Autotrophie

L’autotrophie désigne la capacité de certains organismes vivants à produire de la matière organique en procédant à la réduction de matière inorganique, par exemple le carbone (le dioxyde de carbone) ou encore l’azote (sous forme de NO3 ou de N2). Cela s’accompagne d’un prélèvement de sels minéraux dans le milieu (ions nitrate, phosphate, …). Les organismes autotrophes sont donc capables de se développer dans un milieu ne contenant que du carbone minéral, contrairement à un organisme hétérotrophe qui devra se procurer des molécules organiques (idem pour l’azote).

Ce mode de nutrition caractérise les végétaux chlorophylliens (verts), les cyanobactéries, les bactéries sulfureuses . L’énergie nécessaire à cette synthèse provient de :

La notion d’autotrophie s’oppose à celle d’hétérotrophie (les cellules ou organismes incapables de se passer de matière organique, c’est le cas des animaux et des champignons).

Selon l’étymologie (du grec ancien : auto, seul et trophos, nutrition), l’autotrophie désigne tout être vivant qui n’a pas besoin d’autre être vivant, pour se nourrir.

Les organismes autotrophes constituent généralement le premier maillon d’une chaîne alimentaire, on peut dire que les autotrophes sont à l’origine de quasiment toute la matière organique dans un écosystème.

Sommaire

Exemples d'organismes autotrophes

Autotrophie et photosynthèse

Les végétaux synthétisent leur matière organique à partir de substances minérales qu'ils puisent dans le sol (eau et sels minéraux) et dans l'air (carbone sous forme de CO2. L'énergie requise pour cette synthèse, apportée par le soleil, est captée par les pigments assimilateurs (chlorophylles) au cours de la réaction de photosynthèse que l'on peut résumer par la formule :

6CO2 + 6H2O + énergie lumineuse → C6H12O6 + 6O2.

C6H12O6 sert à former la matière organique et l'oxygène est rejeté.

Les végétaux sont donc des êtres photosynthétiques ou photoautotrophes. Cette autotrophie est primordiale puisqu'elle est la condition préalable à l'existence des organismes hétérotrophes.

Autotrophie partielle

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Autotrophie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • autotrophie — ● autotrophie nom féminin Mode de nutrition des êtres qui peuvent se nourrir uniquement d aliments non organiques. autotrophie [ototʀɔfi] n. f. ÉTYM. Mil. XXe; de autotrophe. ❖ ♦ Biol. Caractère d un organisme autotrophe …   Encyclopédie Universelle

  • Autotrophie — Autotrophie, Ernährungsweise, bei der einfache, energiearme anorganische Verbindungen wie etwa Kohlendioxid, Ammoniak, Nitrat, Sulfat, aufgenommen und in körpereigene energiereiche organische Verbindungen umgewandelt werden. Bei der Photoa. dient …   Deutsch wörterbuch der biologie

  • Autotrophie — Auto und Heterotrophen Unter Autotrophie (altgriechisch autotroph – wörtlich: „sich selbst ernährend“ von altgriechisch αὐτός autos „selbst“ und altgriechisch  …   Deutsch Wikipedia

  • Autotrophie — Au|to|tro|phie 〈f.; ; unz.; Bot.〉 Fähigkeit der grünen Pflanzen, sich von anorganischen Stoffen zu ernähren; Ggs Heterotrophie [→ autotroph] * * * Au|to|tro|phie [↑ auto u. ↑ trophie], die; , …phi|en: Ernährungsweise von Organismen, die… …   Universal-Lexikon

  • Autotrophie — autotrofija statusas T sritis ekologija ir aplinkotyra apibrėžtis Mityba neorganinėmis medžiagomis. Būdinga augalams, dumbliams, kurie organines medžiagas gamina naudodami šviesos energiją (fotosintezė). Nitritbakterės, sierabakterės,… …   Ekologijos terminų aiškinamasis žodynas

  • Autotrophie — Au|to|tro|phie 〈f.; Gen.: ; Pl.: unz.; Bot.〉 Fähigkeit der grünen Pflanzen, sich von anorganischen Stoffen zu ernähren; Ggs.: Heterotrophie …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Autotrophie — ⇡ Biozönose …   Lexikon der Economics

  • Autotrophie — Au|to|tro|phi̲e̲ w; : selbständige Ernährung von Organismen (z. B. von grünen Pflanzen mit Hilfe der Sonnenenergie; Biol.) …   Das Wörterbuch medizinischer Fachausdrücke

  • Autotrophie — Au|to|tro|phie die; <zu ↑...trophie> Fähigkeit der grünen Pflanzen, anorganische Stoffe in körpereigene umzusetzen (Bot.) …   Das große Fremdwörterbuch

  • AUTOTROPHIE ET HÉTÉROTROPHIE — Les besoins d’aliments et d’énergie sont satisfaits de manière différente selon les êtres vivants. Un végétal chlorophyllien fabrique son protoplasme en utilisant des sels minéraux, du gaz carbonique, de l’eau et de la lumière. L’homme et les… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”