Antoine Court

Antoine Court, né à Villeneuve-de-Berg le 17 mai 1695 et mort en 1760 à Lausanne, est un ministre protestant et historien français.

Sommaire

Eléments biographiques

Élevé dans une famille protestante au moment des persécutions qui suivent la révocation de l’Édit de Nantes, Antoine Court se trouve mêlé aux troubles de la guerre des camisards dans sa dernière phase. Très jeune, il parcourt les campagnes cévenoles pour tenir des assemblées clandestines où se rassemblaient les nouveaux convertis pour écouter la lecture de la Bible et sa prédication, chanter les Psaumes et prier selon leur foi.

En 1713, Court rompt avec les Camisards, la violence et le prophétisme et décide en 1715 de restaurer l’ancienne discipline des Églises réformées et leur organisation synodale (synode de Monoblet - Gard).

Antoine Court coopère étroitement avec Pierre Corteiz à la réorganisation des Églises réformées, sans violence mais en résistant opiniâtrement aux tentatives du pouvoir d’écraser ce renouveau. En 1718, il est ordonné pasteur par Corteiz qui l'avait été lui-même à Zurich peu de temps auparavant.

En 1729, Court doit se réfugier à Lausanne où il restera jusqu’à la fin de sa vie. Il y tient une abondante correspondance avec les pasteurs et les Églises du Désert. Les Papiers Court sont déposés à Genève. Il chercha à réunir soutiens et fonds pour ses coreligionnaires français persécutés et souvent vus comme des rebelles par l’Europe protestante qui les incitait à quitter leur pays plutôt que d’y tenir des cultes clandestins. Court soutint aussi les étudiants français, futurs pasteurs et souvent martyrs qui, à partir de 1730, vinrent à Lausanne pour étudier au Séminaire français.

En 1744, lors d’un ultime voyage en France, Court présida le premier synode national des églises du Désert, manifestation du succès de son entreprise qui s’était peu à peu propagée à l’ensemble du royaume ou presque. Partout le protestantisme reprenait plus ou moins timidement vie. Il en profita également pour tenter de régler le schisme Boyer, une grande querelle qui minait le protestantisme languedocien depuis une quinzaine d’année.

Jusqu’à sa mort, cet actif restaurateur du protestantisme en France intercéda pour ses coreligionnaires, les défendit et appela à la tolérance. Il travailla également à apaiser les querelles, notamment entre pasteurs, qui les divisaient.

Court fut aussi un historien de la guerre des camisards. On lui doit une Histoire des troubles des Cévennes ou de la guerre des Camisards sous le règne de Louis XIV, publiée par son fils Antoine Court de Gébelin (Villefranche [Genève], 1760, 3 vol. in-12). Il rédigea en outre de précieux mémoires sur les débuts de son œuvre en Cévennes.

Il est enfin l'auteur de plusieurs apologies destinées à obtenir la reconnaissance d’un état civil et la tolérance religieuse aux Réformés.

Publications

  • Mémoires pour servir à l'histoire et à la vie d’Antoine Court, de 1695 à 1729, Éd. Patrick Cabanel, Pauline Duley-Haour, Paris, Éditions de Paris, 1995 ISBN 978-2-905291-40-0
  • Le Patriote français et impartial, Villefranche, F. Chrétien, 1753, réimp. Éd. Otto H. Selles, Paris, Champion, 2002 ISBN 978-2-7453-0598-5
  • Histoire des troubles des Cévennes ou de la guerre des camisards sous le règne de Louis le grand
  • Claude Brousson, Paris, Librairie Protestante, 1961
  • Le Patriote françois et impartial, ou Memoire historique de ce qui s'est passé de plus remarquable au sujet de la religion reformée, Londres, Pierre Chrétien, 1768
  • Mémoire historique de ce qui s'est passé de plus remarquable au sujet de la religion reformée, en plusieurs provinces de France, depuis 1744, jusqu'à la présente année 1751, Paris, [S.n.], 1751
  • Lettre d’un patriote sur la tolérance civile des protestans de France : et sur les avantages qui en résulteroient pour le Royaume, Paris, [S.n.], 1756. (gallica.bnf.fr)

Références

  • Antoine Court et ses sermons, Éd. Ernest Combe, Lausanne, Georges Bridel, 1896
  • Hubert Bost - Claude Lauriol (éd.), Entre Désert et Europe, le pasteur Antoine Court (1695-1760), Paris, Champion, 1998
  • Ph. Cardon, Antoine Court, 1695-1760. Une vie au service du Désert, Thèse, Paris, Bibliothèque de la Société d'histoire du protestantisme français, 1981
  • Edmond Hugues, Histoire de la restauration du protestantisme en France au dix-huitième siècle. Antoine Court d’après des documents inédits, Paris, M. Lévy frères, 1874. [1]

Source

Liens externes

  • Camille Rabaud, Antoine Court, précurseur de Paul Rabaut, [2]
  • Musée virtuel du protestantisme français : Notice - Antoine Court (1695-1760, [3]
  • Pierre Rolland, Antoine Court (1696-1760, [4]
  • Antoine Court, 1695-1760, Restaurateur du protestantisme français, pasteur au "Désert". [5]
  • Musée du Désert, Assemblée du Désert 2010 : Antoine Court, le "passeur" du Désert. [6]

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine Court de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Court de Gébelin — Antoine Court who named himself Antoine Court de Gébelin (ca.1719 – May 10, 1784) was a former Protestant pastor, born at Nîmes,[1] who initiated the interpretation of the Tarot as an arcane repository of timeless esoteric wisdom in 1781 …   Wikipedia

  • Antoine Court de Gébelin — (* 1719 in Genf; † 12. Mai 1784 in Paris), war Theologe, Pastor der Hugenotten, Mitglied der Freimaurerloge Les Amis Réunis und gilt als Vater des esoterischen Tarots …   Deutsch Wikipedia

  • Antoine Court De Gébelin — Pour les articles homonymes, voir Court. Antoine Court de Gébelin …   Wikipédia en Français

  • Antoine Court de Gebelin — Antoine Court de Gébelin Pour les articles homonymes, voir Court. Antoine Court de Gébelin …   Wikipédia en Français

  • Antoine court de gébelin — Pour les articles homonymes, voir Court. Antoine Court de Gébelin …   Wikipédia en Français

  • Antoine Court (Huguenot) — Antoine Court (1696 1760) was a French reformer called the Restorer of Protestantism in France. He was born at Villeneuve de Berg, in Languedoc, March 27, 1696. His parents were peasants, adherents of the Reformed church, which was then… …   Wikipedia

  • Antoine Court de Gébelin — Pour les articles homonymes, voir Court. Antoine Court de Gébelin Naissance …   Wikipédia en Français

  • Court — bezeichnet als englischer Begriff den „Hof“ allgemein sowie den „Gerichtshof“ im Besonderen, siehe Gericht den Spielplatz für Ballsportarten wie Tennis und Squash, siehe Court (Sport) den Namen einer Gemeinde im Amtsbezirk Moutier, Kanton Bern,… …   Deutsch Wikipedia

  • Court —  Pour les articles homophones, voir Cour et Cours. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français

  • Court (disambiguation) — Contents 1 Structure 2 Law 3 Other 4 As a person s name …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”