Abbas Sall
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sall.

Serigne Abdoullahi Ibn Abass Sall (1909-1990) ou El Hadji Abass Sall est un guide et un chef religieux sénégalais, qui vécut à Louga et consacra toute sa vie à la propagation de l'islam et de la tidjanya[1].

Sommaire

Biographie

Serigne Abass Sall Attidjany

De son vrai nom Abdallah Ibn Abbas, il est plus connu sous l'appellation d'Abbas, fils du grand érudit Mayoro Sall, descendant de la grande noblesse toucouleur, et de Sokhna Fatimata Wade. Il naquit en 1909 à NGuick, village situé à 4 km de Sakal dans la région de Louga. Ses humanités coraniques achevées, le jeune Abbas s'est abreuvé à toutes les sciences islamiques de la région du NDjambour et à Saint-Louis. Par la suite, il s'est intéressé à l'enseignement et a été agriculteur de profession.

En ce qui concerne l'éducation de ses disciples, il s'y consacrera avec dévotion en privilégiant les sept recommandations suivantes :

  1. Faire preuve d'une sollicitude constante pour l'accomplissement des cinq prières.
  2. Se conformer au Coran et à la Sunna.
  3. S'habituer à la lecture même partielle, mais quotidienne du Coran.
  4. Faire preuve d'une grande assiduité aux séances du zikr.
  5. S'abstenir de toute ingérence dans les affaires politiques.
  6. Consacrer à Ahmed Tidjani, un amour particulier
  7. Veiller à l'acquisition licite des moyens de subsistance.

Il fut un grand ami de tous les mukhadam de la Tarikha, tels que Abdou Aziz Sy Dabakh, Thierno Mountaga Tall, Amadou Dem et des marabouts de d'autres Tarikha comme Souhaibou Mbacké, Fallou Mbacké, Djily Mbaye, etc.

Abass et Abdou Aziz Sy Dabakh lors de l'inauguration de l'institut Al Hanafiya de Louga
Serigne Abass dans sa mosquée de Saint Louis avec Serigne Mountaga Tall

Le maître spirituel Cheikhana Abass Sall, qui est considéré comme l'un des grands khalif du Shaykh Ahmad At Tijânî, décéda dans la nuit du lundi 2 juillet 1990 soit le jour de Arafat (le 9 du mois de Dhoul Hidja), dans sa maison de Louga où se trouve son mausolée, aujourd'hui très visité.

Ses réalisations

Mosquée de Louga à 4 minarets (de même que celle de Saint-Louis qui est plus grande) construite en 1953 et dont Abbas dressa le plan et fut l'entrepreneur

À l'actif de Serigne Abbas Sall nous pouvons compter d'une part la construction de deux mosquées à Louga, une à Saint-Louis et d'autres dans deux localités du Saloum (Sénégal) en l'occurrence de Taaba et Khayra et d'autre part, l'édification de villages et la réalisation d'un imposant complexe arabo-islamique que l'on peut même considérer comme l'institut islamique le plus monumental d'Afrique occidentale (avec un financement de plusieurs milliards et a formé beaucoup d'intellectuels du Sénégal). Cet institut fut inauguré le 17 octobre 1987[2].

Ses écrits

En outre Abbas eu des productions prosodiques et écrivit un diwan (recueil) de 159 poèmes frisant le nombre de 10 000 vers.

Abbas faisait le sermon à chaque fête religieuse et les vendredi dans ses différentes mosquées du Sénégal.

Les différents mètres de la poésie y ont été utilisés avec des rimes pour traiter des thèmes de réflexion tels que la biographie de Mahomet, ses panégyriques, la vie de Ahmed Tidjani, la morale, la mystique, l'unicité d'Allah, le savoir, l'héritage en Islam, etc.

À cela il faut ajouter un volumineux livre écrit en wolof (Wolofal) qui traite des thèmes sociaux dans le but de mieux instruire tout musulman en général et wolof en particulier. Dans ce livre, il glorifie aussi de grands cheikhs comme Malick Sy, Oumar Tall.

