AUDIE

Fluide glacial

Fluide glacial est un journal d'« Umour et bandessinées » fondé le 1er avril 1975 par Marcel Gotlib et Alexis.

 Fluide glacial
{{{nomorigine}}}
Fluide glacial logo.PNG

Pays France France
Langue(s) Français
Périodicité Mensuelle
Genre Bande dessinée
Diffusion 55 000 ex. (2005)
Date de fondation 1975
Ville d’édition Paris

Directeur de la rédaction Louis Delas
Rédacteur en chef Thierry Tinlot
ISSN 0339-7580

Fluide glacial

Sommaire

Orientation éditoriale et contenu

Fluide glacial est un mensuel de bandes dessinées humoristiques où l'humour en question (l'« umour ») est généralement bon enfant, libéré sans être provocateur, libertaire sans être forcément politique, mais aussi décalé. Les bandes ont été publiées en noir et blanc depuis la création du magazine. Ce n'est que fin 2003 (n° 328) que des planches en couleurs sont apparues.

En plus des bandes dessinées, le magazine édite des articles culturels, biographies d'auteurs, nouvelles et récits. Aucune publicité n'y apparaît, sinon pour le magazine lui-même et les auteurs maison, ou par « copinage »[1].

Fondé par Marcel Gotlib en 1975 à Issy-les-Moulineaux, Fluide Glacial porte encore l'empreinte de son créateur et de ses premiers rédacteurs en chef Jacques Diament puis Jean-Christophe Delpierre. En 1995, le titre est racheté, en même temps que les éditions Audie (qui publient les albums des dessinateurs de Fluide Glacial), par les éditions Flammarion, Fluide Glacial connaît alors plusieurs réorganisations qui entament à peine son succès, avec des tirages atteignant jusqu'à 100 000 exemplaires.

Après le rachat des éditions Casterman, en 1999, Flammarion envisage un rapprochement entre ses deux éditeurs de bande dessinée avant d'être à son tour racheté par le groupe italien Rizzoli-Corriere-della Sera. Pour Fluide Glacial commence une période de doute qui se traduit par des désaccords au sein de l'équipe rédactionnelle. En 2003, le directeur de Casterman, Louis Delas, devient directeur de Fluide Glacial, dont l’équipe rejoint les locaux de Casterman. Albert Algoud est alors nommé à la tête du magazine fondé par Gotlib. Charles-Henri Flammarion, directeur de la publication de Fluide Glacial, quitte quelques mois plus tard le groupe qui porte son nom. Des dessinateurs comme Maëster et Coyote décident alors de reprendre leur liberté.

Pendant quelque temps, Fluide Glacial semble chercher une voie entre la bande dessinée « trash », à la Hara-Kiri, et une approche plus enfantine à la Spirou, dont l'influence est symbolisée par l'arrivée à la tête du magazine de l'ancien rédacteur en chef du journal de Spirou, Thierry Tinlot. Cependant les ventes de Fluide Glacial restent assez hautes, s'élevant en moyenne à 55 000 exemplaires en kiosques auxquelles s'ajoutent 15 000 abonnés[2].

Année Rédacteur en chef
1975 Jacques Diament
1990 Jean-Christophe Delpierre
2000 Ronan Lancelot
2003 Albert Algoud
2005 Thierry Tinlot

Auteurs

Le 19 juin 2005, le site Internet de Fluide dénombrait pas moins de 120 auteurs ayant laissé leur griffe dans ce magazine. La liste ne peut qu'être incomplète, puisqu'elle évolue tous les mois. Cependant, on peut citer :

