Bataille de Breitenfeld (1631)

51°24′N 12°20′E / 51.4, 12.333

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Breitenfeld.
Bataille de Breitenfeld
Thirtywar.gif
Gustave Adolphe victorieux à la bataille de Breitenfeld
Informations générales
Date 17 septembre 1631
Lieu Proche de Breitenfeld, Saxe (Allemagne)
Issue Victoire protestante décisive
Belligérants
Drapeau de Suède Suède
Drapeau de l'Électorat de Saxe Électorat de Saxe
Saint Empire romain germanique après 1400 Saint-Empire
Ligue catholique Ligue catholique
Commandants
Gustave Adophe de Suède
Jean-Georges Ier de Saxe
Jean 't Serclaes
Forces en présence
36 000 hommes 40 000 hommes
Pertes
3 000 hommes 13 000 hommes
Guerre de Trente Ans
Batailles
Pilsen — Sablat — Montagne Blanche — Cap Saint-Vincent — Mingolsheim — Wimpfen — Höchst — Fleurus — Stadtlohn — Dessau — Lutter — Magdebourg — Abrolhos — Breitenfeld — Rain am Lech — Lützen — Nördlingen — Avein — Louvain — Tornavento — Wittstock — Rheinfelden — Guetaria — Cabañas — Fontarrabie — Thionville — Downs — Montjuic — Marfée — Saint-Vincent (1641) — Honnecourt — Barcelone — 1er Lérida — Leipzig — Rocroi — Carthagène — Tuttlinghem — Fribourg — Jankau — Alerheim — Orbetello — Mardyck — Dunkerque — 2e Lérida — Cavite — 3 e Lérida — Zusmarshausen — Lens — Tortosa — Valenciennes

La première Bataille de Breitenfeld (17 septembre 1631) fut la première victoire majeure des protestants lors de la Guerre de Trente Ans, elle incita les États protestants à s'unir. Pour la première fois, la mobilité et la puissance de feu (utilisation des cartouches et pratique du feu de salve) l'ont emporté sur le nombre et la force des piques.

Sommaire

Prélude

Le général Tilly, commandant les armées catholiques, envahit la Saxe à la fin août 1631 pour empêcher l'alliance de l'Électeur Jean-Georges Ier de Saxe avec le roi (luthérien) Gustave II Adolphe de Suède. Celui-ci répondit en joignant ses troupes à celles de l'Électeur.

Tactique

Les troupes impériales étaient organisées en carré ou tercios fait de 50 hommes de large et 30 hommes de profondeur. Le centre du tercio était constitué de soldats portant de grandes lances avec en périphérie des arquebusiers. L'armée de Tilly comprenait 17 tercios organisés en 3 blocs, le bloc central étant légèrement en avant. La cavalerie était de chaque côté de l'armée. Les seules réserves de Tilly étaient de la cavalerie en arrière de l'infanterie. Le comte de Pappenheim commandait le flanc gauche et Fürstenburg le flanc droit.

Gustave Adolphe plaça son armée en deux longues lignes de 5 lanciers de profondeur et de 6 arquebusiers de profondeur. L'artillerie et la cavalerie étaient dispersées.

Bataille

Les positions avant la bataille

Après deux heures d'échange d'artillerie, le comte de Pappenheim mena une charge de cavalerie sur le flanc gauche. Sept charges de cavalerie légère avec des pistolets furent repoussées par les suédois. Pappenheim quitta le champ de bataille après la septième charge. L'infanterie restait stationnaire pendant que sur l'autre flanc la cavalerie de l'empire mettait en déroute la cavalerie de l'Électeur de Saxe. Ce que voyant, Tilly ordonna à l'infanterie de charger, mettant en fuite les troupes saxonnes. Ces dernières, dans leur retraite, pillèrent le camp suédois. Tilly était sur le point d'ordonner l'attaque sur le flanc des troupes protestantes restantes, mais Gustave-Adolphe réorganisa sa seconde ligne, ce qui empêcha Tilly de mettre en œuvre son mouvement d’enveloppement.

Gustave-Adolphe disposa alors ses escadrons de cavalerie intercalés avec les fantassins, pour que le feu des mousquets soutienne les cavaliers. La cavalerie suédoise chargea au trot à faible distance, et réussit à disperser les troupes catholiques qui quittèrent le terrain[1].

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi

Notes

  1. Frédéric Chauviré, « Le problème de l’allure dans les charges de cavalerie du XVIe au XVIIIe siècle », Revue historique des armées, 249 | 2007, mis en ligne le 1er août 2008. Consulté le 16 août 2010.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Breitenfeld (1631) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille de Breitenfeld —     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles ou sièges partageant le même nom. Il y a eu deux batailles de Breitenfeld qui eurent lieu toutes les deux pendant la Guerre de Trente Ans : La …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Breitenfeld — Gustave Adolphe victorieux à la bataille de Breitenfeld Informations générales Date 17 septembre 1631 Lieu Proche de Breitenfeld, Saxe (Allemagne) …   Wikipédia en Français

  • Bataille de breitenfeld — Gustave Adolphe victorieux à la bataille de Breitenfeld Informations générales Date 17 septembre 1631 Lieu Proche de Breitenfeld, Saxe (Allemagne) …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Breitenfeld (1642) — Bataille de Leipzig (1642) Bataille de Leipzig (1642) ou Seconde bataille de Breitenfeld Informations générales Date 23 octobre 1642 Lieu proximité de Leipzig (Allemagne) Issue Victoire suédoise décisive Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Leipzig (1642) — ou Seconde bataille de Breitenfeld Informations générales Date 23 octobre 1642 Lieu proximité de Leipzig (Allemagne) Issue Victoire suédoise décisive Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de leipzig (1642) — ou Seconde bataille de Breitenfeld Informations générales Date 23 octobre 1642 Lieu proximité de Leipzig (Allemagne) Issue Victoire suédoise décisive Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Leipzig (1642) — Pour les articles homonymes, voir Bataille de Leipzig et Bataille de Breitenfeld. Bataille de Leipzig (1642) ou Seconde bataille de Breitenfeld Informations générales Date 23 octobre 1642 Lieu …   Wikipédia en Français

  • 1631 — Années : 1628 1629 1630  1631  1632 1633 1634 Décennies : 1600 1610 1620  1630  1640 1650 1660 Siècles : XVIe siècle  XVIIe …   Wikipédia en Français

  • Bataille des Abrolhos — Informations générales Date 12 septembre 1631 Lieu Abrolhos, Brésil Issue Victoire espagnole Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Artillerie de campagne — L artillerie de campagne est une des branches majeures de l artillerie, qui a pour vocation de soutenir et appuyer les troupes sur le champ de bataille. Pour remplir cette fonction, son matériel doit être mobile et apte à suivre des opérations… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”