Abbé Rozier

François Rozier

François Rozier.

Jean-Baptiste François Rozier est un botaniste et un agronome français, né le 23 janvier 1734 à Lyon et mort dans la nuit du 28 au 29 août 1793 dans cette même ville. Il fut prieur commendataire de Nanteuil-le-Haudouin, Seigneur de Chevreville.

Sommaire

Biographie

Il fait ses études à Villefranche-sur-Saône et entre au séminaire de Saint-Irénée de Lyon. Refusant d’entrer au grand séminaire, il préfère se consacrer à la science. Pauvre, son frère lui confie la gestion du domaine familial située près de Vienne. Il y convie ses amis comme Marc Antoine Louis Claret de La Tourrette (1729-1793) et Jean-Emmanuel Gilibert (1741-1814) à des séances d’herborisation. Il rencontre alors Claude Bourgelat (1712-1779) qui inaugure alors l'école vétérinaire de Lyon. Rozier y devient, en 1761, professeur de botanique et de matière médicale. Il y réalise un grand jardin botanique. Il devient, en 1765, directeur de l’enseignement. Mais, suite à des désaccords avec Bourgelat, Rozier perd son poste en 1769.

Il retourne alors sur le domaine familial où il aura la visite de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778). Il fait paraître en 1776 avec de La Tourrette les Démonstrations élémentaires de botanique qui seront réédités plusieurs fois.

Rozier s’installe à Paris en 1771 où il rachète le Journal de Physique qu’il rebaptise sous le titre de Journal d’observations sur la Physique, l’Histoire naturelle et sur les Arts et Métiers. Celui paraît durant dix ans. Anne Robert Jacques Turgot (1727-1781) l’envoi en 1775 dans le sud de la France pour y étudier les productions locales puis, en 1777, aux Pays-Bas, accompagné par Nicolas Desmarest (1725-1815), pour y étudier les moulins.

Il s’installe en 1779 près de Béziers (domaine de Beauséjour) où il rédige son Cours complet d'agriculture... ou Dictionnaire universel l'agriculture, par une société d'agriculteurs (douze volumes dont neuf de sa main, 1781-1800). Avec ce travail Rozier a rendu de grands services à l'agriculture. Il fut un précurseur dans bien des domaines. Ses sentiments "philosophiques" lui valurent les persécutions des envieux et des ignorants. L'évêque de Béziers, Aymar Claude de Nicolaï, alla même jusqu'à faire passer, aux frais de la province, une route à travers sa propriété. En 1786, Rozier acceptera la direction de l'école d'agriculture à Lyon. Il revient à Lyon quelques années plus tard et assiste, enthousiaste, au début de la Révolution. Il sollicita auprès des deux premières assemblées la création d'une école nationale d'agriculture.

Il est tué durant le siège de la ville par une bombe. En 1801, parait posthumement son Traité théorique et pratique sur la culture de la vigne, avec l'art de faire le vin, les eaux-de-vie, esprit de vin, vinaigres.. (deux volumes, Paris, 1801).

Liste partielle des publications

  • 1771 : Mémoire sur la meilleure manière de faire et de gouverner les vins de Provence, soit pour l'usage, soit pour leur faire passer les mers, qui a remporté le prix au jugement de l'Académie de Marseille, en l'année 1770 (F. Brébion, Marseille) – une édition augmentée paraît l’année suivante (cez L. Rosset, Lausanne et Lyon).
  • 1773 : Démonstrations élémentaires de botanique, à l'usage de l'École royale vétérinaire (deux volumes, Jean-Marie Bruyset, Lyon)
  • Observations sur la physique, sur l'histoire naturelle et sur les arts... Juillet-novembre 1771 (Paris).
  • 1781-1800 : Cours complet d'agriculture théorique, pratique, économique, et de médecine rurale et vétérinaire, suivi d'une Méthode pour étudier l'agriculture par principes, ou Dictionnaire universel d'agriculture, par une société d'agriculteurs, et rédigé par M. l'abbé Rozier (10 volumes, Hôtel Serpente, Paris). Le tome 10 (1800) paraît après la mort de Rozier. En 1805, deux volumes supplémentaires paraissent.
  • Traité théorique et pratique sur la culture de la vigne, avec l'art de faire le vin, les eaux-de-vie, esprit de vin, vinaigres (deux volumes, Delalain, Paris).

