Balkh
Mosquée Abou Nasr Pârsa, Balkh

36°45′50″N 66°53′30″E / 36.76389, 66.89167 Balkh (en dari : بلخ), l'antique Bactres, est une ville du nord de l'Afghanistan située dans la province de Balkh, sur la rivière Balkh-Ab. En raison de son brillant passé, et du rôle politique et intellectuel qu'elle a joué au fil des siècles, elle est inscrite sur la liste indicative du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Légendes et histoire

Une légende assure qu'un roi perse, appelé Kyamour, ou Keytaous, régnant sur l'Irak, aurait édifié une tour gigantesque (sans doute la tour de Babel) destinée à défier le Tout-Puissant. Celui-ci, magnanime, aurait simplement emprisonné ce monarque. Libéré par le non moins légendaire Rostam, ce Kyamour ou Keytaous, volontairement exilé vers l'est, y aurait fondé la cité de Balkh[1].

Après avoir envahi le Khorassan dans la seconde moitié du VIIe siècle), puis l'avoir islamisé durant les deux siècles suivants, les Arabes ont donné à Balkh — la «Bactres» des Achéménides et des Grecs — le surnom d' Oum al-Balâd, «la mère des cités» [2].

Le pèlerin chinois Hiouen-Thsang (Xuanzang), voyageant dans la première moitié du VIIe siècle, écrit qu'il existait à Balkh, ou dans ses proches environs, une centaine de monastères bouddhistes avec 3 000 moines. Le plus important de ces monastères aurait été situé à Nau Bahâr (« la ville nouvelle » en dari)[3]. Au-delà de Balkh, sur la route d'Aqtcha, deux émimences, appelées Tepe Rostam («la colline de Rostam») et Takht-e Rostam (« le trône de Rostam »), ne sont autres que les vestiges de ce monastère. Des fouilles archéologiques sont en cours.

Balkh fut le berceau de la famille des Barmécides, descendants du supérieur de ce monastère bouddhiste (c'est le sens du mot sanskrit paramaka), qui furent des vizirs au service des Abbassides et connurent une fin brutale sous le règne d'Hâroun al-Rachîd (766-809 en raison de la puissance qu'ils avaient acquise, qui menaçait le califat orthodoxe. Le vizir Dja`far ben Yahyâ, familier du calife, qui apparaît à ses côtés dans Les Mille et Une Nuits, fit partie des personnes exécutées.

Balkh vit aussi naître le mystique et poète Djelâl ad-Dîn Rûmi (1207-1273), qui s'enfuit avec sa famille devant la fureur mongole de 1220-1222 et s'installa en Anatolie (actuelle Turquie), à Konya (ancienne Iconium), où il fonda la confrérie des maulawis ou « derviches tourneurs ».

La ville a été entièrement détruite lors de l'invasion des Mongols de Gengis Khan en 1221[4].

À l'époque timouride (XVe siècle), la cité de Balkh s'était relevée de ses ruines. Elle disposait d'une puissante ceinture de murailles, longue de plus de dix kilomètres, dont il subsiste seulement des vestiges parfois informes. Au centre de la ville, on peut voir les restes de la citadelle, la madrassa Sayyed Subhân Quli Khân, dont les origines se situent au XVIIe siècle, ainsi que la mosquée Kwâdjah Abou Nasr Pârsa, actuellement en cours de restauration.

Notes

  1. Id., p. 314-315.
  2. Bernard Dupaigne et Gilles Rossignol, Le guide de l'Afghanistan, La Manufacture, 1989, p. 314.
  3. Hiouen-Thsang, Mémoire sur les contrées occidentales, traduction française par Stanislas Julien, Paris, Impr. impériale, 1867, vol. I, p. 38.
  4. Des fouilles ont été conduites dès les années 1920 par Alfred Foucher, directeur de la Délégation archéologique française en Afghanistan (DAFA), pour retrouver les traces de l'antique Bactres. Elles ont été négatives (tout comme celles menées ultérieurement par d'autres archéologues), ne livrant que quelques pièces de monnaie et des céramiques inexploitables. Les sondages stratigraphiques, en revanche, ont mis en évidence une épaisse couche de cendres, qui témoigne de la violence de l'incendie de 1221.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Balkh de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BALKH — BALKH, town in northern Afghanistan (within medieval Khurasan). Balkh was formerly the stronghold of Jewish settlements in Afghanistan. According to Persian and Muslim traditions, it was founded after the destruction of Jerusalem by… …   Encyclopedia of Judaism

  • BALKH — Maintenant modeste bourgade du nord de l’Afghanistan, Balkh (l’ancienne Bactres, capitale de la Bactriane) fut jadis une métropole prospère. Située dans une plaine autrefois fertile, à un carrefour de routes entre l’Iran, l’Inde et la haute Asie …   Encyclopédie Universelle

  • Balkh — [bälkh] town in N Afghanistan: site of an ancient city that flourished as the capital of Bactria &, later (7th 13th cent.), as a center of Islam …   English World dictionary

  • Balkh — Balkh, 1) seit 1805 Khanat in Bukhara, sonst zu Afghanistan gehörig, das alte Baktrien; von den Ausläufern des Hindukuh durchzogen, etwa 150 QM. groß, meist unfruchtbares Wüstenland, welches, wo es künstlich bewässert ist, zum Weinbau u. zu… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Balkh — Balkh, s. Baktra …   Herders Conversations-Lexikon

  • Balkh — Infobox Settlement official name = Balkh other name = native name =بلخ nickname = settlement type = motto = imagesize = 240px image caption = Ruins of the Masjid Sabz (the Green Mosque ), named for its tiled dome (in July 2001) flag size = image… …   Wikipedia

  • Balkh — /bahlkh/, n. a town in N Afghanistan: capital of ancient Bactria; center of Zoroastrianism. Ancient, Bactra. Also called Wazirabad. * * * ▪ Afghanistan also called  Vazīrābād   village in northern Afghanistan that was formerly Bactra, the capital …   Universalium

  • Balkh — Zentralasien mit Seidenstraße Balch (auch Balkh; persisch ‏بلخ‎ DMG: Balḫ) ist eine Stadt in der Provinz Balch im Norden von Afghanistan und ein Vorort von Masar e Scharif, der größten Stadt Nordafghanistans, und gleichzeitig die wichtigste Wal …   Deutsch Wikipedia

  • Balkh — Bạlkh   [ ç], Bạlch, auch Wazirabạd [ z ], Stadt in Nordafghanistan, nahe Mazar e Sharif, etwa 3 000 Einwohner. Balkh, in der Antike als Bạktra (auch Zariạspa) Hauptstadt Baktriens, später Ort eines buddhistischen Wallfahrtsheiligtums, seit… …   Universal-Lexikon

  • Balkh — Original name in latin Balkh Name in other language Bactra, Bactresh, Bakhtar, Balch, Balh, Balhika, Balkh, Bamik, Bazirabad, Bkahdi, Bkhtar, Vazirabad, ba er he, blkh, Балх, Вазирабад State code AF Continent/City Asia/Kabul longitude 36.75635… …   Cities with a population over 1000 database

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”