Forces aériennes stratégiques
Un Mirage IVP de l'escadron de bombardement 1/91 Gascogne.
Mirage 2000N

Les forces aériennes stratégiques françaises sont créées le 14 janvier 1964 et sont chargés de l'emploi des armes nucléaire au sein de l'armée de l'air française.

Sommaire

Historique

Elles sont historiquement les premières forces sur lesquelles repose la dissuasion nucléaire française. La première prise d'alerte d'un Mirage IV armé de la bombe AN-11 et d'un avion ravitailleur Boeing KC-135 le 8 octobre 1964 marque le début de la permanence de la Force de dissuasion nucléaire française[1].

En avril 1965 est confirmée la volonté d'établir une base de lancement de missiles sol-sol balistiques stratégique (SSBS), sous le commandement de la Force aérienne stratégique. C'est au Plateau d'Albion qu'est placée la Base aérienne 200 Apt-Saint-Christol, qui est opérationnelle le 2 août 1971, jusqu'à son démantèlement le 16 septembre 1996[1].

Au printemps 1966, avec 9 escadrons de Mirage IV, l'ensemble de la 1ere composante de la force de dissuasion est réalisée. Elle comprendra 60 Mirage IV répartit sur neuf bases sur le territoire métropolitain français en 1973.

Organisation

Quatre Mirage 2000N français en formation

Le Commandement des Forces aériennes stratégiques (FAS) est historiquement situé à Taverny mais suite aux restructurations annoncées doit s'implanter à Lyon-Mont-Verdun en 2011[2].

En 2008, les 60 Mirage 2000N des FAS sont stationnés sur la base aérienne 116 Luxeuil-Saint Sauveur et la base aérienne 125 Istres-Le tubé.

Rafale B de l'escadron "Gascogne" & ASMP-A

Fin 2010, il n'y a plus que deux escadrons nucléaires de 20 avions chacun au sein des FAS (FAS) : l'escadron de chasse 1/91 Gascogne sur la base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson et l'escadron de chasse 3/4 Limousin à la base aérienne 125 Istres-Le tubé. Ce dernier, équipé de Mirage 2000N, est opérationnel avec l'ASMP-A depuis le 1er octobre 2009[3].

Les FAS comprennent en outre le Groupe de ravitaillement en vol 2/91 Bretagne opérant sur C 135 FR.

Dépôts d'armes nucléaires

Maquette à taille de l'ASMP-A

Les Dépôts ateliers de munitions spéciales (DAMS) sont des lieux très protégés où sont stockées et assemblées les armes nucléaires destiné à la FAS et l'aviation navale. Depuis le retrait des bombes largués par avion, elles sont montées sur les missiles Air-Sol Moyenne Portée de l'armée de l'air et de la marine.

En 2008, cinq dépôts sont en activité dans les bases aériennes de Saint-Dizier, Istres, Avord, Luxeuil et Mont-de-Marsan; Les deux dernières sont susceptibles de fermer après la réduction du format de la FAS à 40 avions annoncé par le président Nicolas Sarkozy en mars 2008.

Ils sont en juillet 2010 réorganisées et perdent leur nom à l'occasion de l'arrivée du missile ASMP-A. Jusqu'à présent, le missile et la tête nucléaire étaient stockés au même endroit; Désormais le missile sera confié à l'escadron qui le met en œuvre alors que les têtes nucléaires seront dans ce qui s'appelle désormais un bâtiment K.

Sur les cinq DAMS existants, trois sont ainsi rénovés (Istres, Saint-Dizier, Avord). Un quatrième (Mont-de-Marsan) pourrait être conservé. En revanche, celui de Luxeuil sera fermé.

Voir aussi

Bibliographie

  • Serge Gadal, Forces Aériennes Stratégiques, préface de Nicolas Sarkozy, Président de la République, Economica, 2009, 400 p.  ISBN 2-7178-5758-3

Notes et références

  1. a et b (fr) Historique - Chronologie Détaillée sur Forces aériennes stratégiques, 2006. Consulté le 1er mars 2008
  2. (fr) Jean-Dominique Merchet, « Le nouveau visage de l'armée de l'air », Libération, 25 juillet 2008. Mis en ligne le 25 juillet 2008, consulté le 3 août 2008
  3. (fr) Jean-Dominique Merchet, « Le Rafale prendra l'alerte nucléaire dès le 1er juillet », Libération, 11 juin 2010. Mis en ligne le 11 juin 2010, consulté le 15 juin 2010

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Forces aériennes stratégiques de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Forces aériennes stratégiques — ● Forces aériennes stratégiques composante aérienne de la force de dissuasion …   Encyclopédie Universelle

  • Forces aériennes françaises (revue) — Forces aériennes françaises ... Pays  France Langue Français Format 15 x 24 cm Genre …   Wikipédia en Français

  • Forces armées des États-Unis — United States Armed Forces Sceau du Département de la Défense des États Unis Fondation 14 juin 1775 Branches …   Wikipédia en Français

  • Forces Armées Des États-Unis — United States Armed Forces Sceau du Département de la Défense des États Unis …   Wikipédia en Français

  • Forces armees des Etats-Unis — Forces armées des États Unis Forces armées des États Unis United States Armed Forces Sceau du Département de la Défense des États Unis …   Wikipédia en Français

  • Forces armées américaines — Forces armées des États Unis Forces armées des États Unis United States Armed Forces Sceau du Département de la Défense des États Unis …   Wikipédia en Français

  • Forces armées des Etats-Unis — Forces armées des États Unis Forces armées des États Unis United States Armed Forces Sceau du Département de la Défense des États Unis …   Wikipédia en Français

  • Forces armées des USA — Forces armées des États Unis Forces armées des États Unis United States Armed Forces Sceau du Département de la Défense des États Unis …   Wikipédia en Français

  • Forces armées des états-unis — United States Armed Forces Sceau du Département de la Défense des États Unis …   Wikipédia en Français

  • Forces armées iraniennes — L armée iranienne moderne constitue la force de défense de la République islamique d Iran, après avoir servi le régime du Shah d Iran. Elle se compose de deux groupes distincts : d une part l armée régulière, importante en nombre mais sans… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”