Baal Hammon

Ba'al Hammon

Ba'al Hammon ou Baal Hammon, parfois surnommé le « Saturne africain », est la divinité centrale de la religion carthaginoise à qui est offert le sacrifice du molk.

Brûle-parfum à tête de Ba'al Hammon (Musée national de Carthage)

Dieu cosmique, il occupe une place première dans le panthéon berbéro-punique, possède son sacerdoce, ses sanctuaires (tophet), ses représentations et ses attributs attitrés. Il avait pour parèdre Tanit. Son culte était particulièrement exigeant et demandait une totale confiance de la part de ses fidèles.

Dieu de la fécondité et des récoltes, il semble avoir, par sa spécificité, constitué un élément de permanence dans le monde berbère et, par son caractère central (hénothéisme), ouvert la voie au monothéisme en Afrique romaine. Avec la romanisation de l'Afrique du Nord, ce dieu d'origine sémitique est capté par la divinité romaine Saturne (syncrétisme d'association) avant de disparaître avec le triomphe du christianisme.

Toutefois, il y a une certaine survivance dans l'onomastique et plus précisément l'anthroponymie, certains prénoms en usage particulièrement en Tunisie se greffant au nom du dieu.

Yigael Yadin, archéologue israélien, pense qu'un culte était rendu à Ba'al Hammon et à Tanit pendant l'âge du bronze à Hazor. Il a ainsi retrouvé dans les ruines de cette ville des stèles, des masques et un étendard qu'il rapproche du culte de ce dieu de la culture punique[1]. Par ailleurs, certains commentateurs ont rapproché Ba'al Hammon du dieu Moloch cité dans la tradition hébraïque, à cause notamment des sacrifices prétendument rendus à ce dieu à Carthage, le nom Moloch renvoyant probablement au terme molk ou sacrifice[2]. La question des sacrifices humains à Carthage est loin d'être résolue, du fait de la faiblesse des indices archéologiques et de la nature partisane des sources littéraires.

Références

  1. Yigael Yadin, Hazor, The Rediscovery of a great citadel of the Bible, éd. Random House, New York, 1975
  2. Lawrence E. Stager et Samuel R. Wolff, « Child Sacrifice at Carthage. Religious Rite or Population Control? », Biblical Archaeology Review, janvier-février 1984

Bibliographie

  • Marcel Leglay, Saturne africain. Histoire, éd. De Boccard, Paris, 1966

Voir aussi

  • Portail de la Tunisie Portail de la Tunisie
  • Portail des religions et croyances Portail des religions et croyances
  • Portail des Phéniciens et du monde punique Portail des Phéniciens et du monde punique
Ce document provient de « Ba%27al Hammon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baal Hammon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baal Hammon — Saltar a navegación, búsqueda Baal Hammon o Baal Ammon era el principal dios fenicio adorado en la colonia de Cartago, generalmente identificado por los griegos como Crono y por los romanos como Saturno. Baal significa señor , sin embargo, el… …   Wikipedia Español

  • Baal-Hammon — Baal Hammon, eine Namensform von Baal, ist ein Gott der Phönizier und Punier. Er wurde erstmals in einer Inschrift aus der späthethitischen/aramäischen Stadt Zincirli erwähnt. Der Name bedeutet etwa „Herr der Räucheraltäre“. Er war der Hauptgott… …   Deutsch Wikipedia

  • Baal Hammon — ist ein Gott der Phönizier und Punier. Er wurde erstmals in einer Inschrift aus der späthethitischen/aramäischen Stadt Zincirli erwähnt. Der Name bedeutet etwa „Herr der Räucheraltäre“. Er war der Hauptgott von Karthago, von wo sein Kult auch… …   Deutsch Wikipedia

  • Baal Hammón — era el principal dios fenicio adorado en la colonia de Cartago, generalmente identificado por los griegos como Cronos y por los romanos como Saturno. Baal significa señor , sin embargo, el significado de hammón es incierto. En su nombre se hacían …   Enciclopedia Universal

  • Baal-Hammon —    He was the chief god of Carthage, where he was a fertility god. His cult spread into the islands of Malta, Sicily and Sardinia through Punic influence …   Who’s Who in non-classical mythology

  • Baal (Gott) — Baal (hebr. בעל / Ba‘al, akkad. Bēlu(m), Bēl, ugarit., phöniz. pun. und amurr. Ba‘lu(m), Bal, samaritan. Bāl, aram. Be‘lu, ab der 19. Dynastie ägypt. B‘r, griech. Βηλος, in der LXX und bei Josephus Βααλ, lat. Belus, bei Hieronymus Baal, arab.… …   Deutsch Wikipedia

  • Baal (Gottheit) — Baal (hebr. בעל / Ba‘al, akkad. Bēlu(m), Bēl, ugarit., phöniz. pun. und amurr. Ba‘lu(m), Bal, samaritan. Bāl, aram. Be‘lu, ab der 19. Dynastie ägypt. B‘r, griech. Βηλος, in der Septuaginta und bei Josephus Βααλ, lat. Belus, bei Hieronymus Baal,… …   Deutsch Wikipedia

  • Baal Hamon — Baal Pour les articles homonymes, voir Baal (homonymie). Stèle de Baal au foudre …   Wikipédia en Français

  • Baâl — Baal Pour les articles homonymes, voir Baal (homonymie). Stèle de Baal au foudre …   Wikipédia en Français

  • Baal — Saltar a navegación, búsqueda Baal de Ugarit, Louvre. Baal (semítico cananeo: Baʕal [ …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”