31282-04-9

Hygromycine B

Hygromycine B
Hygromycine B
Général
Nom IUPAC O-6-Amino-6-deoxy-L-glycero- D-galacto- heptopyranosylidene- (1-2-3)-O-beta-D-talopyranosyl (1-5) -2-deoxy-N3-methyl-D-streptamine
No CAS 31282-04-9
No EINECS 250-545-5
PubChem 35766
SMILES
InChI
Apparence Poudre beige
Propriétés chimiques
Formule brute C20H37N3O13  [Isomères]
Masse molaire 527,5201 gmol-1
C 45,54 %, H 7,07 %, N 7,97 %, O 39,43 %,
pKa 7,1 et 8,8
Propriétés physiques
T° fusion 160 à 180 °C
Précautions
Directive 67/548/EEC
Très toxique
T+
Phrases R : 22, 26, 26/27/28, 28, 36, 37, 39, 41, 42/43, 45,
Écotoxicologie
DL50 6 mg/kg (souris, IV)
46000 U/kg (souris, oral)[1]
Classe thérapeutique
antibiotique aminoside
Considérations thérapeutiques
Voie d’administration orale, intraveineuse
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L'hygromycine B est un antibiotique aminoside produit par la bactérie Streptomyces hygroscopicus. Cette molécule cible aussi bien les bactéries que les cellules eucaryotes (levures et cellules eucaryotes supérieures). Elle entraine la mort des cellules en inhibant la synthèse protéique[2].

Sommaire

Historique

L'hygromycine B a été développée dans les années 1950, initialement pour une utilisation vétérinaire. Cet antibiotique est d'ailleurs toujours ajouté à la nourriture des porcs et des poulets en tant qu'agent anthelmintique (nom utilisé: Hygromix[3]).

La bactérie Streptomyces hygroscopicus, responsable de la synthèse de l'hygromycine B, a été isolée en 1953 à partir d'échantillons de terre. Les gènes de résistance à cet antibiotique furent découverts au début des années 1980.

Mode d'action

Comme tous les antibiotiques aminosides, l'hygromycine B entraine la mort cellulaire en inhibant fortement la synthèse protéique. Cette inhibition est due aux effets de l'hygromycine B sur la traduction des ARNs messagers. Cet antibiotique induit une lecture erronée des ARNm ce qui entraine la synthèse de protéines anormales ou tronquée. L'hygromycine B affecte également la translocation ribosomique lors du processus de traduction, le ribosome se déplaçant d'un nombre anormal de bases (plus ou moins que les 3 bases nécessaires) [4].

Résistance

L'enzyme Hph (hygromycine B phosphotransférase) est responsable de la résistance à l'hygromycine B. Cette enzyme induit la phosphorylation de l'hygromycine B qui perd alors tout effet biologique. Il existe deux gènes hph codant la Hph: le premier fut découvert chez Streptomyces hygroscopicus, la bactérie qui produit l'hygromycine B, et le second fut découvert dans des plasmides d'Escherichia coli et de Klebsiella pneumoniae [5].

Utilisation en biologie

Comme l'ampicilline et la kanamycine, l'hygromycine B est utilisée par les chercheurs en biologie comme agent de sélection. Cet antibiotique permet en effet de sélectionner les bactéries transformées et les cellules eucaryotes transfectées avec un plasmide. Ce plasmide contient un gène d'intérêt et le gène hph. Si les cellules ont bien reçu le plasmide, elles expriment alors la Hph qui leur permet de survivre en présence de l'hygromycine B.

Références

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hygromycin B ».
  1. MSDS Hygromycine B (Sigma-Aldrich)
  2. McGuire, Pettinger (1953), "Hygromycin I. Preliminary studies on the production and biological activity of a new antibiotic.", Antibiot. Chemother. 3: 1268-1278
  3. Fiche de l'Hygromix, Agence canadienne d'inspection des aliments
  4. Mécanisme d'action sur Hygromycin.net
  5. Résistance à l'hygromycine B sur Hygromycin.net
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail de la biologie Portail de la biologie
  • Portail de la pharmacie Portail de la pharmacie
Ce document provient de « Hygromycine B ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 31282-04-9 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste d'antibiotiques — Cette liste répertorie les antibiotiques. Formule chimique Nom Masse molaire Numéro CAS EINECS PubChem C8H12N2O3S acide 6 aminopenicillanique 216.25748 551 16 6 …   Wikipédia en Français

  • Liste des antibiotiques — Liste d antibiotiques Cette liste répertorie les antibiotiques. Formule chimique Nom Masse molaire Numéro CAS EINECS PubChem S acide 6 aminopenicillanique 216.25748 551 16 6 …   Wikipédia en Français

  • C20H37N3O13 — Hygromycine B Hygromycine B Général Nom IUPAC O 6 Amino 6 deoxy L glycero D galacto heptopyranosylidene (1 2 3) O beta D talopyranosyl (1 5) 2 deoxy N3 methyl D streptamine …   Wikipédia en Français

  • Hygromycine B — Général Nom IUPAC O 6 Amino 6 deoxy L glycero D galacto heptopyranosylidene (1 2 3) O beta D talopyranosyl (1 5) 2 deoxy N3 methyl D streptamine …   Wikipédia en Français

  • Hygromycin B — drugbox width=220 IUPAC name = O 6 Amino 6 deoxy L glycero D galacto heptopyranosylidene (1 2 3) O beta D talopyranosyl (1 5) 2 deoxy N3 methyl D streptamine CAS number = 31282 04 9 ATC prefix= ATC suffix= PubChem= 35766 DrugBank= C=20 | H=37 | N …   Wikipedia

  • Hygromycin B — Strukturformel Allgemeines Name Hygromycin B Summenformel …   Deutsch Wikipedia

  • Hygromycin b — Strukturformel Allgemeines Name Hygromycin B Summenformel C20H37N3O13 …   Deutsch Wikipedia

  • Higromicina — Nomenclatura IUPAC: O 6 Amino 6 deoxy L glycero D galacto heptopyranosylidene (1 2 3) O beta D talopyranosyl (1 5) 2 deoxy N3 methyl D streptamine Número CAS 31282 04 9 PubChem= 35766 …   Wikipedia Español

  • Deflation — For other uses, see Deflation (disambiguation). Not to be confused with Disinflation. Economics …   Wikipedia

  • Queen Valley, AZ — U.S. Census Designated Place in Arizona Population (2000): 820 Housing Units (2000): 595 Land area (2000): 9.617316 sq. miles (24.908733 sq. km) Water area (2000): 0.003306 sq. miles (0.008563 sq. km) Total area (2000): 9.620622 sq. miles… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”