Aire marine protégée de bamboung

Aire marine protégée de Bamboung

Aire marine protégée de Bamboung
Carte du Sénégal
Aire marine protégée de Bamboung
Carte du Sénégal
Emplacement Région de Fatick
Ville proche Toubacouta

L'Aire marine protégée de Bamboung (AMP) est une zone de préservation du milieu marin située sur le bolong Bamboung, près de Toubacouta (département de Foundiougne), dans le sud du Sine-Saloum (Sénégal).

Sommaire

Histoire

Le bolon de Bamboung a été l'un des sites à vocation démonstrative retenus dans le cadre du projet Narou Heuleuk (« la part de demain » en wolof), proposé et piloté par l’Oceanium de Dakar, association sénégalaise de protection des milieux marins. Ce projet a été financé jusqu'en 2006 par le Fond français pour l’environnement mondial (FFEM) via l'Agence française de développement (AFD). Ce projet affiche un double objectif de mise en place d’aires marines protégées (AMP) et de sensibilisation des pêcheurs artisans à une gestion durable de l’environnement. Le bolon de Bamboung est devenu une AMP en décembre 2003 et fait l’objet depuis mars 2003 d’un suivi biologique (pêches expérimentales à la senne tournante et estimation des biomasses par hydroacoustique) par l’équipe RAP de l'Institut français de recherche pour le développement, avec la participation du Centre de recherches océanographiques de Dakar-Thiaroye et de l'INRA-Thonon pour la réalisation des mesures par hydroacoustique.

Géographie

Localisation de l'AMP de Bamboung

Situé dans l’estuaire du Sine-Saloum (à 130 km au sud-est de Dakar), le bolon de Bamboung (13°50 N – 16°33 W) est un affluent du Diomboss, l’un des trois bras principaux d’un système complexe et diffus de canaux – appelés bolons – et de mangrove caractéristique des zones humides saumâtres intertropicales. Le choix de ce site est particulièrement pertinent, d’un point de vue bio-écologique : les eaux sont peu profondes et la biodiversité y est réputée importante, notamment pour les oiseaux, poissons et mammifères marins (dauphins et lamantins). De plus, l’estuaire du Sine Saloum est utilisé comme lieu de reproduction et/ou de croissance des phases juvéniles par de nombreuses espèces de poissons, estuariens mais aussi côtiers, d’un grand intérêt économique ou écologique (ayant un rôle essentiel dans le fonctionnement général de l’écosystème).

L’AMP du Bamboung, située au cœur de la Réserve de Biosphère du delta du Saloum, a une superficie de 6 800 ha. Elle est divisée en plusieurs zones (Melis, 2002) :

  • Une aire marine centrale, essentiellement constituée par le bolon de Bamboung et ses ramifications. D’une longueur de 15 kilomètres à partir du confluent avec le Diomboss jusqu’aux vasières de la forêt de Kolé, sa superficie est d’environ 3 kilomètres carrés. Sa largeur varie de 50 à 500 mètres et sa profondeur fluctue entre 0 et 15 mètres. Il présente un réseau de canaux secondaires très dense. En raison de la présence d’une nappe phréatique importante sur l’île Coco (rive est), des sources souterraines se jettent dans le bolon, réduisant ainsi localement la salinité. Ces conditions spécifiques sont susceptibles de créer un environnement favorable à la faune aquatique.
  • Une zone tampon, localisée à l’embouchure du bolon, au niveau de la rencontre des eaux du Diomboss et du Bamboung. Elle couvre une superficie d’environ 1 kilomètre carré. C’est une zone de transition entre l’aire centrale qui est dotée de mesures de conservation des ressources ichtyologiques et le reste du réseau des chenaux du delta du Sine Saloum ou l’exploitation est libre.
  • Une zone terrestre, qui se décompose en une zone de mangrove et une zone continentale. La mangrove est localisée en bordure des rives de toute la zone de l’AMP. Elle couvre plus de la moitié de la surface totale de l’AMP. La végétation y est abondante et différentes espèces de palétuviers s’y sont développées. Rhyzophora racemosa et Rhyzophora harrisonii sont trouvés en bordure des chenaux. À l’arrière, Rhizophora mangle est beaucoup plus abondant et occupe les terres élevées susceptibles d’être immergées lors des hautes marées. Cette espèce forme le peuplement le plus important du bolon, tandis qu’Avicennia africana se développe dans la partie supérieure des vasières. Les palétuviers étant à la fois source de matière organique et support d’une forte production de périphyton, constituent un vivier pour la faune estuarienne, les juvéniles principalement. La zone continentale est représentée par l’île Coco. Cette zone de savane arborée occupe 15 à 20 % de la surface de l’AMP.

