Bataille De Washita River

Bataille de Washita River

Bataille de Washita river
Seventh Cavalry Charging Black Kettle s Village 1868.jpg
Le 7e de Cavalerie chargeant le village de Black Kettle.
Informations générales
Date 27 novembre 1868
Lieu rivière Washita, Oklahoma
Issue Victoire américaine décisive, libération d'otages [1]
Belligérants
Indiens Cheyennes États-Unis
Commandants
Black Kettle†, Little Rock† George Armstrong Custer
Forces en présence
~150 guerriers + 2000 guerriers en renforts dès 11h00 800 cavaliers
Pertes
13 chefs de guerre [2], 113 guerriers et 18 civils tués 23 tués (dont 3 officiers) et 17 blessés
Guerres indiennes

La Bataille de la Washita est considérée comme l'un des affrontements majeurs de l'US Army pour stopper les massacres de civils par les Cheyennes dans les Plaines du sud des États-Unis. [3]

Sommaire

La bataille

Lieutenant-colonel (breveté major-général) George A. Custer

Le 27 novembre 1868, le lieutenant-colonel George Armstrong Custer et 800 hommes du 7e régiment de cavalerie attaquent le camp (51 tipis) du chef Cheyenne Black Kettle sur la Washita River (Oklahoma).

Le campement est occupé en moins de 20 minutes, mais la bataille durera quatre heures dans ses environs. Black Kettle est tué au début de l’attaque avec sa femme alors qu’ils tentaient de s’enfuir. Les combats se poursuivent cependant pendant plusieurs heures aux alentours du village. Au cours de ces affrontements, la section du lieutenant Eliott, encerclée par des Indiens venus en renfort de camps voisins, est anéantie. Après la bataille, Custer rassemble 53 prisonniers, leur donne 200 poneys trouvés dans le village (les 600 autres sont tués), brûle les tipis et les autres possessions des Cheyennes (82 armes à feu, 4000 flèches, 30 lances, 210 haches, 573 couvertures en peau de bison, 271 selles, 700 livres de tabac,…), puis revient à sa base de ravitaillement.

Custer annonce la libération de deux enfants blancs captifs et rapporte que 103 guerriers indiens ont été tués [4]. Selon des sources indiennes, environ 18 femmes et enfants ont été tués. Dans une lettre à l’agent des Cheyennes le major Wynkoop, un éclaireur américain avance que 60 indiens (dont vingt hommes) ont été tués, mais il est connu pour son soutien à Black Kettle [5].

Controverses et commentaires des spécialistes

Insigne distinctif du 7e de cavalerie
  • Selon le site internet du National Park Service américain sur la Washita, ce combat est controversé, beaucoup d’indiens et de blancs le considérant comme un massacre. Le site national a cependant statué sur l'appellation « bataille » après des recherches approfondies.
  • Certains auteurs, comme Evan Connel, Son of the Morning Star pensent que Custer a inclus les femmes et enfants Cheyennes tués dans son décompte des 103 « guerriers » tués. Mais Connell se fonde sur un témoignage de Kate BigHead qu'il a mal interprété. En effet, pour Kate BigHead, 11 warchiefs ont été tués, c'est-à-dire 11 chefs de guerre, alors que Connell prétend qu'il s'agit de 11 guerriers. [6]
  • Pour l’historien Jerome A. Greene, Custer a simplement exagéré les pertes Cheyennes et il juge plus vraisemblables les estimations indiennes (~40 morts). Mais cela ne correspond pas avec les rapports du ministère de la guerre, les écrits des témoins oculaires ni avec les chroniques tenues à l'époque dans les journaux [7]. En outre, si 11 chefs de guerre sont morts, cela suppose un nombre de guerriers tués très élevés. D'après les sources indiennes, des quelques 150 guerriers présents sur le site, peu ont survécu.

