Aurélie Filipetti

Aurélie Filippetti

Aurélie Filippetti
Aureliefilippetti.jpg
Parlementaire français
Naissance 17 juin 1973
Décès
Mandat Députée
Début du mandat juin 2007
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription huitième circonscription de la Moselle
Groupe parlementaire Socialiste, radical et citoyen
Ve République

Aurélie Filippetti, née le 17 juin 1973 à Villerupt[1] (Meurthe-et-Moselle), en Lorraine, est une femme politique et romancière française. Elle est membre du Parti socialiste et députée de la 8e circonscription de Moselle depuis juin 2007 et porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

Ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay - Saint-Cloud, elle est agrégée de lettres classiques[2].

Sommaire

Biographie

Elle est la fille d'un ancien mineur de fond communiste, Angelo Filippetti (1938-1992), maire d'Audun-le-Tiche (Moselle) de 1983 à 1992, conseiller général de la Moselle (1979-1983), et la petite-fille d'immigrés italiens venus travailler dans les mines de fer de Lorraine.

Elle raconte dans son premier roman paru en 2003, Les Derniers Jours de la classe ouvrière, comment son grand-père, résistant, fut arrêté par la Gestapo au fond de la mine où il travaillait, puis déporté en camp de concentration avec ses deux frères[3]. Elle y explore aussi le thème de la mémoire ouvrière et du sentiment de déclassement du monde ouvrier après la fermeture des mines et des usines sidérurgiques en Lorraine.

Aurélie Filippetti devient adhérente des Verts, membre du cabinet ministériel d'Yves Cochet puis élue en mars 2001 conseillère du 5e arrondissement de Paris, en tête de la liste des Verts qui recueille 13,75 % des suffrages au premier tour[4]. Sa candidature recueille 6,55 % des voix dans la Deuxième circonscription de Paris lors des élections législatives de 2002[5]. Elle devient membre du secrétariat exécutif des Verts-Paris en mars 2003 au poste de porte parole[6].

Après que son investiture dans la circonscription de Longwy lui a été refusée, le CNIR des Verts préférant la donner à une responsable des Verts de Lorraine [7], Aurélie Filippetti quitte les Verts fin octobre 2006 en protestant contre « la confiscation du pouvoir par un quarteron d'apparatchiks[réf. nécessaire] ».

En novembre 2006, elle rejoint le PS et l'équipe de campagne rapprochée de Ségolène Royal[8], candidate à l'élection présidentielle de 2007, comme conseillère spéciale (environnement, culture, éducation, sujets de société).

En mai 2007, Aurélie Filippetti, un temps pressentie pour la 7e circonscription de Meurthe et Moselle (Longwy), est finalement investie par les militants socialistes de la 8e circonscription de Moselle (Rombas-Bouzonville), face à l'UMP Alain Missoffe, alors que le PS sortant Jean-Marie Aubron ne se représente pas[9]. Elle est élue le 17 juin 2007 avec 50,96 % des voix.

Aurélie Filippetti a été porte-parole, puis vice-présidente de la Convention pour la sixième République[10],[11], puis du courant royaliste « L'Espoir à gauche » aux cotés de Manuel Valls, Jean-Louis Bianco, Delphine Batho, Pascal Terrasse, Julien Dray, Jean-Jack Queyranne, Gaëtan Gorce, David Assouline, François Rebsamen, Louis Mermaz, Gérard Collomb, Jean-Noël Guerini, Gilles Savary, Jean-Pierre Mignard et Malek Boutih.

Le 1er mars 2009, Aurélie Filippetti annonce sur son blog sa candidature aux élections européennes de juin 2009[12]. Troisième sur la liste de la socialiste Catherine Trautmann, députée européenne sortante dans la circonscription Nord-Est, elle n'est pas élue le soir du 7 juin, la liste socialiste ayant été battue (17,8 % des voix contre 28,6 % en 2004) et n'ayant obtenu que deux élus, contre quatre à la liste de l'UMP (29,2 %).