Flore

Faune

  • Poissons

Au total 72 espèces de poissons ont été recensées, appartenant à 35 familles (dont 16 monospécifiques). La famille la mieux représentée en termes de richesse spécifique est celle des Carangidae avec huit espèces présentes, viennent ensuite les Mugilidae (6 espèces), les Haemulidae (5 espèces), les Clupeidae (4 espèces) et les Ariidae (3 espèces). Ces cinq familles représentent plus des trois-quarts de la biomasse totale pêchée dans le bolon de Bamboung.

Trois espèces présentent des occurrences nettement plus fortes que les autres : deux Gerreidae : Eucinostomus melanopterus et Gerres nigri et le Clupeidae Sardinella maderensis.

Quatre espèces représentent 87% de l’effectif total (pour 44% de la biomasse). L’espèce la plus abondante est Ethmalosa fimbriata, elle représente 57% de l’effectif total et se situe au rang 1 des biomasses. Viennent ensuite Sardinella maderensis, Chloroscombrus chrysurus et Liza dumerili qui représentent 20%, 6% et 4% de l’effectif total et sont respectivement au rang 5, 12 et 2 des biomasses. Les Arius (A. latiscutatus et A. parkii), bien que moins nombreux en effectif, sont aux rangs 3 et 4 des biomasses.

Un groupe de 24 espèces peuvent être considérées comme constituant la base permanente du peuplement du bolon de Bamboung. On y trouve des éléments réguliers et souvent dominants (en abondance) des milieux estuariens et lagunaires d’Afrique de l’ouest tels les deux Clupeidae (S. maderensis et E. fimbriata), les deux Gerreidae (G. nigri et E. melanopterus), des Mugilidae (Mugil curema, L. dumerili, L. falcipinnis, et L. grandisquamis), des Ariidae (A. parkii et A. latiscutatus) l’Elopidae Elops lacerta... mais aussi des éléments dont la présence permanente peut être considérée comme plus représentative de ce type de biotope (bolon de taille moyenne modérément sursalé en zone de mangrove) tels Monodactylus sebae, Ephippion guttifer, Tilapia guineensis, Batrachoïdes liberiensis, Plectorhinchus macrolepis...

Vingt-deux espèces nouvelles ont été observées dans le bolon de Bamboung après la fermeture de la pêche en décembre 2003. La proportion d’espèces nobles et « emblématiques » (gros prédateurs ou leurs juvéniles) est importante : thiof (Epinephelus aeneus), carpe rouge (Lutjanus dentatus), deux espèces de barracudas (Sphyraena guachancho et Sphyraena afra), plusieurs espèces de gros Carangidae (les liches Lichia amia et Trachinotus ovatus, le cordonnier bossu Alectis alexandrinus, le pompaneau Trachinotus teraia), un requin (Carcharhinus leucas), une grande raie (Pteromyleus bovinus). Ces espèces atteignent pour la plupart des tailles importantes, voire très grandes : outre le requin (Carcharhinus leucas) de 1,40 m pour 19 kg, un nombre non négligeable d’espèces dépassent les 50 cm pour 4 à 5 kg (Lichia amia, Pteromyleus bovinus, Sphyraena afra, Trachinotus teraia).

