Thomas Helye

Thomas Hélye

Thomas Hélye, né à Biville vers 1180 et décédé à Vauville le 19 octobre 1257, est un prêtre et missionnaire, béatifié par le pape Pie IX le 14 juillet 1859.

Né à la fin du XIIe siècle dans une famille de laboureurs en la petite paroisse de Biville (Manche, cant. Beaumont-Hague), Thomas, fils d’Hélye et de Mathilde, après avoir vraisemblablement étudié chez les bénédictins des prieurés de Vauville et d’Héauville, et les chanoines augustins de l’abbaye Notre-Dame du Vœu, devint maître des écoles de Cherbourg vers 1225. Il s’y fit remarquer par ses talents de pédagogue. À la suite d’une forte fièvre qui le mit aux portes de la mort, il connut une véritable conversion. Se retirant chez son frère Guillaume, en sa paroisse natale de Biville, il y mena une vie de pénitence. Hirsute, le vêtement négligé, il s’y livra au jeûne et à la mortification.

Ayant appris sa conduite, l’évêque de CoutancesHugues de Morville, ou peut-être plutôt Jean d’Essey, alors archidiacre – le fit appeler à lui et l’incita à soigner sa tenue. Avant qu’il soit appelé au sacerdoce, Thomas Hélye accomplit les pèlerinages de Rome et de Saint-Jacques de Compostelle et étudia pendant quatre années la théologie à Paris. Il y fréquenta Eudes de Châteauroux, chancelier de l'Université, et le dominicain Hugues de Saint-Cher, son professeur et confesseur, l’un et l’autre futurs cardinaux, qui témoigneront de sa piété. Lorsqu’il fut ordonné prêtre, les évêques de Coutances et d’Avranches lui confièrent un ministère missionnaire de prédicateur itinérant. En vingt-deux années, il parcourut, dit-on, toutes les paroisses de ces deux diocèses. Il y était accueilli avec ferveur par la foule aux cris de «  Voici l'homme de bien ! Voici l'homme de Dieu ! »

À la fin de sa vie, affaibli par ses privations, Thomas Hélye se retira au manoir de son ami Gauvain, seigneur de Vauville. Il y rendit son âme à Dieu le 19 octobre 1257. Le lendemain, son corps fut porté en sa paroisse natale et voisine de Biville au milieu d'un grand concours de peuple. Son tombeau de marbre, reconstruit en 1910, se trouve dans le chœur de l'église où il est honoré par de nombreux pèlerins, spécialement lors des fêtes annuelles du 19 octobre.

Canonisé par la vox populi dès son décès, Thomas Hélye, à l'intercession duquel sont attribués de nombreux miracles de guérison, fut béatifié par le pape Pie IX le 14 juillet 1859. Le célèbre chartiste Léopold Delisle, originaire de Valognes, prit une part décisive dans l'élaboration du dossier alors soumis au Saint-Siège.

Bibliographie

  • Acta Sanctorum, Octobris, t.8, 1853, p.592-622.
  • Léopold Delisle, "Vie du bienheureux Thomas Hélie, de Biville, composée au XIIIe siècle par Clément, publiée avec une introduction et des notes", dans Mémoires de la Société impériale académique de Cherbourg, t. 8, 1861, p.173-242.
  • Mgr Bernard Jacqueline et chanoine Georges Hyernard, Le Bienheureux Thomas Hélye, prêtre de Biville. Vie et miracles, Cherbourg, La Dépêche, 1985, 128 p.
  • Dr Hugues Plaideux, Le Bienheureux Thomas Hélye de Biville. Petit abrégé, Cherbourg, La Dépêche, 1989, 61 p.
  • Abbé Marcel Lelégard, Le calice et la chasuble du bienheureux Thomas Hélye, numéro spécial des Annales de Biville, n°40, octobre 1992, 77 p.
  • Compléments bibliographiques dans http://www.kirchenlexikon.de/t/thomas_v_hel.shtml

Lien externe

Thomas Hélye sur le site du diocèse de Coutances et Avranches

Ce document provient de « Thomas H%C3%A9lye ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Thomas Helye de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thomas Hélye — Bienheureux Thomas Hélye Statue en plâtre polychrome, seconde moitié du XIXe siècle, église Saint Pierre de Biville. Naissance entre 1180 et 1187 Biville, Duché de Normandie, Ro …   Wikipédia en Français

  • Thomas, B. (23) — 23B. Thomas (19. Oct.), mit dem Zunamen Helye, war Pfarrer von St. Maurice, Bisthums Coutances, steht bei Guerin (im Verz.) mit dem Titel »ehrwürdig«, im Werke selbst heißt er »selig.« Sein Geburtsort war Biville; seine Eltern Helias und Mathilde …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Hugues Plaideux — Hugues Plaideux, né le 27 février 1952 à Paris XIVe, est un historien local français. Ancien élève du lycée Lakanal et de l École nationale vétérinaire d Alfort (promotion 1977), membre de la Société nationale académique de Cherbourg, membre du… …   Wikipédia en Français

  • Biville (Manche) — Pour les articles homonymes, voir Biville (homonymie). 49° 36′ 49″ N 1° 49′ 16″ W …   Wikipédia en Français

  • Biville — Pour les articles homonymes, voir Biville (homonymie). Biville Administration Pays France Région Basse Normandie Départemen …   Wikipédia en Français

  • Doyenné de Cherbourg-Hague — Le doyenné de Cherbourg Hague est un doyenné ou division du diocèse de Coutances et Avranches. Il est issu de la fusion depuis 2009 des anciens doyennés de Cherbourg et de la Hague et regroupe neuf paroisses[1]. Sommaire 1 Paroisses 1.1 Paroisse… …   Wikipédia en Français

  • Beaumont-Hague — 49° 39′ 52″ N 1° 50′ 08″ W / 49.6644444444, 1.83555555556 …   Wikipédia en Français

  • Cap De La Hague — Presqu île sur une péninsule, à la pointe nord ouest du Cotentin, le cap de la Hague offre de beaux paysages sauvages et a gardé, pour l essentiel, ses villages et son habitat traditionnel. L activité économique principale vient de l usine de… …   Wikipédia en Français

  • Cap de la Hague — Image satellite du cap de la Hague (en bas à droite) avec Cherbourg (à gauche). Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Cap de la hague — Presqu île sur une péninsule, à la pointe nord ouest du Cotentin, le cap de la Hague offre de beaux paysages sauvages et a gardé, pour l essentiel, ses villages et son habitat traditionnel. L activité économique principale vient de l usine de… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”