Barry White
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir White.
Barry White
Barry White.png
Barry White

Nom Barrence Eugene Carter
Naissance 12 septembre 1944
Galveston, Texas (États-Unis)
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 4 juillet 2003
Los Angeles, (États-Unis)
Activité principale Chanteur
Producteur
Genre musical Disco
Rhythm and blues
Soul
Funk
Années d'activité 1972 - 2003
Labels 20th Century Records
A&M Records
Mercury Records

Entourage Love Unlimited

Barry Eugene White, de son vrai nom Barrence Eugene Carter, né le 12 septembre 1944 à Galveston au Texas[1] et décédé le 4 juillet 2003 à Los Angeles, était un chanteur, compositeur et producteur américain de rhythm and blues, soul et disco.

Sommaire

Biographie

Né à Galveston, au Texas, d'une mère célibataire, Barry White grandit dans les banlieues de Los Angeles et devient membre d'un gang durant son adolescence. À 17 ans, il est condamné à quatre mois de prison pour vol de pneus de Cadillac.

C'est dans les années 1960 qu'il se fait connaître, produisant de nombreux musiciens, dont le trio féminin Love Unlimited, emmené par celle qui allait devenir sa femme: Glodean James. Il est aidé par le compositeur Gene Page qui le prend sous son aile et lui apporte son expérience d'instrumentiste classique.

Il a interprété, entre autres, I'm Gonna Love You Just a Little More Baby (1973), Never, Never Gonna Give You Up (1973), Can't Get Enough of Your Love, Babe (1974), You're the First, the Last, My Everything (1974), What Am I Gonna Do With You (1975), Let the Music Play (1976), Your Sweetness is My Weakness, Just The Way You Are (1978), Change (1982), Sho' You Right (1987), et Practice What You Preach (1994). En parallèle de sa carrière de chanteur, il produit à partir de 1974, et au départ contre l'avis de sa maison de disque, une formation instrumentale: Love Unlimited Orchestra. Cette production est un succès, puisqu'en janvier 1974, l'instrumentale Love's Theme se classe numéro 1 des charts américains. D'autres singles suivront comme My Sweet Summer Suite (1976).

Barry White, est un homme d'un physique imposant : il mesure 1,92 m pour un poids avoisinant les 150 kg. Il a été surnommé « le maestro de l'amour [2] », et a connu son âge d'or durant les années 1970. Entre 1973 et 1976, il a produit onze albums, du jamais-vu dans l'industrie du disque. A sa mort en 2003, il a vendu plus de cent dix millions de disques dans le monde.

De 1997 à 2002, Barry White a fait des apparitions dans la série télévisée Ally McBeal, dans laquelle ses chansons servent d'exutoire au personnage de John Cage, qui l'idolâtre. Il a joué son propre rôle dans trois épisodes de la série (Saison 2 Épisode 18, Saison 3 Épisode 1 et Saison 5 Épisode 22).

Il a également prêté sa voix à son propre personnage dans deux épisodes de la série Les Simpson. Il avait par contre décliné une invitation à apparaître dans la série animée South Park, jugeant le ton de celle-ci trop corrosif. Les producteurs s'étaient alors rabattus sur une autre icone soul : Isaac Hayes.

En 1999, Barry White a publié son autobiographie : Love Unlimited, insights on life & love, avec la collaboration de l'écrivain Marc Eliot. Il y livre sa vision de la vie, de l'amour, ainsi que de nombreuses anecdotes sur son travail dans l'industrie du disque.

Barry white n'a été primé par ses pairs que très tard dans sa carrière. Bien qu'il ait été nominé en 1974 pour le Grammy de meilleur espoir, il recevra sa seule statuette 29 ans plus tard, en 2003, un Grammy honorifique pour l'ensemble de sa carrière.

En août 1999 il séjourne à l'hôpital pour un problème de pression sanguine et est contraint d’annuler plusieurs concerts. Il est à nouveau hospitalisé en septembre 2002 et est en attente d'un don de rein, car le sien est endommagé à la suite de nombreuses années d'hypertension. Placé sous dialyse suite à de multiples problèmes de santé (diabète, hypertension et insuffisance rénale), il décède le vendredi 4 juillet 2003 à Los Angeles à l’âge de 58 ans à la clinique Cedars-Sinai, après une longue lutte contre la mort. Il laisse derrière lui huit enfants, de trois femmes différentes. Sa dernière compagne, Katherine Denton, a donné naissance après son décès à une petite fille nommée Barrianna, mais la reconnaissance de Barry White comme père de cet enfant a donné lieu à un procès avec ses ayants-droit.

