Achot Ier Arçrouni
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Achot Ier.

Achot Ier Arçrouni ou Artsrouni (en arménien Աշոտ Ա Արծրունի ; mort le 27 mai 874) est un prince arménien de la maison des Arçrouni ayant régné sur le Vaspourakan de 836 à 874. En raison de sa captivité à la cour du Calife abbasside, il ne règne effectivement que de 836 à 852, puis de 868 à 874. Le début de son règne est mal connu.

Sommaire

Contexte

Depuis la fin du VIIe siècle, l'Arménie est une province sous domination arabe, dirigée par un ostikan (« gouverneur ») arabe représentant le Calife omeyyade puis abbasside[1], et est un champ de bataille entre celui-ci et l'Empire byzantin jusqu'au début du IXe siècle[2]. Afin de renforcer leur autorité, ces ostikans implantent dans les diverses contrées arméniennes des émirs ; le Vaspourakan, province historique arménienne où sont situés les domaines des Arçrouni, n'échappe pas à la règle[3]. Cette famille profite cependant des volontés d'autonomie des émirs locaux et de l'opposition qu'elles créent avec le gouverneur[4] pour progressivement étendre son autorité dans la province[5].

Biographie

Achot est l'aîné des trois fils de Hamazasp II Arçrouni et de Rhipsimé, fille d'Achot IV Bagratouni, et succède à son père en 836, à la mort de ce dernier[6]. Dès 837, et alors que l'Arménie vient de subir les raids de l'empereur byzantin Théophile, il se joint à la contre-offensive arabe sur Mélitène avec son oncle Bagrat II Bagratouni, prince de Taron et prince des princes arméniens, puis l'année suivante sur Amorium[7]. En 850, le Calife al-Mutawakkil décide de reprendre en main l'Arménie et confie la direction des opérations à l'émir de Manazkert, mais celui-ci est défait par Achot[8], qui est alors qualifié de prince (ichkan)[5]. Ce dernier vient ensuite à la rescousse de son oncle Bagrat et remporte une nouvelle victoire[9]. Le Calife remet en 851 le commandement à son lieutenant Yousouf, qui essaie de capturer Achot par ruse ; ce qui ne marche pas avec le neveu fonctionne avec l'oncle : Bagrat est fait prisonnier et exilé à Samarra[10]. Changeant une nouvelle fois de commandant, le Calife envoie alors le Turc Bougha, qui assiège Achot dans une de ses forteresses (Nkan) : ce dernier est trahi par deux de ses vassaux[11], et est capturé et exilé à Samarra avec son fils Grigor-Dérénik et son frère Gourgen[12], où ils sont contraints à une apostasie formelle[13]. En 857[14], le Calife décide cependant de renvoyer au Vaspourakan le jeune Grigor-Dérénik[15].

L'année 868 voit le retour d'exil d'Achot, qui, secondé par son fils, reprend la lutte de ce dernier contre un parent également nommé Gourgen[16] ; l'affrontement se conclut par un statu quo[17]. Le père et le fils tentent ensuite de réduire les enclaves musulmanes du Vaspourakan[18], échouent à Amiouk mais parviennent à prendre la ville de même importance stratégique de Varag[19], en 870[20]. Achot meurt le 27 mai 874[21], laissant les rênes du Vaspourakan à Grigor-Dérénik[22].

Descendance

D'une épouse nommée Hranousch par Cyrille Toumanoff[21], Achot a trois enfants[23] :

