Accompagnante

Doula

Une doula est une femme qui accompagne, soutient, informe le couple, la femme au moment d'une naissance.

Le mot « doula » vient d'un terme grec ancien (δούλη), signifiant esclave. La doula est au service de la femme enceinte et guide les premiers pas des jeunes mères. D'autres termes sont utilisés dans le monde francophone (accompagnante à la naissance, accompagnante en périnatalité) pour désigner des formations spécifiques.

Sommaire

Présentation

La doula ou accompagnante est disponible pour le couple dès la grossesse, pendant l'accouchement et après la naissance. Elle n'est ni sage-femme, ni médecin, et l'accompagnement qu'elle assure est non médical. Elle se forme grâce à divers organismes, associations à tout ce qui concerne la périnatalité, la psychologie et la relaxation. L'accompagnante est souvent une mère qui a elle-même expérimenté la grossesse, la naissance, elle élève un ou des enfants. Elle complète cette expérience personnelle par des connaissances en physiologie de la grossesse, l'accouchement, le nouveau-né, les techniques d'écoute, de communication, en allaitement, portage, maternage. Elle peut ainsi apporter un soutien, et des informations précieuses aux parents. La doula accompagne les couples dans leurs choix propres et ne fait que leur apporter les éventuelles informations complémentaires qu'ils demandent. Elle n'influencera en aucun cas leurs choix. Les couples, la mère choisissent d'eux-même d'être soutenus par une doula. La doula ne fait pas de démarchage.

Il est à noter que les formations payantes des doulas ne donnent pas de qualification, de diplôme ou de compétence reconnus. Ainsi selon un rapport publié en juin 2008, l'Académie de médecine s'interroge sur cette formation : « on est étonné de l’importance du contenu des programmes, proche de celui des élèves sages-femmes pour des personnes dont le rôle prétend se limiter à une présence rassurante et à un soutien moral. On peut aussi s’étonner de la nature variée et parfois insolite de ce qui est enseigné, de la qualité très discutable des intervenants et des membres des jurys d’examen, de l’absence de tout contrôle, du coût de l’enseignement, de la brièveté et de l’insuffisance de l’expérience pratique. »[1].

Bénéfices

Une étude prospective randomisée[2] a montré les bénéfices de l'accompagnement par une doula :

  • un accouchement plus facile,
  • abaissement de 50% du taux de césarienne,
  • diminution de 25% de la durée du travail,
  • diminution de 60% de l'utilisation d'une péridurale,
  • de 40% d'utilisation d'ocytociques,
  • et l'utilisation des forceps est diminuée de 30%.

(Source: Marshall H. Klaus, John H. Kennell, Phyllis H. Klaus, The Doula Book: How A Trained Labor Companion Can Help You Have a Shorter, Easier, and Healthier Birth. Perseus Press, 2002, Chapitre V)

Aux États-Unis et au Canada, où la profession existe depuis 20 ans, près de 5% des femmes enceintes ont fait appel à une doula en 2002.

En novembre 2005, la Haute Autorité de Santé a publié des recommandations sur la préparation à la naissance et à la parentalité. Le rapport préconise « une approche plus humaniste de la naissance qui favorise la participation active de la femme et du couple dans leur projet de naissance ». Il propose « une attention précoce portée à la femme enceinte, la mise en oeuvre de dispositifs d'aide et d'accompagnement », et « une activation des professionnels autour des familles en difficultés ». Il conseille de « mettre en contact la femme avec des associations, dispositif de femmes-relais, soins à domicile, soutien à l'allaitement, service d'écoute téléphonique et de réponses expertes, services de la PMI, technicienne d'intervention sociale et familiale, aide-ménagère, etc. ».

Organisation

En Europe

La création de liens entre les associations de doulas européennes fut évoqué en premier lieu lors des 3e Journées des Doulas de mai 2005 à Paris. A la même période un groupe de doulas de pays européens qui participaient au Congrès sur la Naissance à Graz, en Autriche, ont fait connaissance et se sont rendu compte que dans les autres pays d’Europe le mouvement des doulas se développait et qu’elles ignoraient tout de leurs activités respectives. Une liste de diffusion européenne a été créée en janvier 2006. Un projet de collaboration a pris forme au cours des ateliers et tables rondes organisés par Doulas de France lors des 4e Journées des Doulas de mai 2006. Il s’en est suivi l’organisation d’une réunion plus formelle des doulas européennes (dont des représentantes de DDF) pour coïncider avec la conférence de Midwifery Today de Bad Wildbad en octobre 2006 puis une autre à Graz en novembre de la même année.

