Accords Kléber

Accords Kléber

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kléber (homonymie).
Côte d'Ivoire

Armoiries de la Côte d'Ivoire
Cet article fait partie de la série sur la
politique de la Côte d'Ivoire,
sous-série sur la politique.


Pouvoir exécutif :

  • Partis politique
  • Personnalités politique

Pouvoir législatif :

Pouvoir judiciaire et administratif :

Organes de regulations :


 v ·  · m 

Portail politique - Portail national

Après la rébellion du nord de la Côte d'Ivoire, la France réunit du 15 au 26 janvier 2003, à Linas-Marcoussis les différents partis de Côte d'Ivoire afin d'organiser le retour à la paix. Le 26 janvier, les accords Kléber, dits Accords de Marcoussis car négociés à Linas-Marcoussis, furent signés au centre des conférences internationales sur l’avenue Kléber à Paris.

Sommaire

Contenu des accords

Ils prévoyaient notamment :

  • le maintien au pouvoir de Laurent Gbagbo, le président élu démocratiquement en 2000, mais après l'élimination de ses principaux opposants (dont Alassane Ouattara) par la Cour suprême, pour défaut d'ivoirité ;
  • la formation d'un gouvernement de « réconciliation nationale » comprenant 44 membres représentant tous les partis ;
    • les rebelles du nord obtiennent les ministères de la Défense et de l'Intérieur ;
    • un Premier ministre est nommé de manière irrévocable jusqu'aux prochaines élections ;
    • le FPI obtient 10 ministères, le RDR et le PDCI, 7 chacun ;
  • une révision de la Constitution, et notamment des critères d'éligibilité du Président ;
  • une révision des critères d'admission à la citoyenneté, qui écarte trop d'Ivoiriens
  • une restructuration des forces armées ;
  • la traduction devant la Cour pénale internationale des responsables d'exécutions sommaires.

De plus, des lois et règlements doivent être pris afin d'améliorer la condition des étrangers et la protection de leurs biens et personnes.

Cette mise sur un pied d’égalité des rebelles et du pouvoir légal indigne en Côte d’Ivoire, elle est pourtant classique dans ce genre d’accords (voir ceux de Sun City pour l’ex-Zaïre, de Lusaka)[1].

Mise en œuvre

Seydou Diarra fut nommé premier ministre à l'issue de cette réunion, et des pouvoirs du président de la République lui furent délégués le 10 mars.

L'ONU autorisa le 4 février la CEDEAO et la France à déployer des troupes pour veiller au maintien du cesser-le-feu, conclu le 3 mai. Le 13 mai, par la résolution 1479, le Conseil de sécurité des Nations unies crée une mission en Côte d'Ivoire, la MINUCI, pour faciliter l'application des accords de Marcoussis, avec une composante militaire, en complément des troupes de la CEDEAO et de la France. Le 4 juillet, rebelles et gouvernement déclarent la fin de la guerre civile.

Tentative de réactivation

Le 30 juillet 2004, le sommet d'Accra (Ghana), organisé par l'ONU, donne un échéancier de désarmement et de solution politique à la crise qui renaît depuis le début de l'année (voir Histoire de la Côte d'Ivoire). Il reprend l'essentiel des accords de Marcoussis sous le nom d'accords d'Accra. Laurent Gbagbo promet de réviser l'article 35 de la constitution qui écarte Alassane Ouattara de la présidence.

Le 9 août, les ministres rebelles limogés le 19 mai et ceux ayant quitté le gouvernement après les manifestations du 25 mars reintègrent le gouvernement. Un décret est signé par Laurent Gbagbo qui délègue de nouveaux pouvoirs au premier ministre. Il applique ainsi l'article 53 de la Constitution prévu pour la mise en œuvre des accords Kléber.

Le 13 octobre, les Forces nouvelles (anciens rebelles) annoncent qu'elles ne se désarmeront pas comme prévu à partir du 15, à cause de l'armement massif des FANCI (Forces armées nationale de la Côte d'Ivoire).

Notes et références

  1. Colette Braeckman. Aux sources de la crise ivoirienne, Manière de voir no 79, février-mars 2005, ISSN 1241-6290, p 82

Voir aussi

Lien externe

  • Portail de la Côte d’Ivoire Portail de la Côte d’Ivoire
Ce document provient de « Accords Kl%C3%A9ber ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Accords Kléber de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Accords Kleber — Accords Kléber Pour les articles homonymes, voir Kléber (homonymie). Côte d Ivoire Cet article fait partie de la sér …   Wikipédia en Français

  • Kleber — Kléber (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Personnalités Jean Baptiste Kléber (1753 1800), général français. Kléber de Carvalho Corrêa (1980), footballeur brésilien. Kléber de… …   Wikipédia en Français

  • Kleber (homonymie) — Kléber (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Personnalités Jean Baptiste Kléber (1753 1800), général français. Kléber de Carvalho Corrêa (1980), footballeur brésilien. Kléber de… …   Wikipédia en Français

  • Accords de Marcoussis — Côte d Ivoire Cet article fait partie de la série sur la politique de la Côte d Ivoire, sous série sur la politique …   Wikipédia en Français

  • Kléber (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Personnalités 2 Divers 3 …   Wikipédia en Français

  • Accords de Paris sur le Cambodge de 1991 — Pour les articles homonymes, voir Accords de Paris. Les accords de Paris sur le Cambodge du 23 octobre 1991 visaient à mettre fin à la guerre civile entre les forces de l État du Cambodge d une part et les Khmers rouges (Kampuchéa démocratique)… …   Wikipédia en Français

  • Avenue Kléber — 48°52′11.00″N 2°17′31.70″E / 48.8697222, 2.2921389 …   Wikipédia en Français

  • Accord d'Accra — Accords Kléber Pour les articles homonymes, voir Kléber (homonymie). Côte d Ivoire Cet article fait partie de la sér …   Wikipédia en Français

  • Accord de Marcoussis — Accords Kléber Pour les articles homonymes, voir Kléber (homonymie). Côte d Ivoire Cet article fait partie de la sér …   Wikipédia en Français

  • Crise politico-militaire en Côte d'Ivoire — Crise ivoirienne Informations générales Date 2002 2007 2010 11 avril 2011 Lieu  Cote d Ivoire !Côte d Ivoire …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”