Argentoratum

Argentoratum est le nom latin d'origine celtique (*arganto-, argent, même racine qu'en latin et *rāti-, levée de terre, fortin[1]) de l'actuelle ville de Strasbourg.

L'empereur romain Auguste décide d'organiser en partie la défense de l'empire romain par la construction de camps fortifiés le long du Rhin. En l'an 12 avant JC, le général Romain Drusus[2] est chargé de fortifier une place celte du nom d'Argentorate. Ce camp, Argentoratum, est agrandi successivement sous les empereur Tibère et Trajan. Alors que les limes (frontière de l'empire romain) de l'Empire atteignent le Danube et le Neckar, le camp est réduit à un centre de ravitaillement.

Il retrouve son rôle militaire au moment des invasions barbares. Ainsi, en août 357, les troupes du général romain Julien défont les Alamans de Chnodomar dans la bataille d'Argentoratum.

La cité est abandonnée et détruite par Attila en 451[3].

Dans la ville de Rome on trouve le Largo di Torre Argentina, une vaste place rectangulaire sur le corso Vittorio Emanuele, dans le quartier historique du Champ de Mars, presque entièrement occupée par un complexe archéologique comprenant quatre temples romains de l'époque républicaine. Le nom de la place se réfère à la tour dite Torre Argentina, aujourd'hui englobée dans le Palazzetto del Burcardo actuellement Biblioteca e Museo teatrale del Burcardo, ainsi nommée par Johannes Burckardt (1445-1506), dont le nom fut italianisé en Burcardo et qui, à partir de 1483, fut maître des cérémonies des cinq papes Sixte IV, Innocent VIII, Alexandre VI, Pie III et Jules II. Ce haut prélat était originaire de Strasbourg (en latin Argentoratum, nom donné à la ville en référence à ses mines d'argent) aimait signer ses écrits du surnom d'Argentinus.

Sommaire

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Notes et références

  1. Pierre-Yves Lambert, La langue gauloise, édition errance 1994.
  2. http://www.argentoratum.com/histoire1.htm
  3. Michel Bertrand, op. cit., p.18

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Argentoratum de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ARGENTORATUM — sic dictum ab argento, quia ibi tempore Romanorum aerarium> vulgo Strasburg, a platea> quod olim Attila, Hunnorum Rex destructâ civitate, amplam per candem dederit plateam, unde et Stratopolis quandoque> Urbs Germaniae superioris ampla,… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Argentorātum — Argentorātum, alter Name der Stadt Straßburg, s.d …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Argentorātum — Argentorātum, auch Argentaria, lat. Name von Straßburg im E saß …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Argentoratum — Argentorātum (lat., d.i. Silberburg), röm. Name für Straßburg im Elsaß …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Argentoratum — Argentoratum,   Argentorate, römisches Kastell und Siedlung am Rhein (Provinz Obergermanien) an der Stelle des heutigen Straßburg.   …   Universal-Lexikon

  • Argentoratum — lat. kelt. germ.?, Ortsname: nhd. Straßburg; Quelle: Ortsname (2. Jh.); Quelle: lat. kelt. Herkunft, Herkunft unsicher, vielleicht beeinflusst von lat. argentum und einem …   Germanisches Wörterbuch

  • Argentoratum — Strasbourg (dt. Straßburg/Strassburg) …   Deutsch Wikipedia

  • Argentoratum — stor. Strasburgo …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • Bataille d'Argentoratum — ██████████10  …   Wikipédia en Français

  • Schlacht von Argentoratum — Julian nach einer meist als Bildnis des Kaisers gedeuteten Statue im Louvre …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”