Arslan Tash

36°53′34″N 38°21′19″E / 36.89278, 38.35528

Guerriers, orthostat en basalte de la deuxième moitié du VIIIe siècle av. J.‑C. trouvé à Arslan Tash, musée du Louvre

Arslan Tash (Arslan Taş) est un site archéologique situé au nord de la Syrie, dont le nom signifie en turc « Pierre au lion ». Ce nom vient de deux lions en pierre situés près du village du même nom, ayant servi par la suite à repérer l’emplacement d’un ancien palais provincial de l’époque néo-assyrienne (IXe ‑ VIIe siècles av. J.‑C.), quand la cité s’appelait Hadatu. Repéré dès 1850, le site fut fouillé bien plus tard, à partir de 1928, par François Thureau-Dangin, durant deux saisons.

Les fouilles se sont concentrées sur le palais, qui daterait du règne de Teglath-Phalasar III (745-727). Il s’agit d’un palais de gouverneur d’une province assyrienne, ayant pu servi de lieu d’étape pour le souverain en déplacement. Le palais est long d’environ 150 mètres, et organisé autour de deux cours principales, selon la tradition des palais assyriens, la première, cœur de l’espace public (bābanu), d’où on accédait par une salle de réception rectangulaire vers la seconde cour, autour de laquelle s’organisait une ensemble de salles constituant l’espace privé (bītanu).

À l’est du palais, on a exhumé un édifice de petite taille dit « Bâtiment aux ivoires », parce qu’on y a trouvé 111 plaques en ivoire finement sculpté. Elles sont l’œuvre d’artisans venus du Levant, car leur style est le même que celui de cette région, avec des influences égyptienne et égéenne. Une des plaques était d’ailleurs issue du lit du roi de Damas, et constituait probablement une prise de guerre (le royaume araméen de Damas ayant été démantelé par Teglath-Phalazar III).

Un temple a également été dégagé. Les fouilleurs y découvrirent deux taureaux ailés qui servaient à garder son entrée, dont l’un portait une inscription donnant le nom antique de la ville, et apprenant également que le temple était dédié à Ishtar, et construit ou reconstruit par Teglath-Phalazar III.

Après la chute de l’Empire assyrien à la fin du VIIe siècle, la cité ne fut sans doute pas dépeuplée. À l’emplacement du palais, un temple fut construit à l’époque hellénistique.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arslan Tash de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arslan Tash — (Turkish; Arslan Taş, Stone Lion), ancient Hadātu , is an archaeological site in northern Syria. It was the center of an Aramean Iron Age kingdom, which were conquered by Assyria in the 9th century BC. The site of Arslan Tash was explored by the… …   Wikipedia

  • Hadatu — Arslan Tash Guerriers, orthostat en basalte de la deuxième moitié du VIIIe siècle av. J. C. trouvé à Arslan Tash, musée du Louvre Arslan Tash (Arslan Taş) …   Wikipédia en Français

  • Assyrie —  Pour l’article homonyme, voir Assyrie (province romaine).  Le cœur historique de l Assyrie (en rouge), et l empire assyrien lors de son extension maximale sous le règne d Assurbanipal au milieu du …   Wikipédia en Français

  • El (god) — Eli (Hebrew: אל) is the Northwest Semitic word and name either translated into English as god or God or left untranslated as Eli , depending on the context. In the Levant as a whole, Eli or Izer was the supreme god, the father of humankind and… …   Wikipedia

  • Lilith — (Hebrew he. לילית) is a mythological female Mesopotamian storm demon associated with wind and was thought to be a bearer of disease, illness, and death. The figure of Lilith first appeared in a class of wind and storm demons or spirits as Lilitu …   Wikipedia

  • DEMONS, DEMONOLOGY — A demon is an evil spirit, or devil, in the ordinary English usage of the term. This definition is, however, only approximate. In polytheistic religions the line between gods and demons is a shifting one: there are both good demons and gods who… …   Encyclopedia of Judaism

  • TEMPLE — The article is arranged according to the following outline: first temple history structure the ground plan of the temple the detailed plan of the temple general description the porch THE MAIN ROOM (HEKHAL) OR HOLY PLACE …   Encyclopedia of Judaism

  • WRITING — (Scripts, Materials, and Inscriptions). SCRIPTS AND MATERIALS General Survey From the end of the third millennium B.C.E., the art of writing was practiced in the ancient Near East (see alphabet ). Here, the pictographic, cuneiform, and… …   Encyclopedia of Judaism

  • Tille — Höyük is an archaeological site in southeast Turkey. It is a small settlement mound on the west bank of the Euphrates, some 60 km east of Adiyaman. The site was excavated by the British Institute of Archaeology at Ankara, under the direction of… …   Wikipedia

  • Animal-symbole Dans Le Proche-Orient Ancien — Le dieu de l Orage Adad sur son animal attribut, le taureau, Arslan Tash, VIIIe siècle av. J. C. Parmi les divers symboles qui pouvaient être attribués à une divinité de la …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”