Air Zaire

Air Zaïre

Air Zaïre - Logo 1986.svg
AITA
QC
OACI
AZR
Indicatif d'appel
Air Zaïre
Repères historiques
Date de création 1961
Fiche d’identité
Hub(s) Kinshasa
Hubs secondaires Lubumbashi
Programme de fidélité {{{fidélité}}}
Alliance {{{alliance}}}
Taille de la flotte 31 (1971) 5 (1994)
Nombre de destinations 21 (1978)
Siège social Aéroport international de Ndjili
Société mère Air Zaïre
Société sœur {{{société_sœur}}}
Filiales {{{filiales}}}
Effectif {{{nb_employés}}}
Dirigeants Hubert Andrade (1994)
Site internet {{{website}}}

Air Zaïre, appelée Air Congo avant 1971, était la compagnie aérienne nationale de la République démocratique du Congo. La compagnie fut fondée en 1961 sous le nom d’Air Congo. Ses destinations étaient européennes et africaines. La compagnie fit faillite en 1995. Les Lignes aériennes congolaises (LAC) succédèrent à cette dernière comme la compagnie aérienne nationale, mais des problèmes administratifs, techniques et financiers (ex. inscription sur la Liste des compagnies aériennes qui font l'objet d'une interdiction d'exploitation dans l'Union européenne) interrompirent les activités opérationnelles en 2008.

Sommaire

Histoire

Air Congo est créée par le Décret-Loi du 6 juin 1961, et est une des premières compagnies africaines à desservir l'Afrique et l'Europe. Remplaçant la SABENA qui avait depuis 1925 un monopole interne sur les lignes congolaises, cette entreprise publique assure l'exploitation du réseau des liaisons domestiques et internationales du nouvel Etat indépendant.

En octobre 1971 la compagnie devient Air Zaïre lorsque la République démocratique du Congo est rebaptisée Zaïre.

En 1978, la compagnie dessert Kinshasa, Kisangani, Isiro, Goma, Lubumbashi au niveau domestique, Entebbe, Nairobi, Dar es Salaam, Bujumbura, Libreville, Douala, Lagos, Lomé, Abidjan et Dakar en Afrique, Athènes, Bruxelles, Londres, Madrid, Paris et Rome en Europe. Cette même année, des mesures de libéralisation du transport aérien sont mises en place et plusieurs entreprises privées commencent à exploiter le transport de frêt et de passagers sur le réseau interne zaïrois.

En automne 1986, la compagnie changea d’administration, suite à des problèmes financiers du à un accroissement de la compétition dans les années 1980 sur le territoire national avec Scibe Airlift et Shabair et sur ses destinations internationales. Elle fut administrée par la compagnie française, Union de transports aériens (UTA), tout en restant propriété de l’État congolais. Ces changements menèrent à une diminution de la flotte et à plusieurs modifications des réseaux exploités.

En 1981, la compagnie desservait 22 destinations internationales, en 1987, ce réseau a été réduit de moitié : Abidjan, Bruxelles, Douala, Lagos, Libreville, Lomé, Luanda, Paris, et Rome. Une rationalisation opérée dans la foulée du le partenariat de six ans conclu avec la compagnie Union de transports aériens (UTA) en 1985, afin de remettre Air Zaïre sur les voies de la bonne gestion. A cet égard, un ressortissant français Joël de Cernon fut nommé en qualité de CEO en remplacement du zaïrois Geyoro Te Kule.

En 1991, les émeutes de Kinshasa et la crise économique du Congo endommagèrent l’Aéroport international de Ndjili, et la compagnie en subi de lourdes conséquences. En 1994, la flotte aérienne fut réduite de manière drastique, elle comptait seulement 5 appareils pour 31 à sa création, en outre, les lignes domestiques furent limitées à 11 escales et les vols vers Paris et Rome furent définitivement interrompus.

Après une longue et lente plongée dans les abîmes, la compagnie fut déclarée en faillite en octobre 1995 avec une dette dépassant les 50 millions de dollars américains et des arriérés de payements de salaires des employés dépassant même 3 ans (on estime aujourd'hui à 9 millions d'euros la somme des salaires non versée aux seuls employés de nationalité belge).

