Theatre de l'Ambigu-Comique


Theatre de l'Ambigu-Comique

Théâtre de l'Ambigu-Comique

L'entrée du théâtre de l'Ambigu-Comique à une représentation gratis, Louis-Léopold Boilly (1819)

Le théâtre de l’Ambigu-Comique est l’un des théâtres de Paris, fondé en 1769 sur le boulevard du Temple à Paris par Nicolas-Médard Audinot, ancien comédien de l’Opéra-Comique qu’il avait quitté pour devenir joueur de marionnettes aux foires. Audinot avait déjà réussi dans une des loges de la foire Saint-Germain, où ses grandes marionnettes dites bamboches eurent la vogue.

Intitulé à sa fondation, les Comédiens de bois, l’Opéra-Comique proposa des pantomimes et des féeries, puis son répertoire s’élargit pour inclure des marionnettes, des enfants, des acrobates ; on y joua des comédies, des vaudevilles, des opéras comiques, des drames, des pantomimes.

La variété et le mélange de ces moyens dramatiques justifièrent et expliquèrent le changement, au bout d’un an, du nom de ce théâtre, de Comédiens de bois à celui d’Ambigu-Comique lorsque Audinot substitua des enfants à ses marionnettes. Les bénéfices qu’il réalisa servirent à édifier l’Ambigu-Comique, où il transporta ses acteurs de bois. L’inauguration de cette salle eut lieu le 9 juillet 1769. En avril suivant, Audinot obtint de joindre à ses marionnettes quelques jeunes enfants qu’il formait à l’art du théâtre. Il fit peindre sur son rideau d’avant-scène cette devise : Sicut infantes audi nos. Son succès fit dire à Delille :

Chez Audinot, l’enfance attire la vieillesse.

Après un arrêt du Conseil en 1771 lui interdisant de chanter, de danser et d’avoir plus de quatre musiciens, Audinot reprit tous ses avantages lorsque l’émotion excitée par cette mesure exigée par l’Opéra la fit retirer quelques jours après. Jugeant, en 1772, le moment venu d’agrandir la salle, il supprima alors ses marionnettes pour leur substituer des enfants. N’ayant pas fini avec les ennuis que lui suscitaient les grands théâtres, il dut, à partir de 1780, payer à l’Opéra un droit par représentation et s’engager à n’utiliser, en fait de ballets ou de morceaux lyriques empruntés à cette scène, que des compositions ayant au moins dix années de publicité. La Comédie-Française et la Comédie-Italienne stipulèrent, de leur côté, que les pièces dialoguées du répertoire leur seraient soumises, pour y apporter tels changements qu’il leur plairait, avant d’être jouées.

Malgré ces tracasseries et ces charges, l’Ambigu put être reconstruit et agrandi en 1786. Audinot soutint sa vogue par des pantomimes historiques et romanesques comme la Belle au bois dormant, le Masque de fer, la Forêt-Noire, le Capitaine Cook, etc. Les comédies graveleuses de Plainchesne et Moline, fournisseurs attitrés de son théâtre, aidaient également à sa prospérité. Bachaumont a constaté, en 1771, que le théâtre d’Audinot était plus fréquenté que l’Opéra.

Théâtre de l'Ambigu-Comique au XIXe siècle

La proclamation de la liberté des théâtres, en 1791, suscita un grand nombre de scènes rivales à l’Ambigu, qui dut fermer en 1799. En 1801, il inaugura le mélodrame avec Guilbert de Pixérécourt, Caigniez et Victor Ducange.

L’Ambigu brûla en 1827 et fut reconstruit, sur les plans d’Hittorf et Lecointe, sur le boulevard Saint-Martin, au coin de la rue de Bondy (actuelle rue René-Boulanger). Le XIXe siècle vit le succès de l’Ambigu augmenter, à mesure que s’y donnaient des pièces à grand spectacle, des drames, des mélodrames, des pièces de boulevard et des vaudevilles, restant le représentant le plus fidèle des traditions dramatiques de ce qu’on appelle « le boulevard du crime ».