  • Gotlib : Créateur de Fluide glacial, Gotlib est aussi l'un des piliers du magazine où il est considéré par la nouvelle génération d'auteurs comme un maître spirituel[réf. nécessaire]. En effet, sous sa plume sont nés divers grands personnages de l'histoire du journal tels que Pervers Pépère, Gai-Luron ou encore Superdupont.
  • Alexis : Il faisait partie du premier groupe de dessinateurs travaillant au sein de Fluide. Il y travailla avec Gotlib, sur Dans la joie jusqu'au cou, et avec Jacques Lob et Solé sur Superdupont. Il fit d'autres bandes dessinées (Avatars et coquecigrues ainsi que Fantaisies solitaires) avant de mourir prématurément en 1977, date après laquelle il a été élu "directeur de conscience" du journal.
  • Coucho : De 1977 à 2002, les anti-héros de cet auteur ont rempli les pages du magazine, avec notamment Le Banni, qui fut un grand succès d'édition. Même si son départ a été plus ou moins définitifs en 2002, on peut dire qu'il a cessé d'être un mastodonte de Fluide dès 1986[3].
  • Goossens : Peu après la création du journal, arrive ce chercheur en intelligence artificielle. Ses plus gros succès sont L'encyclopédie des bébés, La vie d' Einstein et bien sûr les aventures de ces deux personnages majeurs Georges et Louis, romanciers.
  • Binet : s'il s'est fait connaître par les aventures dessinées de Poupon la peste et du chien philosophe Kador, c'est sa série des Bidochon qui lui assurera sa notoriété au-delà du journal. Publiée à partir de 1977 dans Fluide glacial, cette caricature mordante d'un couple de Français moyens est désormais un classique de la BD (elle sera même adaptée au théâtre et au cinéma), le terme de bidochon étant même employé comme synonyme de beauf.
  • Manu Larcenet : Il fait partie de la jeune génération d'auteurs de Fluide Glacial, dont l'univers semble très influencé. Il est arrivé assez tardivement à la rédaction du journal en 1994, où il dessina des œuvres, qui furent pour la plupart de grands succès (La loi des séries, Minimal, Bill Baroud, Soyons fous) faisant de lui un pilier de journal, même s'il semble s'en éloigner depuis l'arrivée de Thierry Tinlot, le nouveau rédacteur en chef du journal depuis 2005. Il a annoncé son départ du journal le 20 juin sur son blog, mais continue à contribuer au journal avec la série Chez Francisque scénarisée par son comparse Lindingre.
  • Edika : Caractérisé par ses histoires burlesques, absurdes et menées à un rythme effréné, il est aujourd'hui un des auteurs les plus appréciés par les lecteurs de Fluide[réf. nécessaire]. Les 33 albums édités chez Fluide dont il est l'auteur, et qui le mettent, lui et sa famille, en image, ont été de grands succès, notamment grâce à la présence de son chat, de couleur verte et vêtu d'un slip : Clark Gaybeul.
  • Claire Bretécher : L'une des rares, sinon la seule femme à avoir contribué à la rédaction de Fluide Glacial, magazine très masculin s'il en est. Même si la plus grosse partie de sa carrière ne s'est pas passée à Fluide, elle y a travaillé avec l'Almanach du zouave Dupont et dans la Gazette de Frémion.
  • Bruno Léandri : Même s'il ne s'agit pas d'un dessinateur, Léandri reste l'un des auteurs les plus importants du magazine, dans lequel il travaille depuis le début. Il rédige chaque mois une Chronique du dérisoire (publiées dans La Grande Encyclopédie du dérisoire), qu'il illustre lui-même dans un style "dessinateur amateur" assumé, ainsi qu'une nouvelle, illustrée par un auteur du journal. Il est aussi l'auteur de nombreux romans-photos, qu'il réalise avec les autres dessinateurs de Fluide.
  • Lelong : Avec son seul et unique personnage, Carmen Cru, une vieille femme irascible vivant dans un milieu rural, cet auteur avait su se faire, avant sa mort, une place dans le magazine, où avec ses quelques albums, il était l'un de ceux avec qui il fallait compter.
  • Carlos Giménez : D'origine espagnole, il est devenu un des grands auteurs de Fluide et un des grands amis de Gotlib. Auteur de bandes dessinées à succès et engagées comme los Paracuellos, il dessine encore aujourd'hui dans le mensuel, particulièrement dans les séries Or.
  • Lamorthe : Il est certainement l'auteur de Fluide Glacial le moins prolifique, car depuis qu'il travaille dans le mensuel en 1985, il n'a publié que deux albums. Ces deux albums sont consacrés à son personnage Chaponoir, dont la place habituelle est la quatrième de couverture du journal.
  • Blutch : Remplies de poésie et très influencées par les travaux de Daniel Goossens, ses histoires très étranges sont bien appréciées par un public averti.
  • Gaudelette : Conseiller à la rédaction, il signe aujourd'hui la page sommaire de chaque numéro de Fluide glacial, même si ce que l'on peut retenir de son œuvre est plutôt ses personnages généralement obèses portants des nez uniques en leur genre. Il semble passionné par les démons et les sorcières qui hantent ses planches depuis ses débuts au mensuel.
  • Tronchet : Surtout connu pour ses personnages potaches de Jean-Claude Tergal et de Raymond Calbuth, il dessine régulièrement dans Fluide où il travaille actuellement sur la reprise d'une de ses anciennes séries : Patacrèpe et Couyalère, avec lesquels son humour noir peut se développer librement. Il s'est improvisé cinéaste avec son film Le Nouveau Jean-Claude et comédien puisqu'il a interprété lui-même le personnage de Jean-Claude dans la pièce de théâtre du même nom.
  • Moerell : Jusqu'à son décès en 2003, c'était l'un des auteurs les plus appréciés, non seulement par les auteurs mais aussi par les lecteurs du mensuel[réf. nécessaire]. Il présentait la particularité d'être lui-même le héros de ses histoires, où les femmes ont parallèlement une grande importance.
  • Hugot : De son dessin très artisanal et presque enfantin, avec un encrage et un coloriage aux feutres, sont nés divers personnages comme le professeur Armstrong ou Pépé Malin.

