Abbaye de Cerisy

Abbaye de Cerisy-la-Forêt

Abbaye de Cerisy-la-Forêt
Vue générale de l'édifice
Vue générale de l'édifice

Latitude
Longitude
Non renseigné
(Chercher ce lieu) 
Pays France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Ville Cerisy-la-Forêt
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Début de la construction 1032
Style(s) dominant(s) Roman
Classé(e) Monument historique

L’Abbaye Saint-Vigor de Cerisy-la-Forêt a été fondée en 1032 par le duc de Normandie Robert le Magnifique, père de Guillaume le Conquérant.

Histoire

Le premier monastère est érigé par Vigor de Bayeux vers 510, à proximité de la voie romaine reliant Coutances et Bayeux. La légende veut que, retiré à Reviers dans le diocèse de Bayeux, l'ermite est sollicité par un riche seigneur local, Volusien, pour chasser un dragon qui dévastait une partie de ses terres. Vigor terrasse la bête par un signe de croix et lui passe son étole au cou, avant d'ordonner à son compagnon Théodomir de la noyer dans la mer. En reconnaissance, Volusien fait don à Vigor des terres qu'il a libéré du dragon sur lesquels il bâtit une église dédiée à saint Pierre et saint Paul[1].

plan de l'abbaye avec les modifications

La vie monastique régulière décline rapidement et se termine avec les invasions normandes au VIIIe siècle. Le 12 novembre 1032[2], le duc de Normandie, Robert le Magnifique, fonde une nouveau monastère, dédie à saint Victor et nomme à sa tête l'abbé Durand, rapidement remplacé par Aumodor. Il le dote de privilèges en 1032 et y fait déposer en 1034 des reliques léguées par le patriarche de Jérusalem[3].

Entre 1040 et 1070, les moines bénédictins défrichent autour du site la Forêt de Cerisy qui fournit le bois et la charpente nécessaires à la construction voulue par le fils du Robert, Guillaume de Normandie, d'une grande abbatiale à l'image de l'église Saint-Etienne de Caen, bâtie sur un plan bénédictin traditionnelle de la Normandie ducale, dans une architecture romane en pierre de Caen. Les travaux aurait débuter selon Philippe Gavet par l'édification de l'abside à trois niveaux d'arcatures entre 1068 et 1072, formant le chevet[2].

L'abbaye prospère rapidement, et installe des prieurés sur les anciens oratoires mérovingiens abandonnés tels que Saint-Fromond, Saint-Marcouf et Deux-Jumeaux. Puis, sous le régime de la commende, l'abbaye décline jusqu'à la mort de l'ultime abbé commendataire, Paul d'Albert de Luynes, archevêque de Sens et primat des Gaules, en 1788[1]. L'abbaye, qui demeure la plus riche du Cotentin, tombe alors en régale, avant que les sept derniers moines, dont un prieur, la quitte chassés comme ailleurs, par la Révolution[4].

Situé dans le diocèse de Bayeux depuis sa fondation, l'abbaye est rattachée au diocèse de Coutances avec la création du département de la Manche, et l'église devient paroissiale. Depuis XVIIIe siècle, l'abbatiale est divisée par une cloison permettant aux Cerisiens d'y célébrer la messe sans s'y croiser. En 1811, les cinq premières travées, anciennement réservées aux paroissiens sont détruites comme la façade gothique à trois portails datant du XIIIe siècle, laissant comme nouvelle façade, la cloison aveugle[1].

L'église est classé parmi la première liste des monuments historiques français en 1840, et des restaurations sont entreprises à partir de 1880. Le reste de l'abbaye est classé le 17 octobre 1938[5]. En 1964, de nouveau travaux de restaurations sont entrepris[2]

L’intérieur possède une élévation à trois niveaux (grandes arcades à double rouleau et piles composites, tribunes, fenêtres hautes).

Intérieur de l'abbaye

Notes et références

Commons-logo.svg

  1. a , b  et c Frédérique Barbut, La route des abbayes en Normandie, Ouest-France, 1997
  2. a , b  et c http://philippe-gavet.com/gavet/livre5/Chap31.htm
  3. André Rhein, « L'église abbatiale de Cerisy », in Congrès archéologique de France, LXXVe session tenue à Caen en 1908, Tome II, 1969
  4. M. de Gerville, Recherches sur les Abbayes du département de la Manche, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, Derache, 1825
  5. Notice no PA00110359, sur la base Mérimée, ministère de la Culture

Liens externes

  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail du monachisme Portail du monachisme
  • Portail de la Normandie Portail de la Normandie
Ce document provient de « Abbaye de Cerisy-la-For%C3%AAt ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbaye de Cerisy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye de Cerisy-la-Forêt — Présentation Culte Catholique romain Type Abbaye Début de la construction …   Wikipédia en Français

  • Abbaye De Cerisy-la-Forêt — Vue générale de l édifice Latitude Longitude Non renseigné ( …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Cerisy-la-Foret — Abbaye de Cerisy la Forêt Abbaye de Cerisy la Forêt Vue générale de l édifice Latitude Longitude Non renseigné ( …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de cerisy-la-forêt — Vue générale de l édifice Latitude Longitude Non renseigné ( …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Montebourg — Présentation Culte Catholique romain Type Abbaye Début de la construction …   Wikipédia en Français

  • CERISY-LA-FORÊT (ABBAYE DE) — CERISY LA FORÊT ABBAYE DE Du premier établissement religieux qui fut fondé à Cerisy la Forêt par saint Vigor au VIe siècle, et même de l’abbaye construite en 1032 par Robert, duc de Normandie, père de Guillaume le Conquérant, il ne reste rien.… …   Encyclopédie Universelle

  • Abbaye de Grestain — Abbaye Notre Dame de Grestain Présentation Culte Catholique romain Type Abbaye Début de la construction 1050 Protection …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Hambye — Présentation Culte Catholique romain Type abbaye bénédictine Début de la construction …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de La Lucerne — Présentation Culte catholique Type abbaye Début de la construction …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Lonlay — Présentation Type Abbaye Début de la construction Début XIe siècle …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”