Anciens mandats locaux

Conseil municipal de Paris 5e arrondissement Paris

  • 01/03/2001 - 01/05/2007 (conseillère)

Elle préside le Festival international du documentaire de Marseille[13].

Œuvres

  • 2003 - Les Derniers Jours de la Classe ouvrière, Stock. Réédité en Livre de Poche (ISBN 2253108596).
  • 2006 - Un homme dans la poche, Stock.

Lien externe

Notes et références

  1. Aurélie Filipetti sur assemblee-nationale.fr. Consulté le 7 octobre 2008
  2. Aurélie Filippetti, la plus proche conseillère de Ségolène Royal sur politique.net, 19 novembre 2007. Consulté le 7 octobre 2008
  3. Sur ce point, voir une communication au colloque « Annexion et nazification en Europe », Metz 7 et 8 novembre 2003 : Pierre Schill, Antifascisme et résistance ouvrière organisés autour de la CGT et du Parti communiste en Moselle annexée (1940-1945), entre histoire et mémoire, p. 173 à 187 (actes publiés sous la direction de Sylvain Schirmann (Université de Strasbourg) et téléchargeables sur le site internet du Mémorial d'Alsace-Moselle à Schirmeck) [1]
  4. [pdf] Élections municipales des 11 et 18 mars 2001 - premier tour - résultats de la ville de Paris sur paris.fr. Consulté le 7 octobre 2008
  5. [pdf] Élections législatives des 9 et 16 juin 2007 - premier tour - résultats de la ville de Paris sur paris.fr. Consulté le 7 octobre 2008
  6. [2]
  7. Présentation de Aurélie Filippeti dans Libération - 13 déc. 2006
  8. Article de l'Humanite du 30 novembre 2006
  9. Sylvia Zappi, « Aurélie Filippetti, retour à la mine », Le Monde, 2 juin 2007.
  10. Communiqué du Conseil Fédéral de la convention pour la sixième république
  11. Compte rendu d'assemblée générale de la Convention pour la sixième République 25 juin 2005
  12. Blog
  13. Site du Festival international du film documentaire
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Aur%C3%A9lie Filippetti ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aurélie Filipetti de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aurelie Filippetti — Aurélie Filippetti Aurélie Filippetti Parlementaire français Naissance …   Wikipédia en Français

  • Aurélie Filippetti — Parlementaire français Date de naissance 17 juin 1973 (1973 06 17) (38 ans) …   Wikipédia en Français

  • Filippetti — Aurélie Filippetti Aurélie Filippetti Parlementaire français Naissance …   Wikipédia en Français

  • Direction nationale du PS après le Congrès de Reims — Article principal : Congrès de Reims. Sommaire 1 Secrétariat national 2 Bureau national 3 Conseil national 3.1 …   Wikipédia en Français

  • Direction nationale du PS après le congrès de Reims — Article principal : Congrès de Reims. Sommaire 1 Secrétariat national 2 Bureau national 3 Conseil national 3.1 …   Wikipédia en Français

  • Journal d'un avocat — Maître Eolas Journal d un avocat URL http://www.maitre eolas.fr …   Wikipédia en Français

  • Maitre Eolas — Maître Eolas Journal d un avocat URL http://www.maitre eolas.fr …   Wikipédia en Français

  • Maître Eolas — Journal d un avocat …   Wikipédia en Français

  • Résultats par département des législatives françaises de 2007 — Sommaire 1 Ain 2 Aisne 3 Allier 4 Alpes de Haute Provence 5 Hautes Alpes …   Wikipédia en Français

  • Xavière Tiberi — is the spouse of former mayor of Paris Jean Tiberi. She is mostly known for being involved in corruption scandals in the Paris region.Xavière Tiberi received 200,000 French Francs for a report on francophonie for the general council of the… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”