ASMPA

Air-Sol Moyenne Portée

ASMP
ASMP-A P1220887.jpg
Fonction Missile nucléaire pré-stratégique
Constructeur EADS ex-Aerospatiale-matra
Coût à l'unité 15 millions d'euros
Déploiement 1er mai 1986
Caractéristiques
Moteur Statoréacteur
Masse au lancement 840 kg
Longueur 5,40 m
Diamètre 35 cm
Envergure 0.96 m
Vitesse Mach 3
Altitude de croisière en fonction du choix du pilote avant le tir
Charge TN-81 de 100 à 300 kt nucléaire
Guidage Navigation inertielle sur programme
Précision
Détonation Accélérateur à poudre jusqu'à Mach 2
Plateforme de lancement Mirage 2000, Super-Étendard, Rafale

L'ASMP (Air Sol Moyenne Portée) est un missile nucléaire français pré-stratégique de moyenne portée.

Sommaire

Description du missile

La grande capacité de pénétration de l'ASMP résulte:

  • de sa vitesse plus que bisonique
  • de sa grande manœuvrabilité
  • de sa relative furtivité
  • de son insensibilité aux effets des explosions nucléaires, appelée durcissement
  • de la variété des trajectoires possibles

Fonctionnement

  1. Éjection du missile
  2. Mise à feu du bloc poudre après 1s avec mise en pression du réservoir de kérosène
  3. Accélération pendant 5s jusqu'à Mach 2
  4. Phase de transition 1/10 de seconde
    • Largage de la tuyère d'accélération
    • Ouverture des entrées d'air
    • Éjection des obturateurs de la chambre de combustion
    • Injection du kérosène
    • Allumage du statoréacteur
  5. Phase de Croisière avec trois types de trajectoire
    • Trajectoire à basse altitude, en épousant la forme du relief
    • Trajectoire à haute altitude puis descente à forte pente sur l'objectif, autorisant une plus grande portée
    • Trajectoire marine à très basse altitude (quelques dizaines de mètres)

Historique de la conception

Au début des années 1970, les progrès de la défense sol-air ont obligé l'Armée de l'air à améliorer son armement stratégique et pré-stratégique, respectivement constitués des tandems suivants:

Il a donc été décidé de remplacer les bombes par des missiles ce qui permettrait à l'avion de tirer à distance de sécurité. Un premier missile fut étudié à partir de 1974 mais le programme dut être abandonné. En 1977, l'Aérospatiale, répondant à un appel d'offre de la Direction Technique des engins propose un missile doté d'un statoréacteur à accélérateur intégré. En 1978, l'Aérospatiale est choisie pour développer l'ASMP en vue d'une utilisation sur Mirage 2000. L'année suivante la décision est prise de l'adapter en priorité sur le Mirage IV en vue d'une utilisation stratégique. Et en 1980, il est décidé de doter la Marine nationale d'une capacité pré-stratégique en adaptant l'ASMP sur le Super Étendard. La mise en production de série intervient à la fin de l'année 1983. La mise en service du premier escadron sur Mirage IV interviendra le 1er mai 1986, celui sur Mirage 2000 le 1er juillet 1988 et enfin la mise en service sur Super Étendard, le 1er juin 1989.

Profil de l'ASMP-A

Situation actuelle

L'ASMP est un missile nucléaire de "dernier avertissement" avant les frappes par sous-marins, 60 ogives nucléaires ont été construites. Ils sont actuellement emportés par les 60 Mirage 2000 N de l'Armée de l'air et les 24 Super-Étendard de la Marine nationale.

Développement futur

L'ASMP est en cours de remplacement par une version améliorée, appelée ASMP-A. Elle est dotée d'une tête nucléaire TNA (Tête nucléaire aéroportée), et est capable d'une portée supérieure et d'une capacité de pénétration des défenses accrue. Elle est montée sur les avions Rafale au standard F3, leur permettant ainsi d'exercer des frappes nucléaires.

La livraison des vecteurs ASMP-A devrait s'étendre de 2007 jusqu'en 2011.

Un premier escadron de Rafale F3 équipés de l'ASMP-A devrait être opérationnel fin 2010 - a priori le "Gascogne" sur la BA de Saint-Dizier, un autre n'étant prévu qu'au retrait des 2000N soit vers 2018. Un escadron de Mirage 2000N a fait l'objet des adaptations au standard K3 - l'EC 3/4 "Limousin" à Istres - pour emporter l'ASMP-A dès 2009. La décision a été prise de limiter à 2 le nombre d'escadrons en charge de la dissuasion - soit 40 avions. C'est également en 2010 que devrait être constituée une première flottille de Rafale M au standard F3 équipés de l'ASMP-A sur le porte-avions Charles de Gaulle.

Le premier tir en vol a été effectué le 16 janvier 2006 sous avion banc d'essai Mirage 2000 N.

Polémique sur l'ASMP-A

Le Mouvement de la Paix considère que l'ASMP-A participe à la modernisation des armes nucléaires et dénonce la politique française de modernisation des armes nucléaires qui est, selon lui, en contradiction avec le Traité de Non-Prolifération nucléaire [1]

ASMP-A de dos

Voir aussi

Sources

Liens internes

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
Ce document provient de « Air-Sol Moyenne Port%C3%A9e ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ASMPA de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ASMPA — Armed Services Medical Procurement Agency …   Medical dictionary

  • ASMPA — • Armed Services Medical Procurement Agency …   Dictionary of medical acronyms & abbreviations

  • MBDA — Logo de MBDA Création 2001 Siège social …   Wikipédia en Français

  • Air-Sol Moyenne Portée — (ASMP) Présentation Fonction Missile nucléaire pré stratégique Constructeur MBDA Coût à l unité …   Wikipédia en Français

  • Société nationale industrielle aérospatiale — Logo de Société nationale industrielle aérospatiale Création 1970 Disparition 2000 …   Wikipédia en Français

  • Arma nuclear — Ataque nuclear a Hiroshima el 6 de agosto de 1945. La nube resultante se extendió 18 kilómetros por encima del origen de la explosión. Una arma nuclear es un explosivo de alto poder que utiliza la energía nuclear, esto incluye el vector… …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”