Beevor

Antony Beevor

Antony Beevor

Antony Beevor est un historien anglais, né le 14 décembre 1946, ayant étudié au Winchester College et à l'académie royale militaire de Sandhurst. Il suivit les cours d'un des plus célèbres historiens de la Seconde Guerre mondiale, John Keegan. Beevor est l'auteur de nombreux ouvrages controversés pour certains, novateurs pour d'autres, en particulier sur les batailles de la Seconde Guerre mondiale (Stalingrad, Berlin et Crète ; paru en 1991, ce dernier n'a pas encore été traduit en français fin 2006), mais aussi une importante histoire de la guerre d'Espagne qui fait référence, y compris en Espagne, ainsi que sur le XXe siècle en général.

En tant qu'ancien officier du 11e hussards au sein de l'armée britannique, il a eu accès, tant pour Stalingrad que pour Berlin, aux archives soviétiques, qui étaient inaccessibles jusqu'en 1991. Ainsi il a renouvelé en profondeur l'histoire militaire et politique de la seconde Guerre mondiale.

Sommaire

Aperçu biographique

Il est professeur invité des chaires d'histoire, de sciences de l'Antiquité et d'archéologie à l'université Birkbeck de Londres. Il est le descendant d'une long lignée de femmes écrivains, fils de Carinthia "Kinta" Beevor (1911 - août 1995), elle-même fille de Lina Wakefield, et descendante de Lucie Duff-Gordon (auteur d'un carnet de voyage sur l'Égypte). Kinta Beevor est l'auteur de A Tuscan Childhood (une enfance toscane). Antony Beevor est marié à Artemis Cooper, petite-fille de Lady Diana Cooper.

Ses travaux les plus connus, les bestsellers Stalingrad et Berlin - La chute 1945, font le récit des batailles de la Seconde Guerre mondiale opposant l'URSS et l'Allemagne. Ils ont été célébrés pour leur style vivant et précis, et pour l'usage des archives soviétiques rendues nouvellement publiques.
Ses ouvrages parlent des atrocités commises par les deux côtés, mais sont tout particulièrement remarquables pour leur étude quasi exhaustive des crimes moins connus commis par l'Armée rouge lors de son entrée en territoire allemand, y compris des pillages et le viol de plusieurs millions de femmes. Un autre de ses livres (moins connu chez les francophones car pas encore traduit) porte sur la Crète pendant la guerre : Crete: The Battle and the Resistance (Crète : la bataille et la résistance), et pour lequel il reçut le prix Runciman.

Critiques

Berlin - La chute 1945 dut faire face à de fortes critiques en Russie voir cet article du Telegraph et dans d'autres pays [1]. L'ambassadeur russe au Royaume-Uni dénonça l'ouvrage comme un "mensonge" et une "calomnie contre les hommes qui libérèrent le monde du nazisme". [2] O.A. Rzheshevsky, professeur et président de l'association russe des historiens de la Seconde Guerre mondiale, a accusé Beevor de pratiquement ressusciter les points de vue racistes et discréditées des historiens néonazis, qui décrivirent en leur temps les troupes soviétiques comme des "hordes de sous-hommes asiatiques" [3] :

Les thèmes centraux de cet ouvrage - pas par la place qu'ils y occupent, mais par leur portée - sont vraiment les atrocités commises par les soldats et officiers soviétiques à l'encontre des populations allemandes, la résurrection de l'image des "hordes asiatiques", qui fut martelé dans l'esprit des Allemands par la propagande nazie, puis plus tard par un petit groupe d'historiens néonazis, desquels l'Allemagne s'est détournée depuis longtemps. La conclusion principale du livre, à partir de laquelle l'auteur mène la totalité de ses discussions au sujet des brutalités commises par les militaires soviétiques, et tout particulièrement les viols de femmes allemandes, est contenue tout entière dans ce passage : "L'image de soldats porteurs de torches enflammées au-dessus des visages de femmes se terrant dans un bunker, sélectionnant leurs victimes, est caractéristique de la totalité des armées soviétiques ayant opéré lors de la bataille de Berlin (p.326)" (bien que le livre utilise les mots "semble être commune" et non "est caractéristique de").

Travaux publiés

Quatre de ses nouvelles furent publiées en langue anglaise :

  • Violent Brink, (première édition chez John Murray, Londres, 1975);
  • The Faustian Pact, (Jonathan Cape, Londres, 1983);
  • For Reasons of State, (Jonathan Cape, Londres, 1980);
  • The enchantment of Christina von Retzen (Weidenfeld and Nicolson, Londres, 1989).