Au niveau de la diversité de la flotte aérienne, cette entreprise a connu une évolution assez rapide du matériel usité. Héritière d'une série de DC-3, DC-4 et Douglas DC-6 à l'indépendance du pays, elle fut pourvue rapidement par un Boeing 707 puis par un DC-8 pour assurer une liaison entre Kinshasa et les grandes métropoles européennes. En 1967, le passage à l'ère du moteur à réaction fut complété par l'acquisition d'un certain nombre de Sud-Aviation Caravelle puis en 1973 par l'introduction de deux DC-10. Ces modèles d'appareils transcontinentaux constitueront l'épine dorsale du transport international de la compagnie et ce, jusqu'à la cessation de ses activités. Au niveau des vols internes, les avions des premières années furent remplacés par des Fokker F27 et des Boeing 737-200.

Pour la modernisation de ses appareils, Air Zaïre avait commandé deux exemplaires du McDonnell Douglas MD-11 pour le réseau international (livraisons prévues en 1992 et en 1993). Eu égard à la situation catastrophique de la compagnie zaïroise, aucun payement ne fut jamais honoré à l'avionneur américain et les appareils ne furent donc jamais produits.

Anecdotes

  • Étienne Tshisekedi a été le Président du Conseil d'Administration d’Air Zaïre de septembre 1977 à décembre 1980.
  • En 1992, un DC-10 fut saisi pour non-payement de dette et fut entreposé en Israël jusqu'à sa destruction en 2002 (9Q-CLI "Mont Ngaliema").
  • En 1974, Air Zaïre a emmené les boxeurs Mohamed Ali et George Foreman à Kinshasa, à l’occasion du combat du siècle" organisé par Don King.
  • Face aux nombreux retards et annulations de ses vols, au manque de communication au public, la compagnie se vit affublée du sobriquet de "Air Peut-Être".
  • La compagnie a été soupçonnée d'avoir acheminé en 1990 le commando militaire responsable du massacre d'étudiants à l'Université de Lubumbashi.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
  • Portail des entreprises Portail des entreprises
Ce document provient de « Air Za%C3%AFre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Air Zaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Air Zaïre — Codes AITA OACIL Indicatif d appel QC …   Wikipédia en Français

  • Air Zaïre — Air Zaire was set up in 1961 under the name Air Congo by the Congolese government and SABENA.HistoryAir Congo began services in a close partnership with SABENA which had been serving the Belgian colony of Congo since the 1930s with DC 3s, DC 4s,… …   Wikipedia

  • Air Congo — was set up in 1961 by the Congolese government and SABENA.HistoryAir Congo began services in a close partnership with SABENA which had been serving the Belgian colony of Congo since the 1930s with DC 3s, DC 4s, and DC 6s. Many of those types were …   Wikipedia

  • AIR CONGO — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Air Congo est l’ancienne compagnie aérienne nationale congolaise (Congo Kinshasa) : renommée Air Zaïre en 1971 maintenant appelée Lignes aériennes… …   Wikipédia en Français

  • Air Congo — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Air Congo peut être : l’ancienne compagnie aérienne nationale congolaise (Congo Brazzaville) : appelé Air Congo jusqu’à sa nationalisation en… …   Wikipédia en Français

  • Air Kasai — Air Kasaï Air Kasaï AITA OACI 409/CAB/MIN/TC/010/2005 Indicatif d appel Repères historiques …   Wikipédia en Français

  • Air Kasaï — Codes AITA OACIL Indicatif d appel 409/CAB/MIN/TC/010/2005 Repères historiques Généralités Basée à Aéroport international de Ndjili Taille de la flotte 2 No …   Wikipédia en Français

  • Air Kasai — IATA OACI Indicativo Fundación 1983 …   Wikipedia Español

  • zaire — /zah ear , zah ear/, n., pl. zaire. a paper money and monetary unit of the Democratic Republic of the Congo, equal to 100 makuta. * * * Zaire Zaire:Geography Location: Central Africa, northeast of Angola Map references: Africa Area: total area: 2 …   Universalium

  • Zaire — /zah ear , zah ear/, n. 1. Republic of, a former name of the Democratic Republic of the Congo. 2. official name within the Democratic Republic of the Congo of the Congo River (the term Congo River is more widely used elsewhere). Also, Zaïre. * *… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”