Liste des 72 espèces recensées dans le bolon de Bamboung, triées par famille. Catégorie écologique : espèces d’origine marine, se reproduisant en estuaire (Em), espèces Marines-Estuariennes, se reproduisant habituellement en mer (ME), espèces strictement estuariennes (Es), espèces Marines accessoires (Ma) et Marines occasionnelles (Mo). Catégorie trophique : 1 = microphages ; 2 = prédateurs mixtes ; 3 = prédateurs ichthyophages. Données de l'UR 070 (RAP) de l'IRD à jour fin 2007 (Albaret et al., 2007).
Famille Nom Catégorie écologique Catégorie trophique

Acanthuridae

Acanthurus monroviae

Mo

1

Albulidae

Albula vulpes

Mo

2

Ariidae

Arius heudelotii

ME

2

Ariidae

Arius latiscutatus

ME

2

Ariidae

Arius parkii

ME

2

Batrachoididae

Batrachoides liberiensis

Ma

2

Belonidae

Strongylura senegalensis

Em

3

Belonidae

Tylosurus crocodilus

Mo

3

Blenniidae

Hypleurochilus langi

Es

2

Carangidae

Alectis alexandrinus

Mo

2

Carangidae

Caranx hippos

ME

2

Carangidae

Caranx rhonchus

Mo

2

Carangidae

Caranx senegallus

ME

2

Carangidae

Chloroscombrus chrysurus

ME

1

Carangidae

Lichia amia

Ma

3

Carangidae

Trachinotus ovatus

Ma

3

Carangidae

Trachinotus teraia

Em

2

Carcharhinidae

Carcharhinus leucas

Mo

3

Cichlidae

Sarotherodon melanotheron

Es

1

Cichlidae

Tilapia guineensis

Es

1

Clupeidae

Ethmalosa fimbriata

Em

1

Clupeidae

Ilisha africana

Em

1

Clupeidae

Sardinella aurita

Ma

1

Clupeidae

Sardinella maderensis

ME

1

Cynoglossidae

Cynoglossus monodi

Mo

2

Cynoglossidae

Cynoglossus senegalensis

Em

2

Dasyatidae

Dasyatis margarita

Em

2

Dasyatidae

Dasyatis margaritella

Em

2

Drepaneidae

Drepane africana

ME

2

Echeneidae

Echeneis naucrates

Mo

2

Elopidae

Elops lacerta

ME

3

Elopidae

Elops senegalensis

Ma

3

Ephippidae

Chaetodipterus goreensis

Mo

1

Ephippidae

Chaetodipterus lippei

Ma

1

Exocoetidae

Fodiator acutus

Ma

1

Gerreidae

Eucinostomus melanopterus

ME

2

Gerreidae

Gerres nigri

Es

2

Gobiidae

Chonophorus lateristriga

Es

2

Haemulidae

Brachydeuterus auritus

ME

1

Haemulidae

Plectorhinchus macrolepis

Em

2

Haemulidae

Pomadasys incisus

Ma

2

Haemulidae

Pomadasys jubelini

Em

2

Haemulidae

Pomadasys perotaei

Em

2

Hemiramphidae

Hemiramphus brasiliensis

Em

3

Lutjanidae

Lutjanus dentatus

Mo

3

Lutjanidae

Lutjanus goreensis

Ma

3

Monodactylidae

Monodactylus sebae

Es

2

Mugilidae

Liza dumerili

Em

1

Mugilidae

Liza falcipinnis

Em

1

Mugilidae

Liza grandisquamis

Em

1

Mugilidae

Mugil bananensis

ME

1

Mugilidae

Mugil cephalus

ME

1

Mugilidae

Mugil curema

Em

1

Myliobatidae

Pteromylaeus bovinus

Mo

2

Paralichthyidae

Citharichthys stampflii

Em

2

Polynemidae

Galeoides decadactylus

ME

2

Polynemidae

Polydactylus quadrifilis

ME

3

Sciaenidae

Pseudotolithus brachygnathus

ME

3

Sciaenidae

Pseudotolithus elongatus

Em

2

Sciaenidae

Pseudotolithus senegalensis

Ma

3

Scombridae

Orcynopsis unicolor

Mo

3

Scombridae

Scomberomorus tritor

Ma

3

Serranidae

Epinephelus aeneus

ME

3

Sparidae

Diplodus bellottii

Mo

2

Sphyraenidae

Sphyraena afra

ME

3

Sphyraenidae

Sphyraena guachancho

ME

3

Syngnathidae

Hippocampus algiricus

Ma

1

Syngnathidae

Syngnathus pelagicus

Ma

1

Synodontidae

Trachinocephalus myops

Mo

3

Tetraodontidae

Ephippion guttifer

ME

2

Tetraodontidae

Lagocephalus laevigatus

Ma

2

Tetraodontidae

Sphoeroides spengleri

Mo

2

Particularités

Campement écotouristique Keur Bamboung

La zone est gérée par les habitants de 14 villages environnants.