L'association Doulas de France commença à travailler fin 2006 sur la situation en Europe (nombre d’organismes, de doulas en exercice, leurs activités et statistiques, les différentes formations proposées), aboutissant à la présentation de État des Lieux des Doulas en Europe, premier numéro de la collection des « Cahiers de Doulas de France », lors des 5e Journées des Doulas de mai 2007 à Paris.

Lors des 5e Journées des Doulas, des doulas de Hongrie, Belgique, Portugal, Suisse, Espagne, Allemagne, Autriche, France, Royaume-Uni ont participé à 2 demi-journées consacrées spécifiquement au projet de la création d’une association européenne de doulas. Elle réunirait des associations et des organismes de doulas européens partageant une éthique semblable, reconnaissant un cursus de base de formation commun à toutes doulas exerçant en Europe. Des groupes d’étude ont été créés pour mettre en place les toutes premières fondations de cette association.

Plusieurs organismes de doulas européens ont bénéficiés de subventions institutionnelles et gouvernementales. En République Tchèque, la communauté européenne a accordé des fonds à un projet conjoint des doulas tchèques, afin de créer des cours concernant la périnatalité, à destination des femmes qui entrent le marché de travail après le congé parental.

Aspects financiers

La formation payante est non évalué et ne donne pas de qualification, de diplôme ou de compétence reconnue[3]. Pour 55 heures de cours au Québec il faut compter 850 $ et en France et Belgique il faut régler 750 euros.

Controverses

En France, il existe un risque supposé d'empiètement sur des compétences qui sont légalement et réglementairement médicales, du fait de l'absence de reconnaissance de la profession, et donc d'un cadre la définissant légalement. Le travail d'accompagnement doit être très maîtrisé afin d'éviter l'exercice illégal de la médecine. Voir à ce sujet la transcription de l'atelier Accompagner la naissance : le droit, la déontologie, les attentes des usagers aux États généraux de la naissance 2006, et le texte Où se situe la responsabilité d’un accompagnant non-médical de la naissance ? concernant le droit français.

Un rapport de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires publié en janvier 2007, déclare entre autres (p.68-69) : « […] ce nouveau métier d’accompagnement à la naissance sur le registre de l’aide à la relation, pose un certain nombre de questions. Il peut concerner des publics vulnérables, qu’il s’agisse des doulas, éventuellement initiées à l’apprentissage de méthodes « psy », ou des futurs parents confrontés à des difficultés de toute nature. ». De plus ce rapport précisait : « Leur fonction peut les conduire à empiéter sur les compétences de professions de santé, en particulier sur celles des sages-femmes, et les exposer à des poursuites pour exercice illégal de la médecine. Leurs interventions peuvent se révéler dangereuses pour la mère et l’enfant à divers égards ».

Bien que les accusations du rapport ne visent pas directement l'association Doulas de France, l'adresse du site était néanmoins mentionnée en bas de page. C'est pourquoi l'association a publié, le 27 janvier, un communiqué de presse dans lequel elle précise : Que certaines formations autour de la naissance, comme le « rebirth » cité dans le rapport, puissent poser question au niveau déontologique est possible. Cependant, en tant qu’association nationale, travaillant dans un souci d’éthique et de transparence, nous récusons les accusations qui nous sont portées, car notre démarche n’est pas sectaire mais citoyenne regrette qu'une formation (« rebirth ») soit citée dans le rapport alors qu'elle n'entre pas dans le cadre spécifique de l'accompagnement de la doula, projetant ainsi une fausse impression de toute la profession.

