Etoile jaune

Étoile jaune

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Étoile (homonymie).
Modèle utilisé en France

L'étoile jaune était une pièce de tissu en forme d'étoile de David et de couleur jaune, comme son ancêtre la rouelle, imposée par le régime nazi comme signe vestimentaire distinctif aux Juifs d'Allemagne d'abord, puis à ceux des zones conquises au cours de la Seconde Guerre mondiale (France, Pays-Bas, etc.). Elle devait y être cousue de façon inamovible, en évidence, soit sur le côté gauche, soit à l'avant et à l'arrière, selon les directives locales. Dans certains pays, était inscrit au centre de l'étoile, en caractères imitant la calligraphie hébraïque, le mot désignant les Juifs dans la langue locale : « Jude » en Allemagne, « Juif » en France, « Jood » aux Pays-Bas, un simple « J » en Belgique (qui signifiait « Jood » pour les néerlandophones, et « Juif » pour les francophones), « HŽ » en Slovaquie[1].

Outre son rôle primaire, discriminatoire, l'étoile jaune eut une fonction de marquage, désignant les Juifs aux nazis lors des rafles, etc.

Sommaire

Instauration

L'étoile jaune a été instaurée par un décret du 1er septembre 1941[2], signé par Reinhard Heydrich, alors Reichsminister des Innern (ministre de l'Intérieur). Tous les Juifs âgés de plus de six ans durent alors la porter de manière bien visible chaque fois qu'ils se montraient en public, sans quoi ils s'exposaient, même par négligence, à une amende ou de la détention.

Il s'agit en fait dans sa finalité d'une adaptation plus récente du principe de la rouelle de 1215. Elle en reprend d'ailleurs la couleur, le jaune, symbole de trahison ou de folie aux yeux des chrétiens du Moyen Âge[3].

Port de l'étoile jaune par des non-juifs

  • En France, par défi, un certain nombre de non-Juifs, en particulier les zazous, se sont affichés avec une étoile jaune portant à la place du mot « Juif » une inscription volontairement fantaisiste.
  • Une légende veut que, durant l'occupation du Danemark par l'Allemagne nazie, le roi Christian X, voire selon les versions, la population non-juive dans son ensemble, portaient aussi l'étoile jaune afin de soutenir leurs concitoyens juifs en rendant inefficace la mesure de l'occupant. Toutefois, la mesure n'a pas été imposée au Danemark ; cette histoire est par conséquent fausse[4].

Autres signes distinctifs imposés par le régime nazi

En Pologne, les Allemands obligèrent les Juifs de plus de douze ans à porter un brassard blanc avec une étoile de David bleue au centre, sur le bras droit. En Croatie, le brassard était jaune avec une étoile noire au centre.

Témoignage

Le compositeur Serge Gainsbourg, faisant allusion à l'Occupation où, enfant, il fut obligé de porter l'étoile jaune, dira avec ironie mais non sans ressentiment que c'était une « étoile de shérif » dans sa chanson Yellow Star.

Apparitions dans la culture

  • En 1973, dans le roman Un sac de billes de Joseph Joffo, le narrateur, un écolier, échange son étoile jaune contre un sac de billes, qui donne son titre à l'œuvre.
  • En 1986, dans son sketch On me dit que des Juifs se sont glissés dans la salle ?, l'humoriste Pierre Desproges incarne, au second degré, un personnage antisémite qui présente l'étoile jaune avec une évidente mauvaise foi comme un objet de fierté pour les Juifs, qu'ils instituèrent eux-mêmes :

« On ne m'ôtera pas de l'idée que, pendant la dernière guerre mondiale, de nombreux Juifs ont eu une attitude carrément hostile à l'égard du régime nazi. Il est vrai que les Allemands, de leur côté, cachaient mal une certaine antipathie à l'égard des Juifs. Ce n'était pas une raison pour exacerber cette antipathie en arborant une étoile à sa veste pour bien montrer qu'on n'est pas n'importe qui, qu'on est le peuple élu [...] »

Références

  1. (en) Holocaust Badges, sur le site de l'Holocaust Memorial Center.
  2. (de) Polizeiverordnung über die Kennzeichnung der Juden (littéralement « Règlement de police relatif à l'identification des Juifs »)
  3. Le port de l'étoile juive en Europe, sur le site Mémoire juive et éducation.
  4. (fr) Est-il vrai que le roi Christian X du Danemark portait une étoile jaune pour montrer son soutien envers les Juifs danois?, sur la foire aux questions du United States Holocaust Memorial Museum traitant de la Résistance et des opérations de sauvetage.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

  • Portail du nazisme Portail du nazisme
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
Ce document provient de « %C3%89toile jaune ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Etoile jaune de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Étoile jaune — ● Étoile jaune signe distinctif que les Allemands obligeaient les Juifs à coudre sur leurs vêtements pendant la Seconde Guerre mondiale. (Imposée en Pologne dès octobre 1939, elle fut obligatoire en Belgique, aux Pays Bas et en France occupée en… …   Encyclopédie Universelle

  • Étoile jaune — Pour les articles homonymes, voir Étoile (homonymie). Modèle utilisé en France L étoile jaune est une pièce de tissu en forme d étoile de David et de couleur …   Wikipédia en Français

  • étoile — [ etwal ] n. f. • 1549; esteile 1080; lat. pop. °stela, class. stella I ♦ Astre. 1 ♦ Cour. Tout astre visible, excepté le Soleil et la Lune; point brillant dans le ciel, la nuit. ⇒ astre. L ancienne astronomie distinguait les étoiles errantes (⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • étoilé — étoile [ etwal ] n. f. • 1549; esteile 1080; lat. pop. °stela, class. stella I ♦ Astre. 1 ♦ Cour. Tout astre visible, excepté le Soleil et la Lune; point brillant dans le ciel, la nuit. ⇒ astre. L ancienne astronomie distinguait les étoiles… …   Encyclopédie Universelle

  • jaune — [ ʒon ] adj., n. et adv. • XIIe; jalne 1080; lat. imp. galbinus I ♦ Adj. 1 ♦ Qui est d une couleur placée dans le spectre entre le vert et l orangé et dont la nature offre de nombreux exemples (citron, bouton d or). ⇒ ambré, blond, doré; xantho …   Encyclopédie Universelle

  • Etoile de David — Étoile de David Pour les articles homonymes, voir Étoile (homonymie) et David. L’étoile de David …   Wikipédia en Français

  • Étoile de david — Pour les articles homonymes, voir Étoile (homonymie) et David. L’étoile de David …   Wikipédia en Français

  • Étoile juive — Étoile de David Pour les articles homonymes, voir Étoile (homonymie) et David. L’étoile de David …   Wikipédia en Français

  • Etoile (symbole) — Étoile (symbole) Pour les articles homonymes, voir Étoile (homonymie). Une étoile à cinq branches. Une étoile est une figure géométrique …   Wikipédia en Français

  • Jaune —   Composantes RVB (r, v, b) (255, 255, 0) Triplet hexa. FFFF00 CMJN (c, m …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”