Voir aussi

Bibliographie

  • (fr) Thierry Leclère, « Ils voyagent en solidaire », Télérama, n° 3005, 15 août 2007, p. 16-18 (tourisme solidaire à Keur Bamboung)
  • (fr) Melis, Blandine, « Projet de préservation des ressources halieutiques par les communautés de pêcheurs. Narou Heuleuk. Aire marine protégée du Bamboung », Océanium, Dakar, 2002, 13 pp. (consulté en octobre 2006).
  • (fr) Albaret, Jean-Jacques, Simier, Monique et Tito de Morais, Luis, « Suivi biologique des peuplements de poissons d’une aire protégée en zone de mangrove : le bolon de Bamboung (Sine Saloum, Sénégal) ». Rapport final de la Convention particulière n°3 - Bilan du suivi biologique, IRD Dakar, 20 pp.

Filmographie

  • Le camion cinéma du Sénégal, reportage d’Anne Gouraud et Olivier Bonnet, diffusé dans l'émission Thalassa (France 3), le 19 janvier 2007 (rediffusion en juillet 2009)

Liens externes

  • Portail du Sénégal Portail du Sénégal
  • Portail de la conservation de la nature Portail de la conservation de la nature
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Aire marine prot%C3%A9g%C3%A9e de Bamboung ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aire marine protégée de bamboung de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aire Marine Protégée De Bamboung — Aire marine protégée de Bamboung …   Wikipédia en Français

  • Aire marine protegee de Bamboung — Aire marine protégée de Bamboung Aire marine protégée de Bamboung …   Wikipédia en Français

  • Aire marine protégée de Bamboung — Catégorie UICN Inconnue Pays  Senegal !Sénégal Emplacement Région de Fatick Ville proche …   Wikipédia en Français

  • Aire Marine Protégée — Pour les articles homonymes, voir AMP. On appelle aire marine protégée (AMP) (de l anglais : marine protected area, MPA) ou zone marine protégée (ZMP) une zone exclusivement ou majoritairement marine où des mesures particulières de gestion… …   Wikipédia en Français

  • Aire marine protegee — Aire marine protégée Pour les articles homonymes, voir AMP. On appelle aire marine protégée (AMP) (de l anglais : marine protected area, MPA) ou zone marine protégée (ZMP) une zone exclusivement ou majoritairement marine où des mesures… …   Wikipédia en Français

  • Zone marine protégée — Aire marine protégée Pour les articles homonymes, voir AMP. On appelle aire marine protégée (AMP) (de l anglais : marine protected area, MPA) ou zone marine protégée (ZMP) une zone exclusivement ou majoritairement marine où des mesures… …   Wikipédia en Français

  • Réserve marine — Aire marine protégée Pour les articles homonymes, voir AMP. On appelle aire marine protégée (AMP) (de l anglais : marine protected area, MPA) ou zone marine protégée (ZMP) une zone exclusivement ou majoritairement marine où des mesures… …   Wikipédia en Français

  • Réserve naturelle marine — Aire marine protégée Pour les articles homonymes, voir AMP. On appelle aire marine protégée (AMP) (de l anglais : marine protected area, MPA) ou zone marine protégée (ZMP) une zone exclusivement ou majoritairement marine où des mesures… …   Wikipédia en Français

  • Oceanium de Dakar — L’Oceanium de Dakar est une association sénégalaise travaillant sur la protection et la conservation des ressources naturelles[1]. Sommaire 1 Histoire 2 Missions 3 Organisation …   Wikipédia en Français

  • Aires marines protégées — Aire marine protégée Pour les articles homonymes, voir AMP. On appelle aire marine protégée (AMP) (de l anglais : marine protected area, MPA) ou zone marine protégée (ZMP) une zone exclusivement ou majoritairement marine où des mesures… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”