Greene considère que le nombre de civils tués aurait pu être plus important que les 20 qu'il a découvert et réfute le terme de "massacre". En outre, il considère que les civils tués l'ont été à majorité par les éclaireurs indiens (osages) de l'armée, et non par les soldats de Custer. Une thèse universitaire fondée sur le respect des lois de la guerre, et soutenue au Colorado en 2000, appuie Greene sur le fait que Washita est un engagement classique.

Aujourd'hui, Washita est considérée comme une bataille classique et dénommée comme telle par le National Park Service en "Washita National Battlefield" (Oklahoma).

Prisonniers cheyennes capturés par Custer au village de Black Kettle.
  • «Malgré les pertes [les civils indiens tués], il n’y a aucun doute sur le fait que les soldats ont pris des dispositions pour protéger les femmes et les enfants.» Historien Jerome Greene[8].

C’est aussi l’avis de l'historien Paul Hutton :

  • «Le combat de la Washita n’était pas un massacre. Les Cheyennes de Black Kettle n’étaient pas des innocents désarmés qui ne se considéraient pas en guerre. […] Les soldats n’avaient pas pour ordres de tuer tout le monde, Custer arrêtant personnellement des soldats qui visaient des civils. Les troupes firent 53 prisonniers.» Historien Paul Hutton [9].

Black Kettle est le plus souvent présenté comme un chef de paix, qui a continué à chercher la paix même après le massacre de son peuple a Sand Creek en 1864 (voir par exemple le site du National Park Service américain ou Tom Hatch, Black Kettle, The Cheyenne Chief Who Sought Peace but Found War), et qui a été massacré à la Washita. Cet avis n’est pas partagé par L. Frost et D. Cornut:

  • «[Après la bataille de la Washita], un groupe de marchands et d’agents indiens dirent que les Indiens étaient pacifiques. […] Mais ils savaient bien que ces Indiens étaient responsables de multiples déprédations, et qu’ils avaient été surpris avec des preuves – des prisonniers blancs.» Historien Lawrence Frost [10].
  • "Certains auteurs peu scrupuleux ont inventé des nombres de morts indiens à la Washita: 103 (première estimation de Custer) moins 11 (nombre de chefs de guerre tués, transformé en total des guerriers tués!)égale 92 (civils tués)! Cette stupéfiante désinformation est pourtant reprise à la chaîne dans des documentaires, des livres, des films..." David Cornut [11].
Camp cheyenne, 1909

Notes

  1. Michno, Gregory F. (2003). Encyclopedia of Indian Wars: Western Battles and Skirmishes 1850-1890. Missoula, MT: Mountain Press Publishing Company, pp.226-227
  2. C'est le nombre rapporté à l'interprète Richard Curtis par les prisonniers cheyennes. Les noms sont : Buffalo Tongue, Tall White Man, Tall Owl, Poor Black Elk, Big Horse, White Beaver, Bear Tail, Running Water, Wolf Ear, The Man That Hears the Wolf, Medicine Walker, Black Kettle et Little Rock. Stan Hoig, The Battle of the Washita, University of Nebraska Press, 1970, page 140
  3. Ces massacres sont notamment rapportés dans Report of an interview between E. W. Wynkoop, US Indian Agent, and Little Rock, a Cheyenne Chief Held at Fort Larned, Kansas, August 19, 1868, Bureau of Indian Affairs, Cheyenne and Arapaho Indians." Disponible dans Stan Hoig, The Battlle of the Washita, University of Nebraska Press1970, pp. 49-51; Custer, George Armstrong. (1874). My Life on the Plains: Or Personal Experiences With the Indians. New York: Sheldon and Company, pp. 105-107; Jerome Greene, Washita, University of Oklahoma Press, 2004, pp. 52-53
  4. Little Big Horn, autopsie d'une bataille légendaire, Anovi, pp.74-79 (+ notes)
  5. Papiers personnels de Wynkoop
  6. Little Big Horn..., Anovi, p. 85
  7. Little Big Horn, Anovi, pp.75, 77, 78 et pour le récit des combats, pp. 70-74
  8. Washita : The Army and the Southern Cheyennes, University of Oklahoma Press, 2004, p.189
  9. The Custer reader, University of Nebraska Press, 1992, p.102
  10. The Custer Album, a Pictorial Biography of General George A. Custer, University of Oklahoma Press, 1964, p.94
  11. Little Big Horn..., Anovi, 2006, p. 85 (le chapitre "Washita" insiste sur la culpabilité de Black Kettle et présente les éléments à charge, dont des témoignages cheyennes et des citations du chef lui-même)

