/root

Filesystem Hierarchy Standard

Filesystem Hierarchy Standard (« norme de la hiérarchie des systèmes de fichiers », abrégé en FHS) définit l'arborescence et le contenu des principaux répertoires des systèmes de fichiers des systèmes d'exploitation GNU/Linux et de la plupart des systèmes Unix.

La version actuelle est la 2.3, publiée en janvier 2004[1].

Sommaire

Présentation générale

La standardisation d'une hiérarchie de système de fichiers a commencé en août 1993. Le FSSTND (Filesystem Standard) est un standard sur la hiérarchie de système de fichiers spécifique à GNU/Linux ; la première version date du 14 février 1994. Les versions suivantes datent du 9 octobre 1994 et 28 mars 1995.

En 1996, la définition de ce standard a été généralisée aux différents Unix et à leurs dérivés (voir Unix-like), en accord avec les membres de la communauté de développeurs BSD. Ce standard est alors renommé en Filesystem Hierarchy Standard.

Le FHS est maintenu par le Free Standards Group (en) qui compte parmi ses membres Hewlett-Packard, Red Hat, IBM, Dell, etc.

La vaste majorité des distributions GNU/Linux ne respectent pas strictement le standard, même celle développée par des membres du Free Standards Group (par exemple, le répertoire /srv/). De plus, d'autres versions d'Unix ont une approche complètement différente :

  • GoboLinux.
  • Mac OS X utilise des noms plus explicites, tels que /Library/, /Applications/ et /Users/.

Arborescence des répertoires

Répertoire Description Exemple d'implémentation de la norme
/bin/
Commandes de base pour tous les utilisateurs (par exemple : cat, ls, cp) (abréviation de binaries, en français : binaires)
/boot/
Chargeur d'amorçage

Exemple de fichiers :

  • Exemple d'implémentation : Si grub est le chargeur d'amorçage, il y aura le fichier de configuration correspondant grub.conf
/dev/
Fichiers correspondant (directement ou non) avec un périphérique (abréviation de device) Exemple d'implémentation
  • Les fichiers de périphériques :
    • Périphériques physiques
      • IDE (Exemple pour GNU/Linux : /dev/sda, /dev/sdb, /dev/sdc : En effet, dans les récentes version du noyau Linux, les périphériques IDE ne se nomment plus hdX, mais bel et bien sdX , comme les périphériques SCSI)
      • SCSI ; sous GNU/Linux, cela inclut l'USB et le S-ATA ; exemple : /dev/sda, /dev/sdb, /dev/sdc
      • Les terminaux :
        • /dev/tty, tty0 à tty59
        • /dev/console Console initiale
      • Carte réseau (sous GNU/Linux, cela correspond aux interfaces réseau eth0, eth1...etc.
      • Cartes son
      • Périphérique à bande
      • Périphérique série : par exemple modem
      • Disquette 3 pouces et demi : sous GNU/Linux, /dev/fd0
  • Liens symboliques
    • Cas typique sous GNU/Linux : /dev/cdrom est un lien symbolique vers le fichier de périphérique correspondant (par exemple : /dev/hdb1)
/etc/
Fichiers de configuration (abréviation de editing text configuration, en français : configuration éditable en mode texte)
/etc/opt/
Fichiers de configuration pour les applications installées dans /opt
/etc/X11/
Ce répertoire contient les fichiers de configuration pour X11.

NB : Le client et le serveur X11 peuvent être sur deux ordinateurs différents. Le serveur peut ne pas avoir de carte graphique.