D'autres prises de position concernent la professionnalisation de cette activité dans le cadre légal français. Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), le Conseil national de l'Ordre des sages-femmes (CNOSF) et l'Académie nationale de médecine se sont prononcés en 2008 contre la reconnaissance de la profession de doula, pour des raisons diverses. Les associations d'usagers du système périnatal ont émis des doutes sur les motivations de ces refus et obtenu un rectificatif de l'Académie nationale de médecine :

Cette nouvelle pratique[4]peut, selon le Professeur Henrion[5] entraîner des dérives.

Le décès d'un enfant, fin août 2008 en Ariège, né à domicile avec l'accompagnement d'une sage-femme américaine dont le diplôme n'avait pas été validé en France, a relancé cette polémique. Selon une information de la radio Europe 1 en septembre 2008 « Une accoucheuse a été mise en examen récemment pour "exercice illégal de la profession de sage-femme". Fin août, un bébé qu'elle venait d'aider à mettre au monde au domicile de ses parents en Ariège est décédé.»[6]. La « fausse sage femme » qui selon les journalistes se présentait comme doula « n'ayant pas su lui donner les soins nécessaires »[7]. Plus généralement, la presse et certains organismes professionnels ont de la même manière présenté l'accompagnante comme une « fausse sage-femme » qui se serait attribué le titre de « doula ». Ces affirmations ont suscité, après enquête, une mise au point du Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE)[8]. Suite à ce décès[9], un communiqué de l'ordre des sage-femmes indique qu'il est nécessaire de « sensibiliser la population sur les dangers que peuvent représenter le suivi des grossesses et la réalisation d’accouchements mal encadrés par des personnes dont la compétence se résume à leur seule expérience personnelle. »

Il est à noter que la France est actuellement le seul pays dans lequel une controverse est faite au sujet des doulas.[réf. nécessaire]

À voir

Références

Liens externes

Ce document provient de « Doula ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Accompagnante de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Doula — Une doula est une femme qui accompagne, soutient, informe le couple, la femme au moment d une naissance. Le mot « doula » vient du grec ancien δούλη (doúlê), signifiant « esclave, servante ». La doula propose un service… …   Wikipédia en Français

  • Never Let Me Go (film) — Never let Me Go est un film américain réalisé par Mark Romanek, sorti le 3 septembre 2010. Il s agit d une adaptation du roman Auprès de moi toujours, écrit par Kazuo Ishiguro. Sommaire 1 Synopsis 2 Intrigue 3 Fic …   Wikipédia en Français

  • Care (sciences sociales) — Pour les articles homonymes, voir Care. Le care est une réflexion et une position éthique et politique relative à l ensemble des aides et soins apportés en réponse concrète aux besoins des autres, dans des économies formelles ou informelles (à la …   Wikipédia en Français

  • Floorball — Fédération internationale IFF Autres appellations Unihockey, Innebandy, Salibandy Champion(ne)(s) du monde en titre   …   Wikipédia en Français

  • Musique néerlandaise — Sommaire 1 Musique classique 2 Musique traditionnelle 3 Instruments de musique 4 Musique actuelle …   Wikipédia en Français

  • Salibandy — Unihockey Une partie d unihockey L unihockey, aussi appelé floorball, est un sport d équipe où 2 équipes de 3 joueurs (petit terrain) ou de 5 (grand terrain) plus un gardien par camp s affrontent, l objectif étant de mettre dans le but adverse… …   Wikipédia en Français

  • Unihockey — Une partie d unihockey L unihockey, aussi appelé floorball, est un sport d équipe où 2 équipes de 3 joueurs (petit terrain) ou de 5 (grand terrain) plus un gardien par camp s affrontent, l objectif étant de mettre dans le but adverse une balle à… …   Wikipédia en Français

  • L'Accompagnement — L’Accompagnement Auteur René de Ceccatty Genre roman autobiographique Pays d origine France Éditeur Éditions Gallimard Date de parution 1994 Type de média Livre Nombre de pages …   Wikipédia en Français

  • Lego City — Logo de Lego City modifier  …   Wikipédia en Français

  • Littérature moyen-néerlandaise — Hendrik van Veldeke, enluminure du manuscrit dit Codex Manesse d’autour de 1300 La littérature moyen néerlandaise est l ensemble de ce qui est décrit comme œuvre littéraire en moyen néerlandais, ancêtre du néerlandais moderne, écrit et par …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”