Résolution 1322 (2000) du Conseil de sécurité des Nations unies


Résolution 1322 (2000) du Conseil de sécurité des Nations unies

Résolution 1322 du Conseil de sécurité des Nations unies

Les Nations unies
face au conflit israélo-palestinien

Flag of Israel.svg Flag of the United Nations.svg Flag of Palestine.svg

Résolutions du Conseil de sécurité
Résolution 194 (1964)
Résolution 242 (1967)
Résolution 338 (1973)
Résolution 476 (1980)
Résolution 478 (1980)
Résolution 1322 (2000)
Résolution 1397 (2002)
Résolutions de l'AG des Nations unies
Résolution 181, 1947
Résolution 194, 1948
Résolution 3236, 1974
Résolutions 3376 et 3379, 1975
Résolution 4686, 1991
Instruments et législations
Convention contre la discrimination raciale (1965)
Convention sur le crime d'apartheid (1973)
Statut de Rome (1998)
définissant la Cour pénale internationale
Conférences et comités
Conférence mondiale contre le racisme
(1978, 1983, 2001, 2009)
Comité pour l'exercice des droits inaliénables
du peuple palestinien (1975 à nos jours)

La résolution 1322 (2000) est une résolution adoptée le 7 octobre 2000, par le Conseil de sécurité des Nations unies, dans sa 4 205e séance, par 14 voix pour et une abstention (États-Unis), après les violences qui ont suivi la visite d'Ariel Sharon, chef du Likoud, le 28 septembre, sur l'Esplanade des mosquées à Jérusalem.

Le Conseil déplore l’acte de provocation commis le 28 septembre 2000 au Haram al-Charif, à Jérusalem, de même que les violences qui y ont eu lieu par la suite ainsi que dans d’autres lieux saints, et dans d’autres secteurs sur l’ensemble des territoires occupés par Israël depuis 1967, et qui ont causé la mort de plus de 80 Palestiniens et fait de nombreuses autres victimes. Il condamne les actes de violence, particulièrement le recours excessif à la force contre les Palestiniens, qui ont fait des blessés et causé des pertes en vies humaines et demande à Israël, puissance occupante, de se conformer scrupuleusement à ses obligations juridiques et aux responsabilités qui lui incombent en vertu de la quatrième Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, en date du 12 août 1949.

Le Conseil exige en outre « que les violences cessent immédiatement et que toutes les mesures nécessaires soient prises pour faire en sorte que cessent les violences, que n’ait lieu aucun nouvel acte de provocation, et que s’opère un retour à la normale d’une manière qui améliore les perspectives du processus de paix au Moyen-Orient ».

La résolution 1322 (2000)

Lien externe

Voir aussi

  • Portail de l’ONU Portail de l’ONU
  • Portail de la Palestine Portail de la Palestine
  • Portail du droit Portail du droit
Ce document provient de « R%C3%A9solution 1322 du Conseil de s%C3%A9curit%C3%A9 des Nations unies ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Résolution 1322 (2000) du Conseil de sécurité des Nations unies de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.