Heidelberg


Heidelberg
Heidelberg
Image illustrative de l'article Heidelberg
Blason de Heidelberg
Germany location map.svg
Heidelberg
Administration
Toponyme officiel
Pays Drapeau d'Allemagne Allemagne
Land Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Karlsruhe
Arrondissement
(Landkreis)
Heidelberg (ville-arrondissement)
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 2 21 000
Code postal 69001-69126
Indicatif téléphonique 06221
Immatriculation HD
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
14
Site web www.heidelberg.de
Politique
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Dr. Eckart Würzner[1]
Partis au pouvoir
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 39″ N 8° 42′ 07″ E / 49.4108, 8.701949° 24′ 39″ Nord
       8° 42′ 07″ Est
/ 49.4108, 8.7019
  
Altitude (NN) 116 m
Superficie 108,83 km2
Démographie
Population 145 643 hab. (31 décembre 2008)
Densité 1 315 hab./km2

Heidelberg (en allemand [ˈhaɪdəlbɛʁk]) est une ville située sur les deux rives du Neckar, dans le Land de Bade-Wurtemberg au sud-ouest de l'Allemagne. Elle fait partie de la région densément peuplée de l'aire urbaine Rhin-Neckar. Avec ses 145 642 habitants au 31 décembre 2008, l'ancienne capitale du Palatinat du Rhin est la cinquième ville du Land par la population, derrière Stuttgart, Mannheim, Karlsruhe et Fribourg-en-Brisgau.

La ville est une destination touristique, connue pour son château et comme haut-lieu du romantisme qui a inspiré de nombreux poètes. C'est aussi une ville universitaire ; l'université de Heidelberg, fondée en 1386, compte en 2010 environ 28 000 étudiants dont 18,5 % d'étudiants étrangers.

Heidelberg a été l'un des foyers de la Réforme protestante et a accueilli Martin Luther en 1518. Cette ville a aussi donné son nom à l'Homo heidelbergensis, ancêtre de l'homme de Néanderthal, découvert en 1907 dans la région. En outre, l'Armée de terre des États-Unis est implantée à Heidelberg dans une base militaire depuis 1951.

Sommaire

Géographie

Localisation

Heidelberg est située au Sud-Ouest de l'Allemagne, au Nord du land du Bade-Wurtemberg, dans la région métropolitaine Rhin-Neckar. Elle est située sur le Neckar à l'endroit où ce dernier quitte la région de l'Odenwald pour rejoindre le fossé rhénan.

Elle est à 80 km au Sud de Francfort et à 120 km au Nord-Est de Stuttgart.

Géologie et relief

Hydrographie

Climat

Voies de communication et transports

Voies routières

Transports

La ville de Heidelberg est pourvue d'un réseau de transports en commun dense. En effet, des bus faisant des trajets intérieurs à la ville et d'autres faisant le lien avec les villes voisines immédiates desservent des arrêts très proches les uns des autres à la fréquence d'un bus toutes les 5 minutes. La proximité des arrêts de bus est telle qu'une minute de trajet suffit à relier deux arrêts consécutifs. Le réseau est exploité par la société Busverkehr Rhein-Neckar.

La ville est munie d'un réseau de tramway comportant 4 lignes, dont une est actuellement en travaux (en été 2006). Sur certains tronçons de rail, plusieurs lignes partagent les mêmes voies. Des bus circulent également sur les pistes prévues pour les tramways, celles-ci étant goudronnées, afin de désengorger le trafic.

Pour accéder aux hauteurs de la ville - et notamment au château d'Heidelberg -, il est possible d'emprunter le funiculaire, qui peut être utilisé comme correspondance suite à un trajet en bus ou en tramway.

La compagnie des transports de la région Rhein-Neckar propose notamment des tickets valables 2 heures, autorisant toutes correspondances.

De plus, la ville de Heidelberg préconise l'emploi du vélo comme moyen de locomotion privilégié, en proposant dans chacune de ses rues une à deux pistes cyclables ; le réseau couvrant toute la ville.

Par ailleurs, Heidelberg est connectée à Mannheim et Weinheim par une ligne de tramway, le S-Bahn RheinNeckar.

Urbanisme

Morphologie urbaine

Logement

Projets d'aménagements

Toponymie

Histoire

Kornmarkt, 1881
Photo Carl Curman

La première mention attestée d'Heidelberg date de 1196, dans un document du Palatin Heinrich pour l'abbaye de Schönau. Le nom de "Heidelberg" provient peut-être de Heidelbeere qui veut dire myrtille en allemand (Heidelbeera en alsacien haut-rhinois et Heidelbeer en alsacien bas-rhinois) et de Berg qui signifie montagne, colline. Cette étymologie nous renseignerait alors sur les pousses de myrtille qui évolueraient sur les versants de la ville (ou alors sur l'un des épisodes marquants de son histoire). La ville est l'ancienne résidence du comte palatin, l'un des sept Princes-Électeurs du Saint-Empire romain germanique.
Elle a été en partie détruite par l'armée française de Louis XIV lors de la dévastation du Palatinat en 1689 (guerre de la ligue d'Augsbourg) et son célèbre château fut dévasté à cette époque. Elle a aussi été l'un des foyers de la Réforme protestante et a accueilli Martin Luther en 1518.