  • Pour les ordinateurs utilisant XFree86, le principal fichier de configuration est XF86Config-4 ou XF86Config selon la distribution
  • Pour les ordinateurs utilisant Xorg, le principal fichier de configuration est xorg.conf
/etc/sgml/
Fichiers de configuration pour SGML. Sans objet le plus souvent
/etc/xml/
Fichiers de configuration pour XML.
/home/
Répertoires des utilisateurs (exemple : /home/dupont)
/lib/
Bibliothèques logicielles nécessaires pour les exécutables de /bin/ et /sbin/ (abréviation de libraries)
/mnt/
Point de montage pour les fs (systèmes de fichiers) temporaires (abréviation de mount)
/media/
Point de montage pour les médias amovibles (apparu dans FHS-2.3) Parmi les media amovibles, il y a notamment les CD-ROM et les clés USB
/opt/
Logiciels optionnels Logiciels non inclus dans la distribution, installés manuellement
/proc/
Système de fichiers virtuel documentant le noyau et les différents processus (abréviation de processes)
/root/
Répertoire de l'Utilisateur root
/sbin/
Exécutables pour les administrateurs (abréviation de system binaries, en français : binaires système)
/srv/
Données pour les services hébergés par le système, comme du contenu http/ftp (l'arborescence complète d'un site web), une base de données...
/tmp/
Fichiers temporaires (voir aussi /var/tmp) (abréviation de temporary). Est vidé à chaque démarrage et possède le sticky bit
/usr/
Contient certains dossiers semblables à ceux présents à la racine mais qui ne sont pas nécessaires au fonctionnement minimal du système (usr comme unix system resources)
/usr/bin/
Binaires exécutables en complément de /bin
/usr/include/
Entêtes des bibliothèques partagées
/usr/lib/
Bibliothèques partagées
/usr/sbin/
Binaires pour l'administrateur (complément de /sbin)
/usr/share/
Fichiers indépendants de la plateforme (non binaires) La documentation :
  • répertoire man pour les man (sous GNU/Linux : document au format roff compressé)
  • répertoire doc : documentation au format HTML ou autre
/usr/src/
Sources du noyau
/usr/X11R6/
X Window System, X11 version 6.
/usr/local/
Hiérarchie tertiaire pour les données locales, spécifiques à l'ordinateur
/var/
Fichiers variables, tels que
/var/lock/
Fichiers de verrouillage, permettant de connaître quelles ressources sont en cours d'utilisation
/var/log/
Fichiers de journalisation Exemple sous GNU/Linux : syslog, XFree86.0.log, kern.log, mysql, gdm/:0.log
/var/mail/
Boîtes aux lettres utilisateurs
/var/run/
Fichiers temporaires des logiciels en cours d'exécution Exemples : PIDs ou statut des services
/var/spool/
Files d'attente des services File d'attente de fichiers à imprimer par CUPS
/var/spool/mail/
Mails en cours de transit sur la machine Mails en attente d'envoi vers d'autres serveurs, ou en attendant de délivrance aux utilisateurs locaux
/var/tmp/
Fichiers temporaires. Préféré à /tmp lorsqu'on est au niveau d'init multiutilisateur
/var/www/
Répertoire web par défaut d'Apache

Notes et références

  1. Christopher Yeoh, « [ANNOUNCE] FHS 2.3 Released », 29 janvier 2004

Voir aussi

Liens externes


  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
  • Portail GNU/Linux Portail GNU/Linux
  • Portail des logiciels libres Portail des logiciels libres
Ce document provient de « Filesystem Hierarchy Standard ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article /root de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ROOT! — is an Australian rock group from Melbourne formed in 2007. Their music combines alt country, blues and indie rock with elements of spoken word, satire, social commentary and post modernism. They have gained attention through a band member being a …   Wikipedia

  • Root — Root, n. [Icel. r[=o]t (for vr[=o]t); akin to E. wort, and perhaps to root to turn up the earth. See {Wort}.] 1. (Bot.) (a) The underground portion of a plant, whether a true root or a tuber, a bulb or rootstock, as in the potato, the onion, or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Root — (englisch für „Wurzel“) steht für: Root Konto – ein spezielles Benutzerkonto bei Computer Betriebssystemen Wurzelverzeichnis (englisch root directory) – ein spezielles Verzeichnis in einem Dateisystem, siehe Stammverzeichnis ROOT – ein… …   Deutsch Wikipedia

  • ROOT — Logo Basisdaten Aktuelle Version: 5.30/00  (28.06.2011) …   Deutsch Wikipedia

  • root — Ⅰ. root [1] ► NOUN 1) a part of a plant normally below ground, which acts as a support and collects water and nourishment. 2) the embedded part of a bodily organ or structure such as a hair. 3) (also root vegetable) a turnip, carrot, or other… …   English terms dictionary

  • root — root1 [ro͞ot, root] n. [ME rote < Late OE < ON rot, akin to OE wyrt, Ger wurzel < IE base * wrād , twig, root > Gr rhiza, L radix, root, ramus, branch] 1. the part of a plant, usually below the ground, that lacks nodes, shoots, and… …   English World dictionary

  • Root — Saltar a navegación, búsqueda En sistemas operativos del tipo Unix, root es el nombre convencional de la cuenta de usuario que posee todos los derechos en todos los modos (mono o multi usuario). root es también llamado superusuario. Normalmente… …   Wikipedia Español

  • Root — (от англ. root  корень; читается «рут»), или суперпользователь это специальный аккаунт в UNIX подобных системах с идентификатором (UID, User IDentifier) 0, владелец которого имеет право на выполнение всех без исключения операций.… …   Википедия

  • Root — (r[=oo]t), v. i. [imp. & p. p. {Rooted}; p. pr. & vb. n. {Rooting}.] 1. To fix the root; to enter the earth, as roots; to take root and begin to grow. [1913 Webster] In deep grounds the weeds root deeper. Mortimer. [1913 Webster] 2. To be firmly… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • .root — es un dominio de primer nivel de Internet que se sabe que existe, pero del cual nunca se ha dado una explicación a su propósito. Aparentemente parece creado y mantenido por VeriSign, empresa que tiene en su poder algunos de los servidores raíz… …   Wikipedia Español

  • Root — Root, v. i. [AS. wr[=o]tan; akin to wr[=o]t a snout, trunk, D. wroeten to root, G. r[ u]ssel snout, trunk, proboscis, Icel. r[=o]ta to root, and perhaps to L. rodere to gnaw (E. rodent) or to E. root, n.] 1. To turn up the earth with the snout,… …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”