Notes et références

  1. Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Privat, Toulouse, 2007 (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 223.
  2. Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 231.
  3. Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 232.
  4. Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 233.
  5. a et b Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 234.
  6. Christian Settipani, Continuité des élites à Byzance durant les siècles obscurs. Les princes caucasiens et l'Empire du VIe au IXe siècle, Paris, de Boccard, 2006, 634 p. (ISBN 978-2-7018-0226-8), p. 366 .
  7. René Grousset, Histoire de l'Arménie des origines à 1071, Paris, Payot, 1947 (réimpr. 1984, 1995, 2008) (ISBN 978-2-228-88912-4), p. 354 .
  8. René Grousset, op. cit., p. 356.
  9. René Grousset, op. cit., p. 357.
  10. René Grousset, op. cit., p. 358.
  11. René Grousset, op. cit., p. 360.
  12. René Grousset, op. cit., p. 361.
  13. Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 274.
  14. Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 236.
  15. René Grousset, op. cit., p. 371.
  16. René Grousset, op. cit., p. 380.
  17. René Grousset, op. cit., p. 381.
  18. Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 275.
  19. (en) Richard G. Hovannisian (dir.), Armenian Van/Vaspourakan, Mazda, Costa Mesa, 2000 (ISBN 978-1-568-59130-6), p. 78.
  20. Gérard Dédéyan (dir.), op. cit., p. 292.
  21. a et b Cyrille Toumanoff, Manuel de généalogie et de chronologie pour le Caucase chrétien (Arménie, Géorgie, Albanie) [détail des éditions], p. 90 .
  22. René Grousset, op. cit., p. 382.
  23. René Grousset, op. cit., p. 642.
  24. Cyrille Toumanoff ne reconnaît cependant pas cette paternité ; Cyrille Toumanoff, ibid.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Achot Ier Arçrouni de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Achot-Sargis Arçrouni — Achot Sargis ou Sargis Achot Arçrouni (né vers 874/877 mort le 13 novembre 903) est un prince de Vaspourakan appartenant à la dynastie arménienne des Arçrouni. Il règne de 887 à sa mort. Sommaire 1 Contexte 2 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Achot Ier d'Armenie — Achot Ier d Arménie Achot Ier dit Medz (en arménien Աշոտ Մեծ « le Grand » ; v. 820 † 890) est un membre (Achot V) de la famille arménienne des Bagratides, qui a été prince des princes d Arménie de 862 à 884 puis roi d Arménie de… …   Wikipédia en Français

  • Achot Ier d'Arménie — Pour les articles homonymes, voir Achot Ier. Achot Ier Medz …   Wikipédia en Français

  • Achot Ier —  Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Achot. Achot Ier peut renvoyer à différents rois : Achot Ier, Prince P …   Wikipédia en Français

  • Achot — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cet article possède un paronyme, voir : Ashot. Achot ou Ašot est un prénom porté par les membres de différentes dynasties armé …   Wikipédia en Français

  • Arcrouni — Arçrouni Royaume de Vaspourakan, 908 1021. Les Arçrouni ou Artsrouni également translittéré en Ardzrouni (en arménien Արծրունի) sont les membres d une famille de la noblesse arménienne, qui prend de l importance au …   Wikipédia en Français

  • Achot IV Bagratouni — ou Achot Msaker (en arménien Աշոտ Մսակեր, « Achot le Carnivore » ; † 826) est un prince arménien de la famille des Bagratides qui a été prince des princes d Arménie de 806 à 826. Biographie Achot est fils de Smbat VII Bagratouni,… …   Wikipédia en Français

  • Achot Bagratouni — Achot Ier d Arménie Achot Ier dit Medz (en arménien Աշոտ Մեծ « le Grand » ; v. 820 † 890) est un membre (Achot V) de la famille arménienne des Bagratides, qui a été prince des princes d Arménie de 862 à 884 puis roi d Arménie de… …   Wikipédia en Français

  • Achot V Bagratouni — Achot Ier d Arménie Achot Ier dit Medz (en arménien Աշոտ Մեծ « le Grand » ; v. 820 † 890) est un membre (Achot V) de la famille arménienne des Bagratides, qui a été prince des princes d Arménie de 862 à 884 puis roi d Arménie de… …   Wikipédia en Français

  • Achot II d'Arménie — Achot II Achot II, représentation de 1898. Titre Roi d Arménie 912 – …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”