Antoine Alexandre Julienne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Julienne et Belair.
Antoine Alexandre Julienne
Surnom Bélair ou Bellair
Naissance 3 juin 1775
Paris
Décès 2 juin 1838 (à 63 ans)
Saint-Mandé
Origine Drapeau de France France
Allégeance Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau français Empire français (Cent-Jours)
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Conflits Guerres révolutionnaires
Guerres napoléoniennes
Faits d'armes Talaveyra de la Reyna
Almonacid
Distinctions Baron de l'Empire
Légion d'honneur
(Officier)
Ordre royal et militaire de Saint-Louis
(Chevalier)
Hommages Nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile (9e colonne)
Famille Fils de Alexandre Pierre Julienne

Antoine Alexandre Julienne de Bélair (3 juin 1775 - Paris2 juin 1838 - Saint-Mandé), est un militaire français.

Sommaire

Biographie

Antoine Alexandre était le fils de Alexandre Pierre Julienne, maréchal de camp.

Il reçut, en 1809, l'ordre de se rendre en Espagne. Le 28 juillet de la même année, il se fit remarquer par son courage à la bataille de Talaveyra de la Reyna, où son cheval tué sous lui d'un coup de biscaïen, il courut le plus grand danger. Il rendit d'éminents services, et donna de nouvelles preuves de bravoure, à la bataille d'Almonacid, livrée le 11 août suivant.

Au mois de février 1810, chargé de disperser les insurgés du royaume de Grenade, réunis dans les montagnes d'Alpujarras, il remplit cette mission difficile avec autant d'intelligence que de succès.

Colonel du 8e régiment d'infanterie légère, le 20 juin 1809, il passa, le 8 décembre 1810, avec le même grade au 24e Léger.

Le chevalier de Bélair et de l'Empire[1] fut élevé au grade de général de brigade le 26 février 1813, créé grand officier de la Légion d'honneur le 9 novembre suivant, et fait baron de l'Empire par lettres patentes du surlendemain (11 novembre 1813[2]).

Il fut nommé chevalier de Saint-Louis le 11 octobre 1814.

A l'époque des événements du 20 mars 1815 (Cent-Jours), étant employé dans le département de Maine-et-Loire, sous les ordres du général Morand, il suivit le mouvement de toute l'armée, et le 30 du même mois, il fit reconnaître à Angers l'autorité de Napoléon Ier.

Après la seconde Restauration, il resta sans emploi. Devenu, en 1817, l'objet des soupçons et des recherches d'une police ombrageuse, il fut prévenu de n'être pas étranger à l'une des mille conspirations que certains journalistes enfantaient chaque jour. Il subit une détention assez longue, mais à défaut de preuves, il fut mis en liberté, au moment où l'affaire de Lyon, dans laquelle on l'avait impliqué, allait être jugée par cette fameuse cour prévôtale du département du Rhône, qui laissa à la postérité de cruels souvenirs (voir Simon Canuel#La Restauration).

États de service

Campagnes

Faits d'armes

Blessures

Autres fonctions

Décorations

Titres

Hommage, honneurs, mentions

Armoiries

Figure Blasonnement
Biret chevalier.png
Blason à dessiner.svg
Armes du chevalier de Belair et de l'Empire : Tiercé en fasce : au I, de sable à une tulipe (ou julienne des dames) fleurie d'argent, tigée de sinople, versée à dextre ; au II, de gueules à l'insigne des chevaliers non-légionnaires ; au III, d'azur à une tour d'argent ouverte de sable sur un rocher au naturel.[1]
Ornements extérieurs Barons de l'Empire français.svg
Blason à dessiner.svg
Armes du baron de Belair et de l'Empire

Coupé : au I, parti de sable à une tulipe (ou julienne des dames) fleurie d'argent, tigée de sinople, versée à dextre et du quartier des Barons militaires de l'Empire ; au II, d'azur à une tour d'argent ouverte de sable sur un rocher au naturel.[2]

Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes. (Juliennejulienne des dames).

Annexes

Bibliographie

  • Louis Gabriel Michaud, Biographie des hommes vivants : Histoire par ordre alphabétique de la vie publique de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs actions ou leurs écrits, vol. 1, Éditions L. G. Michaud, 1816 [lire en ligne (page consultée le 23 septembre 2009)]  ;
  • Antoine Jay, Étienne de Jouy et Antoine-Vincent Arnault, Biographie nouvelle des contemporains : ou Dictionnaire historique et raisonné de tous les hommes qui, depuis la Révolution française, ont acquis de la célébrité par leurs actions, leurs écrits, leurs erreurs ou leurs crimes, soit en France, soit dans les pays étrangers; précédée d'un tableau par ordre chronologique des époques célèbres et des événemens remarquables, tant en France qu'à l'étranger, depuis 1787 jusqu'à ce jour, et d'une table alphabétique des assemblées législatives, à partir de l'assemblée constituante jusqu'aux dernières chambres des pairs et des députés, Librairie historique, 1821 [lire en ligne (page consultée le 23 septembre 2009)]  ;

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine Alexandre Julienne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Alexandre Julienne de Bellair — Antoine Alexandre Julienne Pour les articles homonymes, voir Julienne et Belair. Antoine Alexandre Julienne Surnom Bélair ou Bellair Naissance 3 juin 1775 …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Pierre Julienne Bélair — Alexandre Pierre Julienne Pour les articles homonymes, voir Julienne et Belair. Alexandre Pierre Julienne Surnom …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Pierre Julienne — Pour les articles homonymes, voir Julienne et Belair. Alexandre Pierre Julienne Surnom Bélair ou Bellair Origine …   Wikipédia en Français

  • Julienne — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Sainte Julienne et Sainte Julienne. Julienne est un nom propre ou commun qui peut désigner  …   Wikipédia en Français

  • Rémy Julienne — Pour les articles homonymes, voir Julienne. Rémy Julienne au festival de Cannes 2009. Rémy Julienne (17 avril 1930 à …   Wikipédia en Français

  • Liste des membres de la noblesse d'Empire — Article principal : Noblesse d Empire. Cette liste a pour objectif : de recenser les personnalités ayant reçu un titre de noblesse sous le Premier Empire (et les Cent Jours) ; d indiquer la date des lettres patentes qui leur ont… …   Wikipédia en Français

  • Armorial de la noblesse d'Empire/Les barons de l'Empire — Article principal : Armorial de la noblesse d Empire. Cet article présente et décrit les armoiries des barons sous le Premier Empire. Sommaire 1 Barons Évêques 2 Barons Militaires …   Wikipédia en Français

  • Armorial des chevaliers de l'Empire — Article principal : Armorial du Premier Empire. Cet article présente et décrit les armoiries des chevaliers sous le Premier Empire. Les armoiries inventoriées sur cette page respectent le système héraldique napoléonien. Lorsque ce n est pas… …   Wikipédia en Français

  • Armorial de la noblesse d'Empire/Les chevaliers de l'Empire — Article principal : Armorial de la noblesse d Empire. Cet article présente et décrit les armoiries des Chevaliers sous le Premier Empire. Sommaire 1 Les Chevaliers légionnaires 2 Les Chevaliers non légionnaires …   Wikipédia en Français

  • Général d'Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”