Heidelberg fut également victime d'un bombardement en 1944 lors de la Seconde Guerre mondiale, mais celui-ci fut de faible importance : avec Bamberg et Ratisbonne (Regensburg), Heidelberg est connue comme l'une des rares villes allemandes épargnées par les raids aériens massifs qui ont dévasté la plupart des cibles alliées entre 1943 et 1945.
L'état-major du V Corps (Victory Corps) de l'US Army y est implanté depuis 1951.

À l'heure actuelle, la ville est toujours très renommée, en particulier dans le domaine de la médecine, du droit et de la philosophie.

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Administration municipale

Liste des maires

Instances judiciaires et administratives

Politique environnementale

Jumelages

La ville de Heidelberg est jumelée avec [2]:

Elle entretient également des relations d'amitié avec :

Population et société

Démographie

Évolution de la population de Heidelberg.
Années 1439 1588 1717 1784 1810 1812 1830 1852
Population 5 200 6 300 4 800 10 754 10 312 9 826 13 345 14 564
Années 1858 1861 1864 1867 1871 1875 1880 1885
Population 15 600 16 300 17 666 18 300 19 983 22 334 24 417 26 900
Années 1890 1895 1900 1905 1910 1916 1917 1919
Population 31 739 35 190 40 121 49 527 56 016 47 554 47 483 60 831
Années 1925 1933 1939 1945 1946 1950 1956 1961
Population 73 034 84 641 86 467 95 811 111 488 116 488 121 910 125 264
Années 1965 1970 1975 1980 1985 1987 1990 1995
Population 125 507 129 656 129 368 133 227 134 724 127 768 136 796 138 781
Années 2000 2005 2006 2008 - - - -
Population 140 259 142 933 144 634 145 642 - - - -
Notes, sources, ... Source : Statistisches Landesamt B-W

Enseignement

Enseignement secondaire

La ville possède des établissements d'enseignement secondaires (voir Système éducatif allemand)[3]:

Liste des établissements d'enseignement secondaires d'Heidelberg
Gymnasium
Niveaux scolaires I et II
Realschule
Niveau scolaire I
Hauptschule
Niveau scolaire I
Berufschule
Niveau scolaire II
Public
  • Enseignement général
    • Bunsen-Gymnasium
    • Helmholtz-Gymnasium
    • Hölderlin-Gymnasium
    • Internationale Gesamtschule Heidelberg (IGH)
    • Kurfürst-Friedrich-Gymnasium
  • Enseignement technique
    • Carl-Bosch-Schule
    • Marie-Baum-Schule
    • Willy-Hellpach-Schule
  • Gregor-Mendel-Realschule
  • Internationale Gesamtschule Heidelberg (IGH)
  • Johannes-Kepler-Realschule
  • Theodor-Heuss-Realschule
  • Waldparkschule
  • Heiligenbergschule
  • Geschwister-Scholl-Schule
  • Albert-Schweitzer-Schule
  • Carl-Bosch-Schule
  • Fritz-Gabler-Schule
  • Johannes-Gutenberg-Schule
  • Julius-Springer-Schule
  • Marie-Baum-Schule
  • Willy-Hellpach-Schule
Privé
  • Enseignement général
    • Elisabeth-von-Thadden-Schule
    • Englisches Institut
    • Heidelberg College
    • St. Raphael Schule
  • Enseignement technique
    • F+U Rhein-Main-Neckar gGmbH
  • F+U Rhein-Main-Neckar gGmbH
  • St. Raphael Schule
  • F+U Rhein-Main-Neckar gGmbH

Enseignement supérieur

Heidelberg est connue pour son université, fondée en 1386 par Ruprecht Ier du Palatinat, et refondée en 1803 par le margrave Karl-Friedrich de Bade. La ville est réputée notamment pour l'enseignement de la physique et de la philosophie.

Recherche

Le Laboratoire européen de biologie moléculaire, l'Organisation européenne de biologie moléculaire, le Centre allemand de recherche sur le cancer, l'Institut Max Planck de recherche médicale, l'Institut Max-Planck d'astronomie, l'Institut Max-Planck de physique nucléaire, l'Institut Max-Planck de droit public et international comparé sont situés à Heidelberg.

Manifestations culturelles et festivités

Tous les ans, la veille du 1er mai, a lieu la nuit de Walpurgis. Les jeunes des environs se réunissent dans une Thingstätte, ou arène, construite sous le Troisième Reich en 1934 et située sur une colline en périphérie de la ville. Pas d'organisateur, ni d'annonce officielle caractérisent cette fête improvisée où chacun peut pique-niquer à la nuit tombée tout en admirant les jongleurs du haut des marches et ensuite danser autour du feu sur le rythme des djembés.

