Abel Muzorewa
Abel Muzorewa
Mandats
Premier ministre rhodésien
1er juin 197912 décembre 1979
Président Josiah Zion Gumede (en)
Prédécesseur Ian Smith
Successeur Robert Mugabe
Biographie
Nom de naissance Abel Tendekayi Muzorewa
Date de naissance 4 avril 1925
Lieu de naissance Flag of Southern Rhodesia.svg Umtali, Rhodésie du Sud
Date de décès 8 avril 2010 (à 85 ans)
Lieu de décès Flag of Zimbabwe.svg Harare, Zimbabwe
Parti politique United African National Council
Religion méthodiste

Coat of arms of Rhodesia.svg
Premiers ministres rhodésiens

Abel Tendekayi Muzorewa (né le 14 avril 1925 en Rhodésie du Sud, mort le 8 avril 2010 à Harare au Zimbabwe) était un évêque méthodiste et un homme politique, premier ministre de Zimbabwe-Rhodésie du 1er juin au 12 décembre 1979.

Sommaire

Origines

Fils ainé d'une famille de huit enfants, Abel Muzorewa est né dans la colonie britannique de Rhodésie du Sud le 14 avril 1925.

Après une scolarité à l'école méthodiste de Umtali, il est instituteur à Murewa de 1943 à 1947 avant de commencer à prêcher, de suivre des études théologiques et d'être ordonné en août 1953. De 1955 à 1958, le révérend Muzorewa est pasteur à Chiduku près de la ville de Rusape.

Il poursuit des études en religion chrétienne aux États-Unis où il obtien un master en philosophie et religion. En juillet 1963, il devient le pasteur de Umtali puis un an plus tard est nommé directeur national du mouvement de la jeunesse chrétienne.

Évêque et activiste politique

En 1966, il devient secrétaire du mouvement chrétien étudiant et en 1968 et consacré en tant qu'évêque de l'église méthodiste unie de Rhodésie.

Au début des années 1970, il forme avec le révérend Canaan Banana le "United African National Council" (UANC), un mouvement opposé à la lutte armée contre le gouvernement rhodésien. En 1972, ils s'opposent avec succès au réglement négocié anglo-rhodésien. Muzorewa devient alors un leader national, un interlocuteur et une personnalité internationale reconnue. Les mouvements de guérilla alors interdits en Rhodésie comme l'Union nationale africaine du Zimbabwe (ZANU) du révérend Ndabaningi Sithole, l'Union du peuple africain du Zimbabwe (ZAPU) de Joshua Nkomo et le FROLIZI de James Chikerema rejoignent alors l'UANC de Muzorewa. En août 1975, Muzorewa, en tant que président de l'UANC, participe à la conférence de Victoria Falls avec le premier ministre rhodésien, Ian Smith.

En 1976, des dissensions internes entre les mouvements de libération nationale minent l'UANC sur la question de la lutte armée contre le gouvernement rhodésien. La ZANU se scinde en deux. Son aile radicale dirigée par Robert Mugabe rejete les négociations et reprend la lutte armée tout comme la ZAPU de Nkomo. L'UANC demeure le seul mouvement nationaliste à rejeter la violence.

Les accords de Salisbury

Le 3 mars 1978, Abel Muzorewa, Ndabaningi Sithole et plusieurs leaders internes de Rhodésie parviennent à un accord avec Ian Smith. Ces accords de Salisbury prévoient la formation d'un gouvernement de transition dirigé par un conseil exécutif comprenant Muzorewa, Sithole, le chef Jeremiah Chirau et Ian Smith. Des élections sur la base "un homme une voix" sont programmées alors qu'une nouvelle constitution doit être rédigée. Le gouvernement transitoire est rapidement mis en place et une nouvelle constitution adoptée pour le nouvel état de Zimbabwe-Rhodésie en janvier 1979 au cours d'un référendum par l'électorat blanc (85%) sur fonds d'attentat terroriste (deux avions civils d'Air Rhodesia était abattus par la guerilla à 6 mois d'intervalles). La nouvelle constitution accorde à la minorité blanche une franchise de 10 sièges au Sénat et de 28 sièges à la chambre (laquelle compte 10 sièges) ainsi qu'1/4 des postes du cabinet ministériel pour une durée déterminée.

Premier ministre de Zimbabwe-Rhodésie

Les élections d'avril 1979, boycottés par la ZANU de Mugabe et la ZAPU de Nkomo, donnent la victoire à l'évêque Muzorewa et à l'UANC. Muzorewa devient le nouveau premier ministre à compter du 1er juin 1979 et Josiah Gumede le président honorifique de la république. Mais ni l'accord de Salisbury, ni les élections d'avril 1979 ni le nouveau gouvernement de Muzorewa ne font l'objet d'une reconnaissance internationale et sont même condamnés par l'ONU. Au contraire des espoirs des signataires de l'accord de Salisbury, la lutte armée menée par les mouvements de guérilla s'amplifie.

