Abencerrajes

Abencérages

Histoire d'al-Andalus
Gazelle sur une poterie à l'Alhambra
Modifier
711 - 756 La Conquête

756 - 1031 Les Omeyyades de Cordoue


1031-1086 Les Taïfas


1086-1147 Les Almoravides


1147-1226 Les Almohades


1238 - 1492 Le royaume de Grenade


Reconquista
Thèmes connexes
Souverains d'al-Andalus
Sciences et techniques
Cartes d'al-Andalus
Plafond de la salle des Abencérages à l'Alhambra de Grenade

Les Abencérages ou Banû Serraj/Sarraj[1] (ou Abencerrajes) sont une tribu maure du royaume de Grenade au XVe siècle, établie en Espagne depuis le VIIe siècle.

Elle était opposée à celle des Zégris ou Zésrites ; les querelles de ces deux factions ensanglantèrent Grenade de 1480 à 1492[2] et hâtèrent la chute du royaume.

Sommaire

La légende

Selon Gines Perez De Hita historien de la fin du XVe siècle, dont le témoignage est contesté, trente-six Abencérages auraient été exterminés par Boabdil, dernier roi de Grenade (Historia de las guerras civiles de Granada, 1604). Cette « extermination » dans un bain de sang fait l'objet d'une anecdote liée à la salle située au sud de la cours des lions dans le palais de l'Alhambra qui porte leur nom : « La fontaine d'apparat ne laissait plus couler de l'eau, mais leur sang... ». On raconte aussi qu'une relation amoureuse entre la sultane et un Abencérage aurait éveillé la colère du Sultan.

François-René de Chateaubriand a écrit en 1826 les Aventures du dernier Abencérage. C'est une fiction relatant les aventures d'un survivant de la famille Abencérage après la prise de Grenade en 1492.

Washington Irving dans ses Contes de l'Alhambra (Tales of the Alhambra), dénie toute réalité à ce massacre des Abencérages par Boabdil[3]

Il semble que l'origine de cette légende vienne d'une confusion entre Mohammed XII az-Zughbî (El Chico) (mort en 1528) plus souvent appelé Boabdil et Sa`d al-Musta`în (Ciriza) (mort en 1465) qui a effectivement fait exécuter en 1462 deux des plus éminents membres de la famille. Il y a une autre confusion possible entre Mohammed XI (El Chiquito) (mort en 1455 tué par Sa`d al-Musta`în) et Boabdil (El Chico).

Cet événement n'est pas daté par Gines Perez De Hita et le nombre des tués varie selon les sources : trente-six, selon Gines Perez De Hita, trente-sept[4].

Notes et références

  1. arabe : banū sarrāj, بني سراج, descendant / fils du sellier. espagnol : Hijos del sillero, fils du sellier
  2. voir Guerres de Grenade, ultime étape du royaume de Grenade.
  3. (en) Washington Irving, The Abencerrages
  4. selon d'autresL’Alhambra

Voir aussi

Liens internes

Sources

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • (en) Washington Irving, The Alhambra version sur Internet en anglais de Tales of the Alhambra, Ed. Padre Suarez, Granada, 1953. Traduction en français : Washington Irving, Contes de l'Alhambra, Ed. Phebus, Collection Domaine Romanesque, 1998, (ISBN 285940550X) ou Collection Libretto, 2004, (ISBN 2752900074)
  • François-René de Chateaubriand, (1768-1848), Les aventures du dernier Abencerage, BNF, Gallica
  • Portail du monde arabo-musulman Portail du monde arabo-musulman
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
  • Portail du Portugal Portail du Portugal
Ce document provient de « Abenc%C3%A9rages ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abencerrajes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abencerrajes — Para otros usos de este término, véase Historia del Abencerraje y la hermosa Jarifa. Techo de la Sala de los Abencerrajes de la Alhambra …   Wikipedia Español

  • Abencerrajes — Die Abencerragen waren ein edles maurisches Geschlecht in Granada, das im 8. Jahrhundert nach Spanien kam. Ihren Namen erhielten sie nach einem Mitglied der Familie, Jussuf ben Zerragh, dem Vertrauten des Königs Mohammed VII. von Granada, und… …   Deutsch Wikipedia

  • Zegrí — es el nombre de una linaje nobiliario del sultanato y posterior Reino de Granada. Aunque son muy conocidos por la obra histórico literaria de Ginés Pérez de Hita, Historia de los bandos de los zegríes y abencerrajes, caballeros moros de Granada,… …   Wikipedia Español

  • Alhambra — Para otros usos de este término, véase Alhambra (desambiguación). Alhambra, Generalife y Albayzín, Granada …   Wikipedia Español

  • Guerra de Granada — Este artículo trata sobre la conquista cristiana del reino de Granada a finales del siglo XV. Para la intervención estadounidense de 1983 en la isla caribeña homónima, véase Invasión de Granada. Guerra de Granada …   Wikipedia Español

  • Montefrío — Escudo …   Wikipedia Español

  • Muhammad X. — Muḥammad X. al Aḥraf El cojo „der Lahme“ (* 1415?; † 1454?) war Sultan von Granada von Januar bis Juni 1445 sowie von 1446 bis 1447. Muhammads X. Regierungszeit fällt in eine Phase großer Wirrnis im Nasridenreich, und die wenigen Informationen… …   Deutsch Wikipedia

  • Sala de los Reyes (Alhambra) — La sala de los Reyes se encuentre en el gran espacio áulico y emblemático del Palacio de los Leones, lugar de reposo y tertulia, en la Alhambra de Granada. Se estructura en torno a un gran vestíbulo, de más de 30 metros de longitud, que servía de …   Wikipedia Español

  • Abu l-Hasan Ali — ibn Sa d (arabisch ‏أبو الحسن علي بن سعد‎, DMG Abū l Ḥasan ʿAlī b. Saʿd; spanisch Muley Hacén; † 1485) war Emir von Granada von 1464 bis 1482 und 1483 bis 1485. Abu l Hasan Ali bestieg 1464, nach dem Sturz seines Vaters Said (1454–1464) …   Deutsch Wikipedia

  • Boabdil — Muhammad XII. begegnet Isabella I. von Kastilien und Ferdinand II. von Aragón, Historienbild von Francisco Pradilla y Ortiz (1882) Muhammad XII.[1] Abu Abdallah (arabisch ‏ …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”