On peut aussi citer les auteurs suivants : Ferri, Clarke, Bercovici, Etienne Lécroart, Yoann, Colonnier, Coyote, Lewis Trondheim, Thiriet, Julien/CDM, Mo/CDM, Yves Frémion, Dupuy-Berberian, Al Coutelis, Foerster, Pascal Fioretto, Karine Bernadou...

Notes et références

  1. On peut noter quand même l'apparition d'une publicité pour le magazine de musique Rock & Folk et pour une station de radio dans le cadre d'un jeu en 2004
  2. BD Gest', Thierry Tinlot arrive à Fluide Glacial
  3. Publications de Coucho dans Fluide Glacial sur http://bdoubliees.com, page visitée le 16 décembre 2007

Voir aussi

  • Pilote, magazine père de Fluide Glacial
  • Mad, magazine américain qui a inspiré Fluide Glacial
  • Psikopat, magazine rival de Fluide Glacial
  • L'Écho des Savanes, magazine dans la lignée de Fluide Glacial

Liens externes

  • Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite
  • Portail de la bande dessinée Portail de la bande dessinée
Ce document provient de « Fluide glacial ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AUDIE de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Audie — Fluide glacial Fluide glacial est un journal d « Umour et bandessinées » fondé le 1er avril 1975 par Marcel Gotlib et Alexis.  Fluide glacial {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • Audie — /aw dee/, n. a female or male given name. * * * …   Universalium

  • audie — applaudie …   Dictionnaire des rimes

  • Audie — /aw dee/, n. a female or male given name …   Useful english dictionary

  • Audie Murphy — Audie Leon Murphy (* 20. Juni 1924 (eigentlich 20. Juni 1926) in der Nähe von Kingston, Texas; † 28. Mai 1971 bei einem Flugzeugabsturz in den Bergen von Virginia) war der höchstdekorierte …   Deutsch Wikipedia

  • Audie Norris — Fiche d’identité Nom complet Audie James Norris Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Audie Pitre — Audie Thomas Pitre (October 5, 1970 – January 23, 1997) was an accomplished bass guitarist. He also added back up vocals in Acid Bath (1991 1997) and formed another band known as SHRUM (1995). Audie formed SHRUM with the idea to have two bass… …   Wikipedia

  • Audie Norris — Saltar a navegación, búsqueda Audie James Norris Nombre deportivo   Apodo   Número Norris Atomic dog 14 Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Audie Bock — Audie Elizabeth Bock (born October 15 1946) is an American politician who served in the California State Assembly from 1999 to 2000. She was elected in 1999 as a Green Party member during a special election for Oakland s 16th Assembly District,… …   Wikipedia

  • Audie Murphy — Saltar a navegación, búsqueda Audie Murphy Audie Leon Murphy (20 de junio de 1924, Texas 28 de mayo de 1971, Virginia) fue un militar y actor estadounidense. Se enroló en el E …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”