Source

  • Adrien Davy de Virville (dir.) (1955). Histoire de la botanique en France. SEDES (Paris) : 394 p.

Orientation bibliographique

  • Antonio Saltini, Storia delle scienze agrarie, vol. II, I secoli della rivoluzione agraria, Edagricole, Bologna 1987, pp. 369-402

Voir aussi

Liens externes


Rozier est l’abréviation botanique officielle de François Rozier.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI
  • Portail de la vigne et du vin Portail de la vigne et du vin
  • Portail de l’histoire de la zoologie et de la botanique Portail de l’histoire de la zoologie et de la botanique
Ce document provient de « Fran%C3%A7ois Rozier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbé Rozier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbé Constant — Eliphas Lévi Pour les articles homonymes, voir Constant. Éliphas Lévi, né Alphonse Louis Constant le 8 février 1810 à Paris, où il mourut le 31 mai 1875, fut d abord ecclésiastique avant de devenir une figure de l oc …   Wikipédia en Français

  • François Rozier — Abbé Rozier Jean Baptiste François Rozier (* 23. Januar 1734 in Lyon; † in der Nacht vom 28. zum 29. August 1793 ebenda) war ein französischer Botaniker und Agrarwissenschaftler. Laienabt in commendam also Schutzherr von Nanteuil le Haudouin …   Deutsch Wikipedia

  • François Rozier — Jean Baptiste François Rozier (* Lyon, 23 de enero 1734 † Lyon 29 de agosto 1793) fue un botánico, y agrónomo francés, también fue Prior Comendador de Nanteuil le Haudouin, Señor de Chèvreville …   Wikipedia Español

  • François Rozier — François Rozier. Jean Baptiste François Rozier est un botaniste et un agronome français, né le 23 janvier 1734 à Lyon (paroisse Saint Nizier) et mort dans la nuit du 28 au 29 septembre 1793 dans cette même ville …   Wikipédia en Français

  • Francois Rozier — François Rozier François Rozier. Jean Baptiste François Rozier est un botaniste et un agronome français, né le 23 janvier 1734 à Lyon et mort dans la nuit du 28 au 29 août 1793 dans cette même ville. Il fut prieur commendataire de …   Wikipédia en Français

  • Jean-André Mongez — est un scientifique français, minéralogiste et religieux génovéfain embarqué avec Lapérouse dans son voyage de circum navigation. Il est né à Lyon, le 21 novembre 1750, fils de Louis Mongez[1] (1716 1791), négociant et marchand de… …   Wikipédia en Français

  • Antoine-Louis Claret de la Tourette — Marc Antoine Louis Claret de La Tourrette Marc Antoine Louis Claret (de Fleurieu) de La Tourrette est un botaniste français, né le 11 août 1729 à Lyon et mort en 1793. Sommaire 1 Biographie 2 Travaux 3 Publications …   Wikipédia en Français

  • Marc Antoine Louis Claret De La Tourrette — Marc Antoine Louis Claret (de Fleurieu) de La Tourrette est un botaniste français, né le 11 août 1729 à Lyon et mort en 1793. Sommaire 1 Biographie 2 Travaux 3 Publications …   Wikipédia en Français

  • Marc Antoine Louis Claret de La Tourrette — Marc Antoine Louis Claret (de Fleurieu) de La Tourrette (ou de Latourrette) est un botaniste français, né le 11 août 1729 à Lyon et mort en 1793. Sommaire 1 Biographie 2 Travaux 3 Publications …   Wikipédia en Français

  • Marc Antoine Louis Claret de la Tourette — Marc Antoine Louis Claret de La Tourrette Marc Antoine Louis Claret (de Fleurieu) de La Tourrette est un botaniste français, né le 11 août 1729 à Lyon et mort en 1793. Sommaire 1 Biographie 2 Travaux 3 Publications …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”