Ses travaux publiés portant sur des événements historiques incluent, dans leur version originale anglaise :

  • The Spanish Civil War (première édition chez Orbis, Londres, 1982) ;
  • Inside the British Army (Chatto Windus, London, 1990) ;
  • Crete: The Battle and the Resistance (John Murray, Londres,1991) ;
  • Paris After the Liberation, 1944-1949, coécrit avec sa femme, Artemis Cooper (1994) ;
  • Stalingrad (Viking, Londres, 1998) ;
  • Berlin: The Downfall 1945 (Penguin, Londres,2002) ; Publié sous le titre The Fall of Berlin 1945 aux États-Unis ;
  • The Mystery of Olga Chekhova, (2004) ;
  • The Battle for Spain: The Spanish Civil War 1936-39, édition espagnole en 2005, édition anglaise en 2006 ;

Les ouvrages qu'il a édité comprennent :

  • A Writer at War: Vasily Grossman with the Red Army 1941-1945 par Vasily Grossman.

Il fait également partie des contributeurs de certains ouvrages collectifs, dont :

  • The British Army, Manpower and Society into the Twenty-First Century, éditions Hew Strachan ;
  • What Ifs? of American History: Eminent Historians Imagine What Might Have Been, par Robert Cowley (Editeur), Antony Beevor and Caleb Carr. (2003)

Œuvres traduites en français

  • D-Day et la bataille de Normandie, éd. Calman-Lévy, mai 2009, 636 p.
  • Carnets de Guerre. De Moscou à Berlin 1941-1945. Extraits des carnets de Vassili Grossman. Textes choisis et présentés par Antony Beevor et Luba Vinogradova. Traduit de l'anglais et du russe par Catherine Astroff et Jacques Guiod, éd. Calman-Lévy, juin 2007, 390 p.
  • La guerre d'Espagne, éd. Calmann-lévy, 2006, 680 p.
  • Le Mystère Olga Tchekhova, éd. Calman-Lévy, 2005.
  • La chute de Berlin (trad. Jean Bourdier), éd. de Fallois, 2002.
  • Stalingrad, éd. de Fallois, 1999.

Récompenses

Crete: The Battle and the Resistance

Runciman Prize

Stalingrad

Prix Samuel Johnson
Wolfson History Prize
Prix Hawthornden 1999 dans la catégorie littérature

Berlin:The Downfall 1945

Longman-History Today Trustees' Award

The Battle for Spain: The Spanish Civil War 1936-39 (Edition espagnole)

La Vanguardia, prix dans la catégorie ouvrage historique

Liens externes

Ce document provient de « Antony Beevor ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beevor de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beevor — ist der Nachname folgender Personen: Antony Beevor, britischer Historiker, der unter anderem verschiedene Werke über den Zweiten Weltkrieg verfasst hat Charles Edward Beevor, Neurologe, nach dem das Beevor Zeichen benannt wurde. Diese Seite ist… …   Deutsch Wikipedia

  • Beevor — This interesting surname with variant spellings Beaver, Beever, Beevor, Bevar, Bever, Bevir, Biever, etc., is a Norman locational name from any of the several places in France called Beauvoir, for example Beauvoir, for example in Manche, Somme,… …   Surnames reference

  • Beevor — Charles E., English neurologist, 1854–1908. See B. sign …   Medical dictionary

  • Beevor's sign — is the movement of the navel towards the head on flexing the neck.cite journal |author=Pearce JM |title=Beevor s sign |journal=Eur. Neurol. |volume=53 |issue=4 |pages=208–9 |year=2005 |pmid=16015010 |doi=10.1159/000086731… …   Wikipedia

  • Beevor's axiom — is the idea that the brain does not know muscles, but only movements. This is important in predicting how muscles and muscle groups adapt to stressors.The axiom is named after Charles Edward Beevor (1854 1908), an English anatomist. External… …   Wikipedia

  • Beevor Baronets — The Beevor Baronetcy, of Hethel in the County of Norfolk, is a title in the Baronetage of Great Britain. It was created on 22 January 1784 for the prominent agriculturalist Thomas Beevor. The title have descended in the direct line from father to …   Wikipedia

  • Beevor-Zeichen — Das Beevor Zeichen ist ein klinisches Zeichen für eine Muskelschwäche der unteren Bauchmuskeln. Es wurde nach dem Neurologen Charles Edward Beevor (1854–1908) benannt. Beim Aufrichten aus dem Liegen ohne Zuhilfenahme der Arme kommt es bei… …   Deutsch Wikipedia

  • Beevor sign — Bee·vor sign (beґvər) [Charles Edward Beevor, British neurologist, 1854–1908] see under sign …   Medical dictionary

  • Beevor sign — 1. a sign of functional paralysis consisting of inability of the patient to inhibit the antagonistic muscles. 2. upward deviation of the umbilicus on attempting to lift the head, caused by contraction of the upper but not the lower abdominal… …   Medical dictionary

  • Antony Beevor — Saltar a navegación, búsqueda || Antony Beevor Antony Beevor (14 de diciembre de 1946) es un historiador británico, autor de varios ensayos convertidos en bestsellers. Contenido …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”