Ak Koyunlu

Aq Qoyunlu

Bannière des Aq Qoyunlu (les couleurs sont supposées)

Les Ak Koyunlu ou Aq Qoyunlu, aussi appelés Moutons blancs turcomans (turkmène : Akgoýunly, azéri : Ağqoyunlu, turc : Akkoyunlular, turc ottoman/persan : آق قویونلی, āq qūyūnlī), sont une fédération tribale d'origine turcomane qui régnaient sur ce qui est aujourd'hui l'Est de l'Anatolie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Nord de l'Iraq et l'Ouest de l'Iran de 1378 à 1508.

L'origine de la confédération nous est connue par des traditions épiques transmises oralement et écrites au XIIIe et XVe siècles, l'Oghuz Name (histoire d'Oghuz khan). L'une de ces tradition est à l'origine du Livre de Dede Korkut dont on a conservé deux copies du XVIe siècle.

D'après les chroniques de l'Empire byzantin, les Turcomans Moutons Blancs sont présents en Anatolie depuis au moins 1340, et la plupart des chefs des Turcomans moutons blancs, incluant le fondateur de la dynastie, Qara Yülük `Uthmân, se sont mariés à des princesses byzantines.

Les Turcomans Moutons Blancs acquirent officiellement des terres en 1402, quand Tamerlan leur offre tout le Diyar Bakr, au nord de l'Iraq. Pendant une longue période, les Turcomans Moutons Blancs sont incapable d'étendre leurs territoires, car leurs rivaux les Turcomans Moutons Noirs les tiennent à distance. Cependant, cela va changer sous le règne de Uzun Hasan, qui défait le chef des Turcomans Moutons Noirs, Jahān Shāh, en 1467.

Après la défaite d'un chef Timouride, Abu Saïd, Uzun Hasan parvient à prendre Bagdad, ainsi que des territoires le long du golfe Persique. Il étend son territoire en Iran aussi loin, à l'est, jusqu'au Khorasan. Cependant, autour de cette période, l'Empire Ottoman cherche à s'étendre du côté est. C'est une sérieuse menace qui force les Turcomans Moutons Blancs à former une alliance militaire avec les Karamanides d'Anatolie du centre.

L'empire de Uzun Hasan (1453 - 1478)

Dès 1464, Uzun Hasan demande de l'aide militaire à un des plus puissants ennemis de l'Empire ottoman, Venise. Cependant, malgré la promesse vénitienne, cette aide n'arrive jamais, et a pour conséquence une défaite d'Uzun Hasan face aux Ottomans à Tercan en 1473, bien que cela ne détruise pas les Turcomans Moutons Blancs.

Yaqub, qui règne de 1478 à 1490, maintient la dynastie pendant un peu plus de temps, mais suite à sa mort les Turcomans Moutons Blancs commencent à s'entretuer, et à la suite de luttes internes, ils cessent d'être une menace pour leurs voisins.

Les Safavides, qui sont des chiites, commencent à saper l'allégeance de plusieurs Turcomans Moutons Blancs. Les Safavides et les Turcomans Moutons Blancs se rencontrent à la bataille de Sharur près de Nakhichevan en 1502, et le chef des Safavides Ismail Ier force les Turcomans Moutons Blancs à se retirer.

Au cours de sa retraite face aux Safavides, le chef des Turcomans Moutons Blancs Alwand détruit en 1503 l'État Turcoman Moutons Blancs autonome à Mardin contrôlé par Kasam Ibn Jihângîr Ibn Ali. Le dernier des chefs des Turcomans Moutons Blancs, Murād, cousin d'Alwand, est aussi défait par le même chef Safavide. Bien que Murād s'établisse brièvement à Bagdad en 1508, il doit bientôt se retirer d’Amid (Diyarbakır), signalant ainsi la fin des Turcomans Moutons Blancs.

La confédération élargit son domaine à la majeure partie de l'Irak et au nord-ouest de l'Iran dans la seconde moitié du XVe siècle, grâce à l'affaiblissement des Timourides et à l'absorption du territoire des Qara Qoyunlu rivaux en 1468, établissant peu après sa capitale à Tabriz.

