Arentèle

48° 12′ 39″ N 6° 43′ 21″ E / 48.2108, 6.7225

Arentèle
L'Arentèle à Pierrepont-sur-l'Arentèle.
L'Arentèle à Pierrepont-sur-l'Arentèle.
Caractéristiques
Longueur 21,1 km
Bassin 65,2 km2
Bassin collecteur Rhin
Débit moyen 0,77 m3⋅s-1 (la confluence de la Mortagne)
Régime pluvial
Cours
Se jette dans Mortagne
Géographie
Pays traversés Drapeau de France France

L'Arentèle est une rivière française de Lorraine qui coule dans le département des Vosges. C'est un affluent de la Mortagne en rive gauche, donc un sous-affluent du Rhin par la Mortagne, la Meurthe puis la Moselle.

Sommaire

Géographie

La longueur de son cours d'eau est de 21,1 km[1]. L'Arentèle naît au pied de la colline de l'Avison à Bruyères et rejoint la Mortagne en rive gauche à Rambervillers.

Elle arrose notamment Grandvillers et Sainte-Hélène.

Hydrologie

L'Arentèle a été observée durant une période de 17 ans (1991-2007), à la station hydrométrique de Saint-Gorgon, localité du département des Vosges située peu avant son confluent avec la Mortagne [2]. La surface ainsi étudiée est de 63,2 km², soit la quasi totalité du bassin versant de la rivière qui fait 65,2 km²[3].

Le débit moyen interannuel ou module de la rivière à Saint-Gorgon est de 0,77 m³ par seconde[3].

L'Arentèle présente des fluctuations saisonnières de débit bien marquées. Les hautes eaux se déroulent en hiver et se caractérisent par des débits mensuels moyens allant de 1,11 à 1,23 m³ par seconde, de décembre à mars inclus (avec un maximum en janvier). À partir du mois d'avril, le débit baisse rapidement jusqu'aux basses eaux d'été qui ont lieu de juillet à septembre inclus, entraînant une baisse du débit mensuel moyen jusqu'à 0,234 m³ au mois d'août, ce qui reste cependant assez consistant. Mais ces moyennes mensuelles ne sont que des moyennes et cachent des fluctuations plus prononcées sur de courtes périodes ou selon les années.

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 0,088 m³ par seconde (88 litres), en cas de période quinquennale sèche, ce qui ne peut être qualifié de sévère pour un aussi petit cours d'eau.

Quant aux crues, elles peuvent être assez importantes, compte tenu de la petitesse du bassin versant. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 11 et 14 m³ par seconde. Le QIX 10 est de 16 m³ par seconde, le QIX 20 de 18 m³[4], tandis que le QIX 50 n'a pas été calculé faute d'une durée d'observation suffisante, mais est estimé à plus ou moins 20 m³ par seconde.

Le débit instantané maximal enregistré à Saint-Gorgon a été de 16,1 m³ par seconde le 12 novembre 1996, tandis que la valeur journalière maximale était de 12,4 m³ par seconde le 18 septembre 2006. Si l'on compare la première de ces valeurs à l'échelle des QIX de la rivière, cette crue était d'ordre décennal, et donc fort banale, car destinée à se répéter tous les 10 ans en moyenne.

L'Arentèle est une rivière relativement abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 354 millimètres annuellement, ce qui est supérieur à la moyenne d'ensemble de la France. C'est cependant nettement inférieur aux bassins de la Meurthe (425 millimètres) et de la Mortagne (372 millimètres), ainsi qu'à la moyenne du bassin français de la Moselle (445 millimètres à Hauconcourt en aval de Metz). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint 11,2 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.


Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. SANDRE, « Fiche ruisseau l'arentèle (A6640300) ». Consulté le 10 janvier 2009
  2. Station A6653010 - L'Arentèle à Saint-Gorgon (option Synthèse)
  3. a et b Agence de l'eau Rhin-Meuse, « Débits caractéristiques de l'Arentèle ». Consulté le 10 janvier 2009
  4. mais approximatif car la période de référence n'a que 17 années : de 1991 à 2007

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arentèle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”