Arvid Gutschow

Arvid Gutschow (1900-1984) est un photographe réputé et ancien directeur du Sénat de Hambourg.

Biographie

Après ces études de droit à Munich et Heidelberg, Arvid Gutschow obtient un poste au Sénat de Hambourg à 27 ans. Il est chargé de la régie de toutes les régions agricoles de l’État de Hambourg; de plus il s'agissait d'une tâche qui s’approchait plus de sa vraie passion : l’agriculture.

Depuis 1937, Arvid Gutschow s’intéresse à l’agriculture « biologique-dynamique » (une théorie anthroposophe). En étant fonctionnaire de l’État de Hambourg, il monte jusqu’au poste de directeur du Sénat, il s’investit surtout dans les questions du compostage et de la gérance de l’eau.

En 1951, étant en convalescence après une maladie, il réale un rêve de jeunesse. Il achète ce qu’il avait photographié des milliers de fois : un morceau de terre (3 hectares de terre de bruyère près de Brême). Avec son fils Christian, il change cette terre en petit paradis. Sur cette terre, Arvid Gutschow peut mettre en pratique ses méthodes de compostage et d’amélioration du sol. Sur sa propriété, il construit des maisons en bois et en tourbe, couvertes de paille, des maisons adaptées à cette terre.

Malgré sa grande activité sur son terrain, la photographie reprend une grande place dans la vie d’Arvid Gutschow. Si ses séries de photos d’un caractère plutôt documentaire des années 1940 traitent surtout de la chaîne de production dans des entreprises agricoles, Arvid Gutschow revient après son déménagement à Veebergen au langage de forme de ses débuts.

Entre 1951 et 1956, il crée des séries de photos impressionnantes des alentours de Veebergen, mais aussi d’entreprises industrielles comme « Hanomag », de construction navale chez AG Werser à Brême. À peine remarqué par le public, il apporte ainsi une contribution importante à la photographie des années 1950.

Après 1956, Arvid Gutschow photographie sporadiquement pendant ses voyages en Inde. Il se consacre surtout aux questions de la destruction de l’environnement et aux problèmes du Tiers monde. Avec Andréas Buchting, il publie des fascicules qui ont pour thème l’agriculture alternative.

Arvid Gutschow est décédé le 14 mai 1984.

Son œuvre

En 1929 a lieu à Stuttgart une exposition internationale entre « films et photos ». On y montre des représentants américains et européens importants de l’avant-garde photographique. En ce qui concerne la participation allemande, à côté de Renger-Pasted, les travaux du hambourgeois Arvid Gutschow âgé de 29 ans, trouvent beaucoup de considération. Les photos montrent surtout des détails techniques ; elles ont pour titres « pont sur l’Elbe », « pont sur le Rhin », « corps de métros », « avions de liaisons », « détails d’entour », mais aussi « estran » (partie du littoral périodiquement recouverte par la marée), «  plages », « dunes ». Ces dernières font partie d’une série qui un an plus tard furent publiées par Enoch éditions Hambourg, sous le titre « mer, sable, soleil ». Le livre montrait un paysage d’une manière tout à fait nouvelle pour l’époque, et jusqu’à aujourd’hui il représente une œuvre de style nouveau.

Les photos datent surtout de 1928, pendant le voyage de noces avec sa femme Ulla à Sylt. L’année 1928 tombe au milieu des « années héroïques » de la nouvelle photographie en Allemagne (1925-1929).

En 1925 était publié le livre de László Moholy-Nagy « peinture, photographie, films», marqué par le film russe. Les années suivantes, naquit une photographie où les intentions créatives des auteurs étaient mises en avant ; des facteurs abstraits de l’image comme la lumière, l'ombre, la perspective et la structure recevaient une mise en valeur dans la « nouvelle photographie ». Comparée à la photographie traditionnelle les travaux de l’avant-garde étaient marqués par des détails osés comme des vues en biais et des perspectives d’oiseaux ou grenouilles.

Ces derniers menaient aux modifications décisives qui justifient vraiment le grand mot « Nouvelle manière de voir ». Pendant des siècles depuis la découverte des perspectives centrales, les verticales, les horizontales et l’orientation sur un point fuyant qui se trouvait plus ou moins au milieu d’une image ; la construction d’une image était déterminée par ces critères.

Dans les œuvres des « nouveaux photographes », on ne trouve souvent plus de lignes parallèles au cadre de l’image. Le point de fuite se trouve parfois loin en dehors de celle-ci. Le peintre Theo van Doesburg donna à cette façon de construire l'image le nom de « Koutra composition ».
Par la « Koutra composition » on voulait changer la façon habituelle de voir, ce qui empêchait de voir consciemment. On voulait parler à l’âme. Cela devait mener à une vue plus consciente et critique de la réalité, donc à un changement ; au principe statique, on voulait opposer le principe du changement et du mouvement.

