Pyramide
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne les pyramides en tant que polyèdres géométriques. Pour les autres significations, voir Pyramide (homonymie).
Ensemble des pyramides
Pyramide carrée
Faces n triangles,
1 n-gone
Arêtes 2n
Sommets n+1
Groupe de symétrie Cnv
Polyèdre dual Auto-duaux
Propriétés convexe

Une pyramide (du grec pyramis) à n côtés est un polyèdre formé en reliant une base polygonale de n côtés à un point, appelé l'apex, par n faces triangulaires (n ≥ 3). En d'autres mots, c'est un solide conique avec une base polygonale.

Lorsque cela n'est pas précisé, la base est supposée carrée. Pour une pyramide triangulaire chaque face peut servir de base, avec le sommet opposé pour apex. Le tétraèdre régulier, un des solides de Platon, est une pyramide triangulaire. Les pyramides carrées et pentagonales peuvent aussi être construites avec toutes les faces régulières, et par conséquent sont des solides de Johnson. Toutes les pyramides sont des auto-duaux.

Les pyramides sont une sous-classes des prismatoïdes.

Sommaire

Origine du nom

Ce sont les Grecs qui ont introduit le nom de « pyramide », comparant les pyramides d'Égypte avec une de leurs pâtisseries de forme similaire appelée « pyramis » ou « pyramous »[1].

Volume

Le volume d'une pyramide est V = \frac{1}{3} AhA est l'aire de la base et h la hauteur de la base à l'apex. Ceci est valable pour toute localisation de l'apex, à condition que h soit mesuré comme la distance perpendiculaire à partir du plan qui contient la base.

Ceci peut être démontré par le calcul suivant :

En utilisant le fait que les dimensions d'une section plane parallèle à la base augmente de façon linéaire à partir de l'apex vers la base. Alors, la section plane à une hauteur quelconque y est la base mise à l'échelle par un facteur de \frac{h-y}{h}, où h est la hauteur à partir de la base vers l'apex. Puisque l'aire d'une forme quelconque est multipliée par le carré de la forme mise à l'échelle, l'aire de la section plane à une hauteur y est \frac{A}{h^2}(h-y)^2.
Le volume est donné par l'intégrale \frac{A}{h^2} \int_0^h (h-y)^2 \, dy = \frac{-A}{3h^2} (h-y)^3 \bigg|_0^h = \frac{1}{3}Ah.

Trivialement, le volume d'une pyramide à base carrée avec un apex d'hauteur égale à la moitié de la base peut être vue comme un sixième d'un cube formé par six pyramides de cette sorte (en paires opposées) par le centre. Alors "base fois la hauteur" correspond à un demi du volume du cube, et par conséquent trois fois le volume de la pyramide, ce qui donne le facteur un tiers.

Moins trivialement, le volume d'une pyramide à base carrée et composée de triangles équilatéraux est le double de celui d'un tétraèdre de même côté, ce qui se démontre par dissection moitié.

Pyramide géométrique vue en perspective

Aire de la surface

L'aire de la surface d'une pyramide régulière, c'est-à-dire une pyramide dont toutes les faces sont des triangles isocèles identiques, est A =A_b+ \frac{ps}{2}Ab est l'aire de la base, p le périmètre de la base et s la hauteur de la pente le long de la bissectrice d'une face (ie la longueur à partir du milieu d'une arête quelconque de la base jusqu'à l'apex).

Pyramides avec des faces polygonales

Si toutes les faces sont des polygones réguliers, la base de la pyramide peut être un polygone régulier de 3, 4 ou 5 côtés :

Nom Tétraèdre Pyramide carrée Pyramide pentagonale
Tetrahedron.svg Square pyramid.png Pentagonal pyramid.png
Classe Solide de Platon Solide de Johnson (J1) Solide de Johnson (J2)
Base Triangle équilatéral Carré Pentagone régulier
Groupe
de symétrie
Td C4v C5v

Le centre géométrique d'une pyramide carrée est localisé sur l'axe de symétrie, à un quart de la base vers l'apex.

Symétrie

Si la base est régulière et l'apex est au-dessus du centre, le groupe de symétrie d'une pyramide à n côtés est Cnv d'ordre 2n, excepté dans le cas d'un tétraèdre régulier, qui possède le groupe de symétri plus grand Td d'ordre 24, qui a quatre versions de C3v pour sous-groupes.

Le groupe de rotation est Cn d'ordre n, excepté dans le cas d'un tétraèdre régulier, qui possède le groupe de rotation plus grand T d'ordre 12, qui a quatre versions de C3 pour sous-groupes.

Généralisation aux dimensions supérieures

Une pyramide est un objet géométrique ayant pour base un polygone quelconque, auquel on relie tous ses sommets à un point unique. Par abus de langage, on dit qu'elle est régulière si toutes ses faces sont des polygones réguliers.

En généralisant, une hyperpyramide de dimension 4 est un polychore ayant pour base un polyèdre auquel on relie tous ses sommets à un point unique. Le pentachore en est l'exemple le plus simple.