Le 21 mai 2003, la municipalité de Los Angeles décide de donner le nom de Barry White à un parc public situé dans le district de South Park où il a grandi et dont il s'est fait le défenseur.

Discographie

Albums
  • 1973 : I've Got So Much to Give
  • 1973 : Stone Gon'
  • 1974 : Can't Get Enough (Barry White Album)
  • 1974 : No Limit On Love
  • 1974 : Rhapsody In White
  • 1974 : Together Brothers
  • 1975 : Just Another Way to Say I Love You
  • 1976 : Let the Music Play
  • 1976 : Is this whatcha wont?
  • 1977 : Barry White Sings for Someone You Love
  • 1978 : The Man
  • 1979 : The Message Is Love
  • 1979 : I Love to Sing the Songs I Sing
  • 1980 : Sheet Music
  • 1981 : Barry & Goldean
  • 1981 : Beware!
  • 1982 : Change
  • 1983 : Dedicated
  • 1987 : The Right Night & Barry White
  • 1989 : The Man Is Back!
  • 1991 : Put Me In Your Mix
  • 1993 : Love Forever
  • 1994 : The Icon Is Love
  • 1994 : All-Time Greatest Hits. PolyGram Records
  • 1999 : The Ultimate Collection
  • 1999 : Staying Power
  • 2000 : Just For You (coffret 4 CD)

Références

  1. Michka Assayas (dir.), Dictionnaire du rock, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2000-2001 (ISBN 9782221095652), p. 2125-2126 
  2. (fr) Décès du chanteur de la soul, Barry White Mister Love s’est tu sur Dzair News.com. Consulté le 17 juillet 2011.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barry White de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barry White — Barry White, Zeichnung von 2010. Barry Eugene White (* 12. September 1944 in Galveston, Texas als Barrence Eugene Carter; † 4. Juli 2003 in Los Angeles) war ein US amerikanischer Soulsänger und Musikproduzent. Erst später nahm er mit White de …   Deutsch Wikipedia

  • Barry White — Saltar a navegación, búsqueda Barry White [[Archivo:[[Archivo:barry white[1]]]|240px]] Información personal Nombre real Barrence Eugene Carter Nacimiento 12 de Septiembre, 1944 …   Wikipedia Español

  • Barry White — Infobox Musical artist Name = Barry White Img capt = Barry White Img size = 220px Background = solo singer Birth name = Barrence Eugene Carter Alias Born = birth date|1944|9|12 Galveston, Texas Died = death date and age|2003|7|4|1944|9|21 Los… …   Wikipedia

  • Barry White — I Cockney Rhyming Slang Shite (shit) I need a Barry White. II Glesga Glossary Shite III Everyday English Slang in Ireland going for a shite eg. I m going in to see barry white …   English dialects glossary

  • Barry White * — Noun. 1. Rubbish, nonsense. 2. An act of defecation. * Both uses are rhyming slang on shite (shit). See shite . Barry White, U.S. soul singer who came to the fore in the 1970s …   English slang and colloquialisms

  • Barry White — …   Википедия

  • Barry White — Cantante estadounidense (Galveston, Texas, 12 de septiembre de 1944 Los Ángeles, California, 5 de julio de 2003) caracterizado por su voz profunda y romántica. Se crió en el ghetto negro de la ciudad de Los Ángeles. Fue un adolescente alocado y… …   Enciclopedia Universal

  • Barry White (basket-ball) — Pour les articles homonymes, voir White. Barry White …   Wikipédia en Français

  • All-Time Greatest Hits (Barry White album) — Infobox Album | Name = All Time Greatest Hits Type = Compilation album Artist = Barry White Released = June 1994 Recorded = Genre = Soul Length = Label = Mercury Records Producer = Barry White Reviews = *Allmusic (5/5)… …   Wikipedia

  • Can't Get Enough (album de Barry White) — Can t Get Enough Album par Barry White Sortie 1974 Albums de Barry White …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”