des divisions et titres de son ouvrage.

Introduction

  • Première Section : De la civilisation en général.
    • Science du umran, théorie de la sociabilité naturelle
    • Déterminations du milieu et leurs incidences culturelles, géographie physique et humaine
    • Considérations psychosociologiques et ethnologiques : prophétisme, arts divinatoires
  • Deuxième Section : De la civilisation chez les nomades et les peuples à demi sauvages, et

chez ceux qui se sont organisés en tribus.

    • Éléments d'une ethnologie générale
    • Étude des deux types de groupement humain : de la bédouinité à la citadinité, exposé de psychologie comparée, mouvement dialectique d'une culture
    • Géopolitique : concept d'asabiyya (cohésion et solidarité), fondement d'une dynamique socio-politique
  • Troisième Section : Sur les dynasties, la royauté, le khalifat et l’ordre des dignités dans le

sultanat.

    • Établissement et exercice du pouvoir (mulk) et de l'autorité spirituelle (khilafa)
    • Dynamique des dynasties, théorie des institutions
  • Quatrième Section : Sur les villages, les villes, les cités et autres lieux où se trouvent des

populations sédentaires.

    • Phénomène urbain
    • Organisation de la cité politique
    • Économie urbaine
    • Typologie du citadin
    • Dénouement de la asabiyya
  • Cinquième Section: Sur les moyens de se procurer la subsistance, sur l’acquisition, les

arts et tout ce qui s’y rattache.

méthodes et procédés, et de tout ce qui s’y rattache.

    • Classification des sciences (religieuses, rationnelles, linguistiques)
    • Langage et société, acquisition du langage, pédagogie
    • Disciplines philosophiques et littéraires

Critique

Ibn Khaldoun commence les Muqaddima avec une critique complète des erreurs régulièrement commises par les historiens contemporains et les difficultés qui attendent l'historien dans son travail. Il note 7 erreurs à éviter :

« Tous les écrits, par leur nature même, sont sujets à l'erreur...

  1. ...la partialité en une foi ou une opinion...
  2. ...l'excès de confiance dans une source unique...
  3. ...l'incapacité de comprendre ce qui est prévisible...
  4. ...une croyance erronée dans la vérité...
  5. ...l'incapacité de placer un événement dans son vrai contexte...
  6. ...le désir commun de gagner la faveur de ceux des rangs élevés, en les félicitant, en diffusant leur renommée...
  7. ...le plus important est l'ignorance des lois qui gouvernent la transformation de la société humaine ».

Contre le septième et dernier point, Ibn Khaldoun présente sa théorie de la société humaine.

Lien externe

  • Portail de la sociologie Portail de la sociologie
Ce document provient de « Muqaddima ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Al-muqaddima de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Muqaddima — La Muqaddimah (árabe: مقدّمة ابن خلدون) o Al Muqaddima (Introducción a la historia universal), más conocida en occidente como los Prolegómenos, es una obra de Ibn Jaldún escrita en 1377 como prefacio de su primer libro de historia mundial.[1] No… …   Wikipedia Español

  • Muqaddima — La Muqaddima d Ibn Khaldoun (arabe : المقدمة), ou Al Muqaddima (Introduction à l histoire universelle), ou en français les Prolégomènes, ou en grec la Prolegomena, est un livre écrit par l historien Ibn Khaldoun, d Afrique du Nord, en 1377… …   Wikipédia en Français

  • Al Anbar —  Pour l’article homonyme, voir Anbar.  33° 22′ 43″ N 43° 42′ 57″ E …   Wikipédia en Français

  • Al-Anbar — Pour les articles homonymes, voir Anbar. Al Anbâr (ar) الأنبار Lo …   Wikipédia en Français

  • Al-Mustazhir — Abû al Abbâs al Mustazhir bi llah Ahmad ben Abd Allah al Muqtadî[1] surnommé Al Mustazhir[2]. Il est né en 1078. Il a succédé comme vingt huitième calife abbasside de Bagdad à son père Al Muqtadî en 1094. Il est mort en 1118. Son fils Al… …   Wikipédia en Français

  • Al-Zamachschari — az Zamachschari ‏ الزمخشري‎ / az Zamaḫšarī, mit vollständigem Namen Abu l Kasim Mahmud ibn Umar / ‏أبو القاسم محمود بن عمر ‎ / Abū ʾl Qāsim Maḥmūd b. ʿUmar, auch al Zamachschari, (* 1075 in Zamachschar[1]; † 1144 in Dschurdschāniya)[2] war ein… …   Deutsch Wikipedia

  • Ja'far al-Sâdiq — Abû Abdillâh Ja far bin Muhammad al Sâdiq [1] (arabe : أبو عبد الله جعفر بن محمد الصادق) est né à Médine le 24 avril 702/17 Rabia al Awal 83 H, mort le 15 décembre 765/25 Chawwal 148 H[2]. Il est le fils de Muhammad al Bâqir et de Umm Farwah …   Wikipédia en Français

  • Dja'far al-Sâdiq — Abû Abd Allah Ja far ben Muhammad as Sâdiq[1] ou Ja far as Sâdiq[2] est né à Médine le 24 avril 702[3]. Il succéda à son père Muhammad al Bâqir comme sixième imâm chiite en 743. Sa mère est une petite fille de Abû Bakr nommée Fatima. I …   Wikipédia en Français

  • Ahmad al-Tijani — Mawlana Ahmed ibn Mohammed Tijani al Hassani al Maghribi (1737 1815), in Arabic سيدي أحمد التجاني (Sidi Ahmed Tijani) is the founder of the Ahmediya Mohammediya Ibrahimiya Hanifiya Tijaniya Sūfī order at the daylight order of his grandfather the… …   Wikipedia

  • Haroum al-Rachid — Haroun ar Rachid Harun al Rashid Calife de Bagdad …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”