Antiochus IV Epiphane

Antiochos IV

Antiochos IV Épiphane (l'Illustre) est le fils d'Antiochos III le Grand, né vers -215 et gouverne le royaume séleucide de -175 à -163.

Il succède, après avoir passé plusieurs années à Rome comme otage, à son frère Séleucos IV, assassiné par son ministre Héliodore qu'il élimine rapidement. C'est un personnage ambigu, bon chef de guerre qui s'empare de l'Égypte et de Chypre en -168 mais qui doit y renoncer sous la pression de l'ambassadeur romain Gaius Popilius Laenas — lequel, alors qu'Antiochos demandait à s'entretenir avec son conseil, traça de sa canne un cercle sur le sol exigeant une réponse immédiate au sénatus-consulte romain[1] —, et qui représente le dernier règne important de la dynastie.

C'est surtout sa tentative d'hellénisation forcée, en particulier en Judée, qui entraîne son deuxième surnom d'Épimane (l'Insensé). Il exaspère ses sujets par son intolérance. En -168 il pille et installe un autel du dieu Baal Shamen dans le temple de Jérusalem, détruit les murailles de la ville et, dans un édit de décembre -167, ordonne d'offrir des porcs en holocauste, interdit la circoncision et pourchasse les adversaires de l'hellénisation. Après son départ éclate une révolte des Juifs dirigée par la famille des Macchabées. Les troupes envoyées par Antiochos IV sont successivement battues, le vizir Lysias à Bethsour en -164 obligeant le roi à arrêter la persécution et à amnistier les Juifs qui regagneraient leurs foyers (mars -164). Juda Macchabée s'empare de Jérusalem, procède à la purification du temple et rend le sanctuaire et l'autel au culte de Yahvé.

Dans le même temps (-165), Antiochos IV part pour l'Orient, passant par la Grande-Arménie afin de la faire rentrer dans l'orbite séleucide, puis la Médie. Il tombe malade en -164/-163 et meurt en Perside.

Pour certains auteurs chrétiens, il symbolise la figure de l'Antéchrist[2].

Notes

  1. Tite-Live, Histoire romaine, livre XLIV, 19.
  2. Histoire politique du monde hellénistique (323-30 av. J.-C.), p. 306

Bibliographie

  • (fr) Édouard Will, Histoire politique du monde hellénistique (323-30 av. J.-C.), préface inédite de Pierre Cabanes, Éditions du Seuil, collection « Points histoire », 2003, 650 p. (ISBN 2-02-060387-X)
  • (fr) La Bible de Jérusalem. La Sainte Bible, traduite en français sous la direction de l'École biblique de Jérusalem, Les Éditions du Cerf, 1996, 1 844 p. (ISBN 2-204-01491-5)

Liens externes


Précédé par Antiochos IV Suivi par
Séleucos IV
Séleucides
Antiochos V
  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
  • Portail de l’Iran Portail de l’Iran
Ce document provient de « Antiochos IV ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antiochus IV Epiphane de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antiochus IV — Antiochos IV Antiochos IV Épiphane (l Illustre) est le fils d Antiochos III le Grand, né vers 215 et gouverne le royaume séleucide de 175 à 163. Il succède, après avoir passé plusieurs années à Rome comme otage, à son frère Séleucos IV, assassiné …   Wikipédia en Français

  • Antiochus — Antiochos Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Antiochos ou Antiochus (en grec ancien Ἀντίοχος / Antíokhos) est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et son origine …   Wikipédia en Français

  • Antiochos IV de Commagène — Titre Roi de commagène 38 – 72 Prédécesseur Antiochos III Successeur Empire romain …   Wikipédia en Français

  • Daniel 11 — Les exégètes considèrent le chapitre 11 du livre de Daniel comme correspondant aux évènements du IIIe siècle av. J.‑C. et IIe siècle av. J.‑C. qui ont opposé les Ptolémés (« le roi du Midi) et les Séleucides pour le… …   Wikipédia en Français

  • PALESTINE — La Palestine, contrée aux limites mal définies et changeantes selon le cours de l’histoire, n’est que la partie méridionale de la région syro palestinienne – qui constitue, elle même, la corne occidentale du «Croissant fertile» –, voie de passage …   Encyclopédie Universelle

  • Rois de Commagene — Rois de Commagène Les rois de Commagène sont les souverains du petit royaume hellénistique de Commagène en Asie Mineure. Satrapes de Commagène Samès (290 260) ; (260 228) ; Xerxès d Arménie (228 201) ; Ptolémée de Commagène (201… …   Wikipédia en Français

  • Rois de commagène — Les rois de Commagène sont les souverains du petit royaume hellénistique de Commagène en Asie Mineure. Satrapes de Commagène Samès (290 260) ; (260 228) ; Xerxès d Arménie (228 201) ; Ptolémée de Commagène (201 163), futur roi… …   Wikipédia en Français

  • Cohen Gadol — Kohen Gadol Statue d Aaron en tenue de Kohen Gadol Kohen Gadol (en hébreu כהן גדול, « Grand Prêtre »), Kohen ha Gadol ou Kohen ha Rosh est le titre que portait le Grand Prêtre dans la première religion israélite ancienne et dans le… …   Wikipédia en Français

  • Kohen Gadol — Statue d Aaron en tenue de Kohen Gadol Kohen Gadol (en hébreu כהן גדול, « Grand Prêtre »), Kohen ha Gadol ou Kohen ha Rosh est le titre que portait le Grand Prêtre dans la première religion israélite ancienne et dans le judaïsme… …   Wikipédia en Français

  • Grand prêtre d'Israël — Statue d Aaron en tenue de Grand prêtre Le Grand prêtre (en hébreu כהן גדול, Kohen Gadol, Kohen ha Gadol ou Kohen ha Rosh) est le titre que portait le premier des prêtres dans la religion israélite ancienne et dans le judaïsme classique, depuis l …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”