Santé

Sports

Heidelberg est un bastion du rugby allemand avec pas moins de quatre clubs de première division :

  • Heidelberger RK (Heidelberger Ruderklub ou HRK),
  • RG Heidelberg (Rudergesellschaft Heidelberg ou RGH),
  • SC Neuenheim (Sportclub Neuenheim Heidelberg ou SCN),
  • TSV Handschuhsheim.

Médias

Cultes

Économie

Revenus de la population et fiscalité

Emploi

Entreprises et commerces

Culture locale et patrimoine

Château de Heidelberg

Monuments et lieux touristiques

Article détaillé : Château de Heidelberg.

La ville comporte un château du XVe siècle.

Patrimoine culturel

La ville abrite plusieurs musées à thème, notamment :

  • le musée de la pharmacie, installé à l'intérieur du château ;
  • le musée de l'emballage (Deutsches Verpackungs-Museum), qui retrace l'histoire des emballages ;
  • le musée du Palatinat.

Heidelberg dans les arts et la culture

C'est à Heidelberg que se déroule la nouvelle écrite en 1859 par le duo français Erckmann-Chatrian : La montre du doyen.

Une partie de l'action du manga Monster de Naoki Urasawa se déroule au pied du château d'Heidelberg.

Dans Command&Conquer : Alerte Rouge 3, la mission 3 des forces alliés se passe à Heidelberg.

Personnalités liées à la commune

Heidelberg est le lieu de naissance de quelques célébrités :

Heidelberg est aussi le lieu de villégiature éternelle d'un grand nombre de célébrités :

  • le grand médecin allemand Adolf Kussmaul (1822-1902), qui repose dans le plus beau cimetière de la ville (Bergfriedhof situé au sud de la cité). Une rue porte son nom (« Kussmaulstrasse ») dans le quartier nord, au-delà du Neckar (belle petite rue résidentielle, calme, au pied de la montagne, où de nombreux médecins urologues et autres travaillent).
  • l'orientaliste allemand Aloys Sprenger, né à Nasserut (1813), mort à Heidelberg (1893).

Tandis que le général américain George S. Patton y mourut, le 21 décembre 1945, dans un accident de voiture.

Héraldique, logotype et devise

Notes

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Heidelberg de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • HEIDELBERG — HEIDELBERG, city in Baden, Germany. Heidelberg is mentioned in the will of Judah b. Samuel he Ḥasid (d. 1217), but the reference may be a later addition. The first reliable evidence for the presence of Jews in the town dates from 1275. In the… …   Encyclopedia of Judaism

  • HEIDELBERG — Située dans le Land de Bade Wurtemberg, sur le Neckar, non loin de sa confluence avec le Rhin, la ville de Heidelberg (138 000 hab. en 1990) ne prend son importance qu’en 1228, lorsque l’Électeur palatin en fait sa capitale; elle est dominée par… …   Encyclopédie Universelle

  • Heidelberg — Heidelberg, PA U.S. borough in Pennsylvania Population (2000): 1225 Housing Units (2000): 606 Land area (2000): 0.263195 sq. miles (0.681671 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.263195 sq. miles… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Heidelberg [2] — Heidelberg, 1) Stadt im gleichnamigen bad. Kreis und Amtsbezirk, 116 m ü. M., in reizender Gegend des Neckartals, da, wo der Fluß aus dem Gebirge in die Ebene tritt, am Fuß des 566 m hohen Königsstuhls, erstreckt sich am linken Neckarufer… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Heidelberg, MN — U.S. city in Minnesota Population (2000): 72 Housing Units (2000): 27 Land area (2000): 0.518048 sq. miles (1.341738 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.518048 sq. miles (1.341738 sq. km) FIPS code …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Heidelberg, MS — U.S. town in Mississippi Population (2000): 840 Housing Units (2000): 359 Land area (2000): 5.114016 sq. miles (13.245241 sq. km) Water area (2000): 0.022950 sq. miles (0.059440 sq. km) Total area (2000): 5.136966 sq. miles (13.304681 sq. km)… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Heidelberg, PA — U.S. borough in Pennsylvania Population (2000): 1225 Housing Units (2000): 606 Land area (2000): 0.263195 sq. miles (0.681671 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.263195 sq. miles (0.681671 sq. km)… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Heidelberg, TX — U.S. Census Designated Place in Texas Population (2000): 1586 Housing Units (2000): 423 Land area (2000): 2.841338 sq. miles (7.359031 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 2.841338 sq. miles (7.359031 …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Heidelberg — Heidelberg, 1) Oberamt im badenschen Unterrheinkreise; 37,000 Ew.; 2) Stadt hier, am Neckar, mit 702 Fuß langer, mit der Bildsäule des Kurfürsten Karl Theodor von der Pfalz verzierter Brücke über denselben; in einer reizenden Gegend; Sitz des… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Heidelberg — Heidelberg, Spitze des Habelschwerdter Gebirges; 3012 (2928) Fuß hoch …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.