Agriculture vivriere

Agriculture vivrière

L'agriculture vivrière est une forme d'agriculture qui consiste à cultiver des produits essentiellement destinés à nourrir la population locale. La production n'est pas destinée à l'industrie ni exportée, mais elle est en grande partie consommée par les paysans eux-mêmes et la population locale. Elle demeure très présente dans les pays pauvres, souvent à forte densité de population active agricole, par exemple dans le sous-continent indien ; elle est en cela la forme d'agriculture la plus répandue encore aujourd'hui.

L'agriculture vivrière, visant à l'autosuffisance alimentaire des populations, est le plus souvent une forme de polyculture associée à l'élevage.

L'agriculture vivrière s'oppose à l'agriculture industrielle, qui livre sa production comme matière première à des industries de transformation industrielle ou alimentaire, et aussi à l'agriculture commerciale, qui est insérée dans un système de commercialisation à l'échelle nationale et internationale, et suppose une logistique adaptée (transport, silos de stockage...).

On parle d'agriculture vivrière d'autoconsommation lorsque la production est principalement consommée par le producteur et d'agriculture vivrière commerciale lorsque la production est vendue sur les marchés locaux.

L'agriculture vivrière est prônée dans le cas des pays en développement car elle est garante de l'autosuffisance alimentaire des populations. Mais sa portée est limitée, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les PED sont exposés aux aléas climatiques et aux variations des prix sur les marchés de manière plus importantes que les pays dits "du Nord" qui protègent leur agriculture par exemple en fixant des prix minimums. C'est pourquoi la diversification de l'agriculture est nécessaire.

De plus, la culture vivrière des PED ne leur permet pas d'obtenir des capitaux étrangers. De fait, ils consomment alors la majorité de leur production, ce qui les empêche d'exporter des produits dans les pays du nord, et donc d'obtenir des capitaux. Tout en restant attentif à la dégradation des termes de l'échange et à l'alimentation de leurs populations, ces pays doivent trouver la solution la plus adéquate : seuls des capitaux en devises telles le dollar leur permettent d'importer les marchandises qu'ils sont pour l'instant incapables de produire eux-mêmes (cf. machines outils, biens transformés, technologie de pointe, etc.).

Dans les pays industrialisés, l'agriculture vivrière est souvent réduite à la simple mise en œuvre d'un jardin potager ayant plus un caractère ludique qu'alimentaire.

Voir aussi

Articles connexes

Sources

Ce document provient de « Agriculture vivri%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agriculture vivriere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agriculture Vivrière — L agriculture vivrière est une forme d agriculture qui consiste à cultiver des produits essentiellement destinés à nourrir la population locale. La production n est pas destinée à l industrie ni exportée, mais elle est en grande partie consommée… …   Wikipédia en Français

  • Agriculture vivrière — L agriculture vivrière est une agriculture essentiellement tournée vers l auto consommation et l économie de subsistance. La production n est destinée ni à l industrie agroalimentaire ni exportée. Elle est en grande partie auto consommée par les… …   Wikipédia en Français

  • Agriculture en Éthiopie — Agriculture de l Éthiopie L agriculture de l Éthiopie est le moteur de l économie du pays. Elle représente environ la moitié du produit intérieur brut (PIB), 60% des exportations et 80% des emplois. En Éthiopie, l agriculture est régulièrement… …   Wikipédia en Français

  • Agriculture — Culture intensive de pomme de terre en plein champ L’agriculture (du latin agricultura) est un processus par lequel les hommes aménagent leurs écosystèmes pour satisfaire les besoins de leurs sociétés[1]. Elle désigne l’ensemble des savoir f …   Wikipédia en Français

  • Agriculture de l'Éthiopie — L agriculture de l Éthiopie est le moteur de l économie du pays. Elle représente environ la moitié du produit intérieur brut (PIB), 60 % des exportations et 80 % des emplois. En Éthiopie, l agriculture est régulièrement malmenée par la… …   Wikipédia en Français

  • Agriculture commerciale — Forme d agriculture intégrée à l économie, dont la production est essentiellement ou exclusivement destinée à être vendue. Son efficacité suppose de fréquents investissements. C est donc souvent une agriculture à forte intensité capitalistique.… …   Wikipédia en Français

  • AGRICULTURE ET MUTATIONS MONDIALES — L’agriculture est l’expression même des racines les plus profondes d’une civilisation. Les systèmes agraires, l’organisation du terroir, la nature de l’exploitation du sol, les instruments aratoires, les conceptions et réalisations… …   Encyclopédie Universelle

  • Culture vivrière — Agriculture vivrière L agriculture vivrière est une forme d agriculture qui consiste à cultiver des produits essentiellement destinés à nourrir la population locale. La production n est pas destinée à l industrie ni exportée, mais elle est en… …   Wikipédia en Français

  • Association pour le maintien d'une agriculture paysanne — Panier provenant d une récolte encadrée par une AMAP Une association pour le maintien d une agriculture paysanne (AMAP) est, en France, un partenariat de proximité entre un groupe de consommateurs et une ferme locale, débouchant sur un partage de …   Wikipédia en Français

  • Groupes d'achats solidaires de l'agriculture paysanne — un GASAP est un groupement de citoyens qui s’associent directement avec un producteur paysan pour acheter de façon régulière et à long terme, et ce en circuit court, de quoi se nourrir en produits de saison de qualité. Cela peut être des légumes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”