Postérité

Des écoles de Dakar et de Saint-Louis ainsi que le dispensaire municipal de Louga portent son nom.

Notes

  1. Professeur Iba Der Thiam, Préface de la traduction en français du livre de Serigne Abass, Kifayatu Tullab ou L'Utilité du Savoir, 1994 : Il était un humaniste universellement connu, créateur au génie fécond et intarissable, il nous a laissé une oeuvre magistrale dont la profondeur, la richesse et l'originalité demeurent sans conteste l'une des contributions les plus éminentes je ne dis pas du Sénégal mais de l'homme noir au patrimoine universel […]. En cela le Cheikh Abass reste fidèle à la tradition des pères fondateurs du tidjanisme tout en étant ouvert à la modernité
  2. « Al-Hajj Abbas Sall (1909-1990) », ASC Publications afrika-studiecentrum.nl


Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Cheikh Tidiane Fall, « Al-Hajj Abbas Sall (1909-1990) », Islam et sociétés au sud du Sahara, n° 11, 1997, p. 163-172.
  • Doudou Kane, Sérigne Abbas Sall (1909-1990). Vie et œuvre d’une figure de proue de la Tidjaniya sénégambienne, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 1998, 199 p. (mémoire de maîtrise) - disponible sur le site officiel de Abbas.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbas Sall de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Serigne Abbas Sall — Abbas Sall Pour les articles homonymes, voir Sall. Serigne Abass Serigne Abass Sall (1909 1990) ou El Hadji Abass Sall est un guide et un chef religieux sénégalais, q …   Wikipédia en Français

  • Abass Sall — Abbas Sall Pour les articles homonymes, voir Sall. Serigne Abass Serigne Abass Sall (1909 1990) ou El Hadji Abass Sall est un guide et un chef religieux sénégalais, q …   Wikipédia en Français

  • Serigne Abass Sall — Abbas Sall Pour les articles homonymes, voir Sall. Serigne Abass Serigne Abass Sall (1909 1990) ou El Hadji Abass Sall est un guide et un chef religieux sénégalais, q …   Wikipédia en Français

  • Tijanisme — Le tijanisme, ou tidjanisme est une branche de l islam issue du soufisme, fondée par Ahmed Tijânî en 1782 (1196 de l Hégire)[1]. La doctrine de cette voie est basée sur le Coran et la sunna de Mahomet. Elle est appelée Tarîqah Tijâniyyah en arabe …   Wikipédia en Français

  • Louga (Sénégal) — Louga Pour les articles homonymes, voir Louga (homonymie). Louga Pays …   Wikipédia en Français

  • Religions et croyances au Senegal — Religions et croyances au Sénégal Mar Lodj : trois arbres entrelacés symbolisent les trois grandes croyances de l île Religions et croyances au Sénégal occupent une place importante dans la culture et la vie quotidienne du pays. La… …   Wikipédia en Français

  • Religions et croyances au Sénégal — Mar Lodj : trois arbres entrelacés symbolisent les trois grandes croyances de l île Religions et croyances au Sénégal occupent une place importante dans la culture et la vie quotidienne du pays. La population sénégalaise est très… …   Wikipédia en Français

  • Religions et croyances au sénégal — Mar Lodj : trois arbres entrelacés symbolisent les trois grandes croyances de l île Religions et croyances au Sénégal occupent une place importante dans la culture et la vie quotidienne du pays. La population sénégalaise est très… …   Wikipédia en Français

  • Tidjaniya — Tidjane Un tidjane (ou tidiane) est un membre de la confrérie de la Tidjaniyya (Tijâniyya) fondée au XVIIIe siècle. Elle est surtout implantée au Sénégal, mais aussi au Ghana, au Nigeria, au Niger, en Mauritanie et au Tchad. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Tijani — Tidjane Un tidjane (ou tidiane) est un membre de la confrérie de la Tidjaniyya (Tijâniyya) fondée au XVIIIe siècle. Elle est surtout implantée au Sénégal, mais aussi au Ghana, au Nigeria, au Niger, en Mauritanie et au Tchad. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”