Et donc, une hyperpyramide de dimension n est un polytope à n dimensions, qui a pour base un polytope à n-1 dimensions, et dont tous les sommets sont reliés à un point unique. Une hyperpyramide peut être considérée comme l'ensemble de tous les "états" pris par sa base lors de son rétrécissement progressif jusqu'à l'apex le long d'une médiane centrale (reliant le centre de gravité de la base au sommet); tous ces "états" de la base sont en fait l'intersection de l'hyperpyramide avec des hyperplans parallèles à la base. L'hypervolume d'une hyperpyramide de dimension n est donné par la formule : V_n = \frac{B_{n-1} \times h}{n} ,où Bn − 1 est l'hypervolume de la base et h la hauteur.

Les premières hyperpyramides
Nom Point Segment Triangle Pyramide 4-hyperpyramide 5-hyperpyramide
Explication rien (d=-1) n'est relié à un point (d=0) un point (d=0) est relié à un point (d=0) un segment (d=1) est relié à un point (d=0) un polygone (d=2) est relié à un point (d=0) un polyèdre (d=3) est relié à un point (d=0) un polychore (d=4) est relié à un point (d=0)
Dimension 0 1 2 3 4 5
Image Point graphe.jpg Segment graphe.jpg Triangle illustration.svg Square pyramid.png Hyperpyramide-animation.gif


Tout simplexe est une hyperpyramide, et la plus simple de chaque dimension.

Symbolique

Pour la franc-maçonnerie, la pyramide représente la Lumière, l'éveil des Hommes qui se rapprochent de la vérité, des dieux. Chez les Egyptiens, la pyramide est le lieu où l'Homme passe de la vie à la mort. Les francs-maçons ont donc repris ce symbole pour désigner le passage de l'ignorance à la connaissance, de la vie profane à la vie d'initié.

La forme pyramidale serait magique, et augmenterait certaines qualités en elle, à un endroit précis.

Article détaillé : champs de forme.

Notes, références

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « pyramide » du CNRTL.

Article connexe

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pyramide de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PYRAMIDE — La pyramide, type de monument d’origine purement égyptienne, fut, au moins sous l’Ancien Empire (env. 2700 à 2200 av. J. C.), essentiellement la tombe d’un roi et parfois d’une reine, les dimensions étant en ce dernier cas beaucoup plus modestes …   Encyclopédie Universelle

  • Pyramide — bezeichnet: Baukunst Pyramide (Bauwerk), eine Bauform, meist mit quadratischer Grundfläche Weihnachtspyramide, ein dekoratives Gestell mit Drehtellern zum Aufstellen von Figuren Pyramide (Vermessung), eine weit sichtbare Vermarkung auf wichtigen… …   Deutsch Wikipedia

  • pyramide — PYRAMIDE. s. f. Corps solide qui a trois ou quatre costez, & qui depuis sa base jusques à sa plus grande hauteur, va tousjours en diminuant, & s esleve & se termine en pointe. Les pyramides d Egypte sont renommées pour leur grandeur & pour leur… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Pyramide — Sf std. (15. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. pӯramis ( idis); dieses aus gr. pӯramís, das aus dem Ägyptischen übernommen ist. Als Bezeichnung der geometrischen Figur bereits im Lateinischen gebräuchlich.    Ebenso nndl. piramide, ne. pyramid,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Pyramide — Pyramide: Das Wort ist ägypt. Ursprungs. Es wurde den europäischen Sprachen durch griech. lat. pȳramís vermittelt. In dt. Texten erscheint »Pyramide« seit dem Ausgang des 15. Jh.s, zuerst nur als Bezeichnung der monumentalen Grabbauten… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Pyramide — Pyramide, 1) (ein ägyptisches Wort von unbekannter Form u. Bedeutung), viereckiges Gebäude, dessen je 2 u. 2 gleiche Seiten von der Basis, von gleicher Länge in schiefer Richtung sich erhebend in einer Spitze endigen. Sie kommen zunächst in… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Pyramide — Pyramide, in der Geometrie ein Körper mit geradliniger Grundfläche u. so vielen dreieckigen u. in einer Spitze zusammenstoßenden Seitenflächen, als die Grundfläche Seiten hat. Man unterscheidet darnach 3 , 4 , 5seitige P. n. etc. Die Höhe der P.… …   Herders Conversations-Lexikon

  • pyramide — PYRAMIDE: Ouvrage inutile …   Dictionnaire des idées reçues

  • Pyramide — [Network (Rating 5600 9600)] …   Deutsch Wörterbuch

  • Pyramide — Py|ra|mi|de [pyra mi:də], die; , n: a) geometrischer Körper mit einem ebenen Vieleck als Grundfläche und gleichschenkligen, oben in einem Punkt zusammenlaufenden Dreiecken als Seitenflächen: das Volumen einer Pyramide berechnen. b) monumentaler… …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”