Arvid Gutschow est peut-être le premier photographe qui profita des nouveaux moyens de créer (libérés de la tradition) pour la réalisation d’une grande série de photos à thèmes. Jamais il n’est tenté de marquer d’une manière trop importante les aspects des formes dans ses photos ; il n’a jamais essayé de dominer par sa volonté créative la réalité propre au monde des objets, il n’était pas intéressé par la construction d'images abstraites à l’aide d’un inventaire de formes et de structure de la réalité. Malgré une volonté créative très marquée, il a considéré la photo comme un moyen représentant où il est important de voir dans l’objet l’essentiel, et cela exprimé par le choix « juste » de la découpe, de la perspective et de la lumière disponible. Pour Arvid Gutschow, l’important était le jeu des forces qui créent la vie. Il essayait de montrer cela par des parallèles. Pour cela les nouvelles possibilités de créer étaient bienvenues (et même nécessaires) ; elles donnaient à l’auteur la possibilité de munir ses photos d’une énergie de mouvement, venue de l’intérieur.

Dans les travaux d’Arvid Gutschow, ces énergies se montrent d’une manière spéciale quand des formes organiques se mettent en place d’après les principes de la Koutra composition. En plus, la vitalité est augmentée par la superposition et l’amalgame de différents systèmes de formes : le système de forme des objets et leurs projections de lumières et d’ombres. De cette manière se crée souvent dans les photos d’Arvid Gutschow, l’impression que tout bouge, que tout est vivant.

Dans le titre du livre « Mer, sable, soleil » se cachent derrière ces mots 3 éléments qui sont la base de la vie : eau, terre, énergie. Quand on regarde les photos de ce livre, on constate rapidement que le 4e élément « l’air » est un thème central sous forme de traces de vent dans le sable. Comme c’est le cas pour l’air, la lumière du soleil est un phénomène qui n’est pas visible dans l’espace. Elle devient visible quand elle touche un objet ; normalement nous n’avons pas le sentiment que nous voyons la lumière, mais l’objet correspondant. Arvid Gutschow a quand même réussi à créer des images impressionnantes de la lumière du soleil à l’aide du reflet de lumière à la surface de l’eau. Une grande partie du livre n’a pourtant pas pour thème chaque élément, mais leurs jeux d’ensemble. En plus viennent des photos de plantes qui sont, d'une certaine façon, sortie de ce jeu d’ensemble.

Le sentiment de Arvid Gutschow de se trouver au sein du monde, son amour pour l’environnement et pour tout ce qui vit, prennent leur expression d’une manière impressionnante dans ces images.

Dans une époque de plus en plus dominée par la technique et l’industrie, l’œuvre d’Arvid Gutschow montre la réflexion de la liaison de l’être humain avec les forces de la nature. Arvid Gutschow n’était pas du tout ennemi de la technique. À côté des photos de la nature qui s’expliquaient avec force, le monde de la technique et du travail était pour lui un autre thème intéressant.

À première vue, on pourrait être tenté de sentir les complexes nature/éléments, travail/technique fortement opposés. Cela n’est pas le cas; parmi les photos du monde du travail se trouve, dans une position centrale, celle qui traite le travail agricole. Dans ce cas, la relation avec la nature est évidente, de même qu'avec la représentation du monde du travail industriel il y a une relation claire : dans l’industrie on utilise les forces de la nature avec l’aide de la technique. Cela peut avoir un caractère élémentaire comme par exemple le travail dans un haut-fourneau que Arvid Gutschow a entre autres photographié. Pour Arvid Gutschow, regarder et photographier était un moyen d'aider la formation de la connaissance, de donner un accès au monde. D’après lui, la reconnaissance et le savoir menaient à la responsabilité ; responsabilité de traiter les forces consciencieusement qui rendent la vie des humains possible. D’après lui, cette responsabilité devait aboutir à l’action.

Arvid Gutschow était conscient que l’art avait toujours interprété le monde d’une nouvelle manière, mais qu'il ne pouvait que très peu contribuer au changement du monde. De cette constatation, il tirait la conséquence logique qu’il fallait déplacer ces intérêts en direction de la science et la réalisation de possibilités de changements de l’environnement.

Galerie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arvid Gutschow de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CAT:WIKIF — Catégorie:Article à wikifier Catégorie alimentée par {{à wikifier}} Raccourci [+] CAT:WIKIF Cette catégorie recense les articles qui ont besoin d une wikification. Notez que les articles exigeant un tr …   Wikipédia en Français

  • Grands photographes — Liste de photographes Cette liste présente les photographes qui ont leur biographie dans Wikipédia, par ordre alphabétique. Vous pouvez également consulter la liste des photographes par pays. Vous pouvez aussi consulter une liste de photographes… …   Wikipédia en Français

  • Liste De Photographes — Cette liste présente les photographes qui ont leur biographie dans Wikipédia, par ordre alphabétique. Vous pouvez également consulter la liste des photographes par pays. Vous pouvez aussi consulter une liste de photographes qui n ont pas encore d …   Wikipédia en Français

  • Liste de photographes — Cette liste présente les photographes qui ont leur biographie dans Wikipédia, par ordre alphabétique. Vous pouvez également consulter la liste des photographes par pays. Vous pouvez aussi consulter une liste de photographes qui n ont pas encore d …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”