En juillet 1979, Muzorewa vient sans succès à Washington DC pour tenter de plaider sa cause auprès du gouvernement de Jimmy Carter. Le gouvernement sud-africain et le gouvernement britannique finissent par convaincre Muzorewa de participer à de nouvelles négociations à Londres avec les partis de Mugabe et de Nkomo.

Lors des négociations de Lancaster House menées à Londres à partir d'octobre 1979, Muzorewa accepte de remettre la souveraineté du Zimbabwe-Rhodésie aux Britanniques. Le 12 décembre 1979, Lord Christopher Soames est nommé gouverneur de la colonie de Rhodésie, mettant fin au mandat de Muzorewa et du président Josiah Gumede. Les accords de Lancaster House sont signés le 21 décembre 1979. De nouvelles élections auxquelles participent la ZANU de Mugabe et la ZAPU de Nkomo sont organisées en février 1980. Après une courte campagne, marqué par un climat de violence et d'intimidation, la ZANU de Mugabe remporte la majorité absolue des 80 sièges de députés à la nouvelle assemblée alors que l'UANC est laminé et ne sauve que 3 sièges.

La spirale des échecs politiques

Peu après l'indépendance officielle du Zimbabwe en avril 1980, il est accusé de participer à un complot contre le nouvel état et est arrêté. Lors des élections générales de 1985, il tente de se faire élire dans la circonscription de Glen View mais est battu. En mars 1996, Muzorewa tente de défier Mugabe à l'élection présidentielle et présente contre lui sa candidature. Sous la pression, il la retire finalement 15 heures avant le début du vote. Son nom figurant néanmoins sur les bulletins de vote, il recueille toutefois encore 4,8% des suffrages contre 92,7% à Robert Mugabe.

En 2001, il se retire de la politique active. De santé fragile, il meurt le 8 avril 2010 quelques heures après avoir pris connaissance du décès de l'un de ses frères.

Source


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abel Muzorewa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abel Muzorewa — Abel Tendekayi Muzorewa (* 14. April 1925 in Umtali, Südrhodesien; † 8. April 2010 in Borrowdale bei Harare) war der einzige Premierminister von Simbabwe Rhodesien. Leben Muzorewa war das älteste von acht Kindern eines Predigers. Zwischen 1943… …   Deutsch Wikipedia

  • Abel Muzorewa — Abel Tendekayi Muzorewa (14 de abril de 1925 8 de abril de 2010), fue primer ministro del breve gobierno constituido bajo el denominado reglamento interior de Zimbabue Rhodesia (1979 1980) y obispo metodista. Nació en Umtali, Rhodesia del Sur… …   Wikipedia Español

  • Abel Muzorewa — Bishop Abel Muzorewa 1st Prime Minister of Zimbabwe Rhodesia In office 1 June – 11 December 1979 President …   Wikipedia

  • Abel Tendekayi Muzorewa — Abel Muzorewa Abel Muzorewa Premier ministre rhodésien …   Wikipédia en Français

  • Abel Tendekayi Muzorewa — Saltar a navegación, búsqueda Abel Muzorewa Obtenido de Abel Tendekayi Muzorewa …   Wikipedia Español

  • Abel (Vorname) — Abel ist ein männlicher Vorname und Familienname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Namenstage 3 Bekannte Namensträger 4 Weblinks …   Deutsch Wikipedia

  • Abel (disambiguation) — Infobox Given Name Revised name = Abel imagesize= caption= pronunciation= gender = Male meaning = region = origin = related names = footnotes = Abel is a biblical forename which may derive from the Hebrew Hebel , itself derived from hevel (… …   Wikipedia

  • Abel (nombre) — Para otros usos de este término, véase Abel (desambiguación). Abel Representación de Caín conduciendo a Abel a la muerte, por James Tissot. Origen …   Wikipedia Español

  • Muzorewa — Muzorewa,   Abel Tendekayi, Geistlicher und Politiker in Rhodesien (heute Simbabwe), * Umtali (heute Mutare) 14. 4. 1925; seit 1968 Bischof der United Methodist Church. 1971 gründete Muzorewa als legalen Ausdruck der verbotenen… …   Universal-Lexikon

  • Muzorewa, Abel Tendekayi — ▪ prime minister of Zimbabwe Rhodesia born April 14, 1925, Old Umtali, Southern Rhodesia [now Zimbabwe]       prime minister of Zimbabwe Rhodesia from June to December 1979, in a transitional period from white to black rule.       Muzorewa was… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”