Images

Filmographie

Lecture recommandée

EN FRANCAIS

  • George E. Hyde, George Bent, Histoire des Cheyennes, Editions du Rocher, 1995. ISBN 2-268-02122-X (la bataille du point de vue cheyenne - très intéressant)
  • David Cornut, Little Big Horn, autopsie d'une bataille légendaire (édition augmentée), Anovi, 2006/2008, ISBN : 2914818289 un chapitre entier est consacré à Washita avec notes, cartes, témoignages cheyennes et blancs, documentation très importante sur les causes et le déroulement de la bataille - édifiant)

EN ANGLAIS

  • Jerome A. Greene, Washita 1868: The Army and the Southern Cheyennes, Norman, University of Oklahoma Press, 2004 (analyse moderne de l'affrontement - édifiant)
  • Louis Kraft, Custer and the Cheyennes: George Armstrong Custer’s Winter Campaign on the Southern Plains, El Segundo, Upton & Sons, 1995 (plus succinct sur la bataille, mais bon sur la campagne)

Autres sources

  • Charles J. Brill, Conquest of the Southern Plains, New York, Millwood, 1975
  • Jess C. Epple, Custer’s Battle of the Washita and a history of the Plains Indians tribe, New York, Exposition Press, 1970
  • Stan Hoig, The Battle of the Washita, Lincoln, University of Nebraska Press, 1976
  • Eric Joly, Custer, la vérité sur les guerres indiennes des grandes plaines d’Amérique du Nord, Paris, France-Empire, 2005
  • Jay Monaghan, Custer : The life of General George A. Custer, Lincoln, University of Nebraska Press, 1971
  • Robert M. Utley, Custer, Cavalier in buckskin, Norman, University of Oklahoma Press, rééd.2001
  • Jeffry Wert, Custer: The controversial life of George Armstrong Custer, New York, Touchstone Books, 1996

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
  • Portail du XIXe siècle Portail du XIXe siècle
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Bataille de Washita River ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille De Washita River de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille de washita river — Le 7e de Cavalerie chargeant le village de Black Kettle. Informations générales Date …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Washita River — 35°36′59.8″N 99°41′11.6″O / 35.616611, 99.686556 …   Wikipédia en Français

  • Washita River — Washita (rivière) Pour les articles homonymes, voir Washita. Washita ((en) Washita River) …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Little Big Horn — Pour les articles homonymes, voir Horn. Bataille de Little Big Horn …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Little Bighorn — Bataille de Little Big Horn Pour les articles homonymes, voir Horn. Bataille de Little Big Horn …   Wikipédia en Français

  • Bataille de little big horn — Pour les articles homonymes, voir Horn. Bataille de Little Big Horn …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Little Big Horn — Pour les articles homonymes, voir Horn. 45°34′12″N 107°25′55″O / …   Wikipédia en Français

  • Washita (rivière) — Pour les articles homonymes, voir Washita. Washita ((en) Washita River) …   Wikipédia en Français

  • Washita — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le nom Washita peut désigner : La rivière Washita ; Le Comté de Washita, dans l Oklahoma ; La Bataille de Washita River, 27 novembre 1868.… …   Wikipédia en Français

  • Liste de batailles du XIXe siècle — Cette page donne une liste de batailles militaires du XIXe siècle. Si vous écrivez un article de description d une bataille, vous pouvez suivre le modèle d Article de bataille déjà élaboré. L encyclopédie y gagnera en homogénéité, et l… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”