Elle fut défaite en 1508 par les Séfévides d'Iran, également d'origine turkmène.

Liste des souverains Aq Qoyunlu

Bibliographie

  • C. E. Bosworth, Les Dynasties musulmanes, trad. Y. Thoraval, Actes Sud, coll. Sinbad, 1996, (ISBN 2-7427-0713-1)
  • E. van Donzel, B. Lewis, Ch. Pellat Encyclopédie de l'Islam G.P Maisonneuve & Larose SA Paris 1978, Tome I pp.320-321.


Voir aussi

Art turkmène
  • Portail de la Turquie Portail de la Turquie
  • Portail de l’Iran Portail de l’Iran
Ce document provient de « Aq Qoyunlu ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ak Koyunlu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ak Koyunlu — Infobox Former Country native name = Akgoýunly conventional long name = White Sheep Ak Koyunlu common name = Ak Koyunlu continent = Asia region = Middle East country = era = Medieval status = status text = empire = government type = Monarchy year …   Wikipedia

  • Ak Koyunlu — ▪ Turkmen tribal federation also spelled  Aq Qoyunlu (Turkish: “White Sheep”)        Turkmen tribal federation that ruled northern Iraq, Azerbaijan, and eastern Anatolia from AD 1378 to 1508.       The Ak Koyunlu were present in eastern Anatolia… …   Universalium

  • Ak Koyunlu — Bandera. Los Ak Koyunlu o Aq Qoyunlu, también llamados los turcomanos de oveja blanca (turcomano: Akgoýunly / آق قویونلو, azerí: آق قویونلو o آغ قویونلو / Ağqoyunlu, turco: Akkoyunlu, turco otomano: آق قوینلو, persa آغ قویونلو o آق قوینلو ) fue… …   Wikipedia Español

  • Ak Koyunlu — (White Sheep)    The Ak Koyunlu was one of two rival Turkoman federations, or dynasties (the other being the Kara Koyunlu, or Black Sheep), that ruled parts of Kurdistan during much of the 15th century after the death of the great Mongol… …   Historical Dictionary of the Kurds

  • Ak Koyunlu — Die Aq Qoyunlu oder Ak Koyunlu (oghusisch: ‏آق ‌قويونلو‎ oder ‏اق ‌قويونلو‎, DMG Āq Qoyunlu oder Aq Qoyunlu, deutsch: „(jene) mit weißen Hammeln“), waren eine turkmenische Stammesföderation, die nach der Mongolenherrschaft in Diyar Bakr aufstieg …   Deutsch Wikipedia

  • List of rulers of Ak Koyunlu — This is the list of rulers of Ak Koyunlu dynasty ( The Horde of the White Sheep ). The dynasty ruled the territory now part of present day Turkey, Iraq and Iran. Their capital was the city of Tabriz after 1471 1472.Osman ibn Fakhr al Din Qutlu… …   Wikipedia

  • AK — puede referirse a: Alaska, abreviación del estado de Alaska. AK 47, un fusil de asalto soviético diseñado en 1942. AK 74, versión moderna del AK 47. AK 103, un fusil de asalto. AK Press, una editorial y distribuidora independiente. M ak, un grupo …   Wikipedia Español

  • Ak-Kojunlu — Die Aq Qoyunlu oder Ak Koyunlu (oghusisch: ‏آق ‌قويونلو‎ oder ‏اق ‌قويونلو‎, DMG Āq Qoyunlu oder Aq Qoyunlu, deutsch: „(jene) mit weißen Hammeln“), waren eine turkmenische Stammesföderation, die nach der Mongolenherrschaft in Diyar Bakr aufstieg …   Deutsch Wikipedia

  • Kara Koyunlu — or Qara Qoyunlu (Turkish; Black Sheep ) Turkmen tribal federation that ruled Azerbaijan and Iraq (с 1375–1468). Their second leader, Kara Yūsuf (r. 1390–1400, 1406–20), secured their independence by seizing Tabrīz, the capital of the Jalāyrid… …   Universalium

  • Kara Koyunlu — قه ره قویونلو قرا قویونلو قرا قویونلو Kara Koyunlu (turcos de ovejas negras) …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”