Affaire Michaud

L'affaire Michaud est une controverse survenue au Québec et qui a débuté en décembre 2000, au moment où Yves Michaud manifeste son intention de briguer l'investiture du Parti québécois dans la circonscription de Mercier[1],[2].

Sommaire

Historique

L'affaire débute le 5 décembre 2000 lors d'une entrevue radiophonique animée par Paul Arcand à la station de radio CKAC de Montréal. Yves Michaud y mentionne une anecdote faisant référence à une conversation tenue, chez son coiffeur, avec un sénateur juif :

« Bien, je vais vous raconter une anecdote. J'étais... je suis allé chez mon coiffeur il y a à peu près un mois. Il y avait un sénateur libéral que je ne nommerai pas qui ne parle pas... encore qu'il représente une circonscription de langue française et qui me demande: es-tu toujours séparatiste, Yves?" J'ai dit oui, oui je suis séparatiste comme tu es juif. Ça a pris à ton peuple 2000 ans pour avoir sa patrie en Israël. J'ai dit: moi, que ça prenne 10 ans, 50 ans, 100 ans de plus ça peut attendre. Alors il me dit: ce n'est pas pareil. Ce n'est jamais pareil pour eux. Alors j'ai dit: ce n'est pas pareil? Les Arméniens n'ont pas souffert, les Palestiniens ne souffrent pas, les Rwandais ne souffrent pas. J'ai dit: c'est toujours vous autres. Vous êtes le seul peuple au monde qui avez souffert dans l'histoire de l'humanité. »

— Yves Michaud, Entrevue avec Paul Arcand, 5 décembre 2000[3]

Le 13 décembre, Yves Michaud se présente aux États généraux sur la situation et l'avenir de la langue française au Québec. Lors de son témoignage, il invite les Québécois à suivre l'exemple de ce que le chanoine Groulx disait à propos du peuple juif :

« Mes propres concitoyens devraient suivre l’exemple de ce que le chanoine Groulx disait à propos du peuple juif. Le chanoine Groulx disait et nous invitait, et je le cite, "à posséder, comme les Juifs, leur âpre volonté de survivance, leur invincible esprit de solidarité, leur impérissable armature morale". Et l’historien donnait alors l’exemple du peuple juif comme modèle à suivre pour que les Québécois affirment leur propre identité nationale et assument, et assument pleinement, l’héritage de leur histoire, ajoutant que l’anti-sémitisme était "une attitude anti-chrétienne et que les Chrétiens sont, en un sens, spirituellement des Sémites". Fin de la citation »

— Yves Michaud, États généraux sur la situation et l'avenir de la langue française au Québec, 13 décembre 2000[4],[5]

Le témoignage de Michaud a servi de base à une motion de blâme adoptée à l'unanimité et sans débat par l'Assemblée nationale du Québec le 14 décembre 2000, provoquant une crise importante au sein du Parti québécois entre les défenseurs et les détracteurs de Michaud.

Libellé de la motion

Motion de blâme adoptée à l'Assemblée nationale, le 14 décembre 2000

M. Bergman: M. le Président, une motion sans préavis.

« Que l'Assemblée nationale dénonce sans nuance, de façon claire et unanime, les propos inacceptables à l'égard des communautés ethniques et, en particulier, à l'égard de la communauté juive tenus par Yves Michaud à l'occasion des audiences des états généraux sur le français à Montréal le 13 décembre 2000. »

Signé du député libéral de D'Arcy-McGee, Lawrence S. Bergman (parti libéral du Québec) et du député péquiste de Sainte-Marie—Saint-Jacques, André Boulerice.

Suites de l'Affaire Michaud

Démission de Lucien Bouchard

L'Affaire Michaud. Chronique d'une exécution parlementaire

Excuses

En décembre 2010, sur une initiative de Paul Bégin, 19 députés cosignent et envoient une lettre à Michaud, présentant des « excuses les plus sincères pour les souffrances morales qu'il a dû injustement vivre suite à l'adoption de cette motion »[6]. Cette lettre porte à 25 le nombre de députés ayant dit regretter le geste, dont notamment Louise Beaudoin, André Boisclair, Bernard Landry, Joseph Facal et Pauline Marois, bien que cette dernière ne se soit pas excusée[6].

En janvier 2011, un total de 51 députés péquistes ont exprimé leurs regrets ou excuses concernant l'Affaire Michaud[7],[8].

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Affaire Michaud de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chronologie des événements dans l'affaire Michaud — Article principal : Affaire Michaud. Cet article présente une chronologie des événements dans l Affaire Michaud. Sommaire 1 2000 2 2001 3 2002 4 2003 …   Wikipédia en Français

  • Michaud Affair — The Michaud Affair (in French l Affaire Michaud) was a political controversy in Quebec that began in 2000. It revolved around the comments of Parti Québécois supporter Yves Michaud, those of the Quebec Jewish community (through the B nai B rith… …   Wikipedia

  • Michaud —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Michaud est un nom de famille notamment porté par : Claude Ignace François Michaud (1751 1839), général français de la Révolution et de …   Wikipédia en Français

  • Affaire Des Fiches — L affaire des fiches (parfois appelée[1] « affaire des casseroles »[2]) concerne une opération de fichage politique et religieux menée dans l armée française au début du XXe siècle. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Affaire des Fiches — L affaire des fiches (parfois appelée[1] « affaire des casseroles »[2]) concerne une opération de fichage politique et religieux menée dans l armée française au début du XXe siècle. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Affaire des casseroles — Affaire des fiches L affaire des fiches (parfois appelée[1] « affaire des casseroles »[2]) concerne une opération de fichage politique et religieux menée dans l armée française au début du XXe siècle. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Affaire des fiches — L affaire des fiches (parfois appelée[1] « affaire des casseroles »[2]) concerne une opération de fichage politique et religieux dans l armée française au début du XXe siècle. Elle fut réalisée par des loges maçonniques du Grand… …   Wikipédia en Français

  • Yves Michaud (Québec) — Pour les articles homonymes, voir Yves Michaud. Yves Michaud (né le 13 février 1930 à Saint Hyacinthe) est un homme politique et un journaliste québécois. Au Québec, il est surtout connu pour ses prises de position tranchées à propos de …   Wikipédia en Français

  • Yves Michaud (Quebec) — Yves Michaud (Québec) Pour les articles homonymes, voir Yves Michaud et Michaud. Yves Michaud (13 février 1930 à Saint Hyacinthe ) est un homme politique et un journaliste québécois. Au Québec, il est surtout connu pour ses prises de… …   Wikipédia en Français

  • Jean Le Michaud d'Arçon — Naissance 18 novembre 1733 Pontarlier Décès 1er juillet 1800 (à 67 ans) Belfort Origine …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”