Bertie Albrecht

Berty Albrecht

Berthy Albrecht (née Wild, 1893 - 1943) était une résistante française décédée à la prison de Fresnes. Elle est l'une des deux femmes inhumées dans la crypte du Mémorial de la France combattante au mont Valérien.

Sommaire

Biographie

Elle est née Bertie Wild à Marseille le 15 février 1893. Issue d'une famille protestante d'origine suisse de la bourgeoisie marseillaise, elle étudie à Marseille, puis à Lausanne et obtient son diplôme d'infirmière en 1912. Elle part alors pour Londres et travaille comme surveillante dans une pension de jeunes filles. Dès le début de la Première Guerre mondiale, elle rentre à Marseille où elle travaille pour la Croix-Rouge dans plusieurs hôpitaux militaires.

En 1918, elle épouse le banquier néerlandais Frédéric Albrecht, dont elle aura deux enfants, Frédéric et Mireille. Le couple s'installe en Hollande, puis à Londres en 1924. C'est là qu'elle rencontre les féministes anglaises et se passionne pour la condition des femmes.

Séparée de son époux, elle s'installe à Paris en 1931 et se lie avec Victor Basch, professeur à la Sorbonne et président de la Ligue des Droits de l'Homme. Elle crée en 1933 une revue féministe, Le Problème sexuel, dans laquelle elle milite pour la liberté de contraception et d'avortement.

En 1937, elle devient surintendante d’usine (assistante sociale)[1] et travaille à l’amélioration de la condition ouvrière.

Lucide sur la réalité du nazisme et hostile aux accords de Munich, elle accueille dès 1933 les réfugiés allemands dans sa maison de Sainte-Maxime (villa La Farigoulette, au lieu-dit de Beauvallon). C'est là qu'elle rencontre le capitaine Henri Frenay. Elle participera à toutes les initiatives de résistance de celui-ci malgré leurs divergences politiques : Albrecht est proche des communistes, mais Frenay, qui appartient alors à la droite nationaliste et paternaliste, subit profondément l'influence de son amie. Tous deux ont des doutes durant les années 40 à 43 sur le général de Gaulle en tant que chef politique des mouvements résistants. Ils contestent totalement la politique vichyste de Révolution nationale de même que la politique des partis de la fin de la IIIe République. Ensemble, ils réaliseront successivement trois journaux : Bulletins d'informations et de propagande, Les petites ailes, puis Vérités, avant de devenir d'importants dirigeants du réseau Combat.

Arrêtée deux fois en 1942 par la police de Vichy, elle parvient à s'échapper, mais arrêtée le 28 mai 1943 à Mâcon, par la Gestapo, elle est transférée à la prison de Fresnes, dont elle ne sortira pas. Son corps est retrouvé dans le cimetière de la prison en mai 1945. Les circonstances de sa mort n'ont jamais été élucidées, même si beaucoup considèrent qu'elle s'est vraisemblablement suicidée. Son corps repose dans le caveau n°5 du Mémorial de la France combattante au mont Valérien, une des deux seules femmes avec Renée Lévy à y être inhumée.

  1. Usine de batteries Fulmen à Vierzon, 18100. Cf. Mireille Albrecht, Les Oubliés de l'Ombre. Editions du Rocher.(07/2007)

Distinctions

Évocations dans la littérature

Théâtre 

Liens externes

Bibliographie

  • Les ouvrages de sa fille Mireille Albrecht : Berty (éd. R. Laffont,1986) et Vivre au lieu d’exister (éd. du Rocher, 2002)
  • Dominique Missika, Berty Albrecht. – Paris : Perrin, 2005. – 331 p., 23 cm. – ISBN 2262023832.
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de la Résistance française Portail de la Résistance française
  • Portail des femmes Portail des femmes
Ce document provient de « Berty Albrecht ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bertie Albrecht de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Avenue Bertie-Albrecht — 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Albrecht — ist ein deutscher männlicher Vorname. Der Name ist auch als Familienname verbreitet. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft 2 Varianten 3 Bekannte Namensträger …   Deutsch Wikipedia

  • Berty Albrecht — Berty Albrecht, geborene Berthe Pauline Mariette Wild (* 15. Februar 1893 in Marseille; † 31. Mai 1943 im Gefängnis von Fresnes) war eine französische Widerstandskämpferin. Sie wurde nach dem Krieg in der Krypta des Mémorial de la France… …   Deutsch Wikipedia

  • Berty Albrecht — Berthy Albrecht Surnom Victoria Naissance 15 février 1893 Marseille, Bouches du Rhône, France Décès 31 mai 1943 (à 50 ans) Fresnes, Val de Marne, France …   Wikipédia en Français

  • Berthe Wild-Albrecht — Berty Albrecht Berthy Albrecht (née Wild, 1893 1943) était une résistante française décédée à la prison de Fresnes. Elle est l une des deux femmes inhumées dans la crypte du Mémorial de la France combattante au mont Valérien. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Rue Beaujon — VIIIe arrt …   Wikipédia en Français

  • FRENAY (H.) — Henri FRENAY 1905 1988 «Patriote ardent, au courage exceptionnel, a, dès la première heure, mis son activité totale au service de la Résistance française. Toujours à la pointe du combat, s’est attaché à forger les armes de la délivrance en créant …   Encyclopédie Universelle

  • Vichy-Regime — État français Französischer Staat 1940–1944 …   Deutsch Wikipedia

  • Edgard de Larminat — Edgard de Larminat …   Wikipedia

  • Avenue Hoche — 8e arrt …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”