Dans les années 1920, le théâtre est passagèrement transformé en salle de cinéma. En 1954, le comédien Christian Casadesus rouvre le Théâtre de l'Ambigu : on y joue à nouveau des pièces de théâtre, dont des auteurs contemporains comme François Billetdoux et Roger Vitrac. En 1966, le théâtre est, en dépit de nombreuses manifestations et d’un spectaculaire défilé de la profession tout entière, définitivement fermé et démoli. Les services du ministre de la culture André Malraux promettent d'abord que la salle serait préservée, puis que le bâtiment le serait, alors que les travaux de démolition avaient déjà commencé !
C'est aujourd'hui un immeuble de bureaux ...

Sources

  • Nicholas Brazier, Histoire des petits théâtres de Paris depuis leur origine, Paris, Allardin, 1838
  • Jules Bonnassies, Les Spectacles forains et la Comédie Française, Paris, E. Dentu, 1875
  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. 76-7

Lien externe

  • Portail du théâtre Portail du théâtre
  • Portail de Paris Portail de Paris


48°52′7.5″N 2°21′31″E / 48.86875, 2.35861

Ce document provient de « Th%C3%A9%C3%A2tre de l%27Ambigu-Comique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Theatre de l'Ambigu-Comique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Théâtre de l'Ambigu-Comique — Théâtre de l’Ambigu Comique Le Théâtre de l’Ambigu Comique au XIXe siècle Surnom L’Ambigu Comique …   Wikipédia en Français

  • Théâtre de l'ambigu-comique — L entrée du théâtre de l Ambigu Comique à une représentation gratis, Louis Léopold Boilly (1819) Le théâtre de l’Ambigu Comique est l’un des théâtres de Paris, fondé en 1769 sur le boulevard du Temple à …   Wikipédia en Français

  • Théâtre de l’Ambigu-Comique — Théâtre de l Ambigu Comique L entrée du théâtre de l Ambigu Comique à une représentation gratis, Louis Léopold Boilly (1819) Le théâtre de l’Ambigu Comique est l’un des théâtres de Paris, fondé en 1769 sur le boulevard du Temple à …   Wikipédia en Français

  • Théâtre de l'Ambigu-Comique — The Théâtre de l’Ambigu Comique (literally, Theatre of the Comic Ambiguity ) was one of the theatres of Paris. Founded in 1769, it was demolished in 1966.History18th centuryIt was founded in 1769 on the boulevard du Temple in Paris by Nicolas… …   Wikipedia

  • Théâtre de l'Ambigu-Comique — Arbeiterpublikum vor dem Theater anlässlich einer Gratisvorstellung. Louis Léopold Boilly (1819) Das Théâtre de l’Ambigu Comique war ein am 9. Juli 1769 eröffnetes Theater am Boulevard du Temple in Paris. Erbaut wurde es von Nicolas Médard… …   Deutsch Wikipedia

  • Théâtre de l’Ambigu-Comique — Arbeiterpublikum vor dem Theater anlässlich einer Gratisvorstellung. Louis Léopold Boilly (1819) Das Théâtre de l’Ambigu Comique war ein am 9. Juli 1769 eröffnetes Theater am Boulevard du Temple in Paris mit damals 1800 Plätzen. Erbaut wurde es v …   Deutsch Wikipedia

  • Théâtre de l'Ambigu — Comique L entrée du théâtre de l Ambigu Comique à une représentation gratis, Louis Léopold Boilly (1819) Le théâtre de l’Ambigu Comique est l’un des théâtres de Paris, fondé en 1769 sur le boulevard du Temple à …   Wikipédia en Français

  • Teatro del Ambigu-Comique — Théâtre de l Ambigu Comique Entrada del teatro del Ambigu Comique durante una representación gratuita, Louis Léopold Boilly (1819). Ubicación …   Wikipedia Español

  • THÉÂTRE DE BOULEVARD — Il y eut les théâtres des boulevards . Tout d’abord au boulevard du Temple, puis, en une constante progression vers l’ouest, du boulevard Saint Martin à la Madeleine, avec au sud un solide point d’ancrage au Palais Royal et des têtes de pont… …   Encyclopédie Universelle

  • Théâtre des Nouveautés — Le Théâtre des Nouveautés en 2010 Type Théâtre …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.