Antoine Carteret

Antoine Alfred Désiré Carteret (3 avril 1813 à Genève - 28 janvier 1889 au Petit-Saconnex) est un homme politique suisse membre du Parti radical genevois.

Sommaire

Biographie

Il est le fils de Daniel Carteret, agent de change, et d'Adrienne Vettiner. Après des études de sciences et lettres à l’Académie de Genève, il mène parallèlement une carrière littéraire et une carrière politique. Radical dès sa jeunesse, il milite dans divers groupes (dont l'Association du Trois-Mars, qui préparera le soulèvement populaire avec James Fazy pour obtenir une Constitution instituant le suffrage universel en 1841) et participe à la Constituante de cette même année, avant d’être élu conseiller d’État et conseiller municipal de Genève (1842-1846).

Partisan de la Révolution radicale d'octobre 1846, il se tient toutefois à l'écart de l'insurrection. Il préside la Constituante (1846-1847) et devient membre du Conseil administratif de la ville de Genève (1847-1851) et député au Grand Conseil (1848-1851, 1854-1856, 1865-1869), conseiller d'État (1851-1853) dont il dirige le département des Contributions publiques.

En 1865 il succède à James Fazy à la tête du Parti radical genevois auquel il donne une orientation violemment anticléricale. On se trouve en plein Kulturkampf, et l'anticléricalisme de Carteret fait écho au durcissement politique de Rome, où le Pape s'apprête à décréter son infaillibilité. Les jeunes démocraties libérales européennes redoutent que l'Église catholique conduise à une restauration des anciens régimes, comme ce fut le cas déjà après la chute de Napoléon Ier en 1814.

En 1870, Carteret est à nouveau élu au Conseil d’État, au département de l’instruction publique. On lui doit la transformation de l’Académie de Genève en Université, avec la fondation des facultés de médecine, de chimie et de médecine dentaire. Il développe l’enseignement primaire et le rend gratuit et obligatoire (1874), crée des écoles secondaires rurales, réforme l’école enfantine. En humaniste, il lutte vainement contre la réforme qui tend à donner à l’école un caractère surtout utilitaire et pratique. Cette dissension avec son parti l’amène à annoncer sa démission du département de l'instruction publique. Lorsqu'il se ravise ensuite, il est finalement muté au département de l’Intérieur et des Cultes qu’il présidera jusqu’à sa mort. C'est à la tête de ce département qu'il fera adopter la loi sur les cimetières du 20 septembre 1876, qui décrète les cimetières genevois laïques, publics et gratuits.

Il fut également conseiller aux États (1848-1850) et conseiller national (1869-1878, 1881-1889). Il s'opposa à la révision constitutionnelle de 1872.

Par ailleurs, il est l'auteur de fables (1862) et d'un roman (1872). Il est également l'oncle de John Grand-Carteret.

Une rue de Genève porte son nom dans le quartier de la Servette (Pt-Saconnex), elle relie la rue Liotard à la rue du Grand-Pré, perpendiculaire à la rue de la Servette.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine Carteret de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Alfred Désiré Carteret — Antoine Carteret Antoine Alfred Désiré Carteret (3 avril 1813 à Genève 28 janvier 1889 au Petit Saconnex) est un homme politique suisse membre du parti radical genevois. Il est le fils de Daniel Carteret, agent de change, et d Adrienne Vettiner.… …   Wikipédia en Français

  • Carteret — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymes Famille Carteret La famille Carteret est une ancienne puissante famille noble des îles Anglo Normandes, issue de Guy de Carteret (vers 960 –… …   Wikipédia en Français

  • Carteret — Carteret,   1) [kartə rɛ], Antoine Désiré, schweizerischer Politiker, * Genf 2. 4. 1813, ✝ ebenda 28. 1. 1889; entstammte einer Genfer Bürgerfamilie. Vom demokratischen Ideengut des J. Fazy beeinflusst, trug Carteret 1841 entscheidend zum Sturz… …   Universal-Lexikon

  • Carteret — Carteret, 1) (spr. kārtērēt), Philip, brit. Seefahrer und Entdeckungsreisender, gest. 1796, segelte 22. Aug. 1766 mit Wallis in dessen Expedition zur Erforschung der Südsee von Plymouth ab, blieb jedoch in der Magalhãesstraße mit seinem weniger… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Philip Carteret — Philipp Carteret, auch Philip Carteret; genauer Philip de Carteret, Seigneur of Trinity (* 22. Januar 1733 in Trinity Manor, Insel Jersey ; † 21. Juli 1796 in Southampton) war ein britischer Seefahrer und Entdecker. Er entstammte einer… …   Deutsch Wikipedia

  • Philipp Carteret — Philip Carteret Philipp Carteret, auch Philip Carteret; genauer Philip de Carteret, Seigneur of Trinity (* 22. Januar 1733 in Trinity Manor, Insel Jersey ; † 21. Juli 1796 in Southampton) war ein britischer Seefahrer und Entdecker. Er… …   Deutsch Wikipedia

  • Philip Carteret — Pour les articles homonymes, voir Philippe de Carteret et Philip Carteret (mort en 1672). Philip Carteret Philip Carteret ou Philippe de Carteret (manoir de La Trinité, Jersey, 22 janvier 1733 – …   Wikipédia en Français

  • John Grand-Carteret — Pour les articles homonymes, voir Grand Carteret. John Grand Carteret, né le 6 mai 1850 à Paris où il est mort le 31 août 1927, est un journaliste français, historien de l art et de la mode. Fils du banquier Victor Grand et de …   Wikipédia en Français

  • John grand-carteret — Pour les articles homonymes, voir Grand Carteret. John Grand Carteret est un écrivain et journaliste français (6 mai 1850 août 1927). Fils de Victor Grand, banquier et de Marie Antoinette Carteret, sœur d Antoine Alfred Désiré Carteret, homme… …   Wikipédia en Français

  • Jules Jean Antoine Baric — Jules Baric, caricaturiste français (1825 